AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fics

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
florette
Ultime membre


Féminin
Nombre de messages : 1392
Age : 23
Localisation : la ou je peut manger Eline et Red
Date d'inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Fics   Sam 3 Mar 2012 - 21:06

Une fic que je suis en train d'écrire sur une série que je regarde attention il y a du yaoi (boysxoys)



Chapitre I

Merlin n'en pouvait plus et éclata:

«Vous n’êtes qu'un crétin royal qui ne prête aucune attention aux autres et qui ne s’intéresse qu'à sa petite personne!! J'ai beau vous mettre en garde à chaque fois et vous ne m’écoutai pas, vous risquer vôtre vie et celle des autres à chaque fois et vous vous plaignez toujours de mon travail et de mon retard mais c'est dur d'être à l'heure et en même temps de vous sauvez la vie! J'en ai plus que marre de n'être qu'un esclave pour vous. Vous faire confiance je voudrez bien mais comment quand vous ne m'écoutez pas et que vous ne me croyez pas.» Merlin était près d'éclater en sanglot.

«Merlin...»

«J'ai fait une erreur en restant à vôtre service Arthur, j'ai fait une erreur en pensant que vous m'accepteriez.»

«Tu avait dit que tu souhaité rester mon serviteur pour toujours.»

Merlin planta ses yeux bleu dans ceux d'Arthur avec une telle intensité qu'Arthur eu le souffle coupé et laissa échapper dans un murmure:

«Je me suis trompé là aussi.»


Laissant un Arthur bouche bée et abattu Merlin tourna les talons et parti en courant les larmes aux yeux.
Il arriva dans sa chambre et la regarde d'un air triste comme si il l'a voyait pour la dernière fois. Il souleva la latte et en sorti le livre de magie,le regarda et il le remis dedans.
«Cela ne me servira plus à rien sans Arthur à protéger. Toute ma magie n'aura servie à rien.»

Il entendit la porte du laboratoire de Gaïus s’ouvrir et quelqu'un entrer et se diriger vers sa chambre.
Il ouvrit sa fenêtre et se faufila dehors, non sans laisser la lettre préalablement écrite (il avait utilisé la magie c’était plus rapide) pour Gaïus sur son lit.

«Merlin?»

Arthur avait mis du temps avant de réagir le temps de comprendre ce que Merlin avait dit : il allait partir et le laisser, SON Merlin allait le laisser. Non il allait le rattraper et lui parler,il comprendrait et resterait. Il s'élança à la poursuite de son serviteur. Il devait être parti dans sa chambre chez Gaïus. Il entra dans le laboratoire et poussa la porte de la chambre.

«Merlin?»

Non Merlin n'était pas là. Il remarqua le bazar régnant dans la chambre et vis qu'il manqué le sac de voyage de son serviteur il vit aussi la lettre que Merlin avait laissé pour Gaïus. Il la pris et l'ouvrit. Il resta un moment à regarder le papier sans comprendre ce qui était marqué dessus:

«Gaïus, je suis désolé d'être partis sans vous dire au revoir mais je ne pouvais plus rester auprès d'Arthur car cela m'était trop douloureux.
Je pense qu'il se sont tous tromper et que ma destiné ne peut être de servir et de protéger ce Prince car comment protéger quelqu'un qui ne vous prête aucune attention.
Je suis inutile ici comme ailleurs et je ne sert à rien. Je vais retrouver celle qui m'avait vu comme j'étais réellement et qui a était tué par une malédiction et une loi idiote là-bas au moins je ne dérangerais plus personne.

Affectueusement, Merlin.»

Le prince dont parler Merlin c'était lui? Il était donc tellement tyrannique? Arthur ne comprenait pas certaines parties de la lettre mais ce qu'il comprenait très bien c'est que Merlin allait se suicider.



Chapitre II

Juste après être sorti de sa chambre Merlin murmura une formule qui le rendit invisible et fila vers les écuries sans chercher à savoir qui était entré dans la pièce.
Il regarda autour de lui afin d'être sur que personne ne regarder vers lui et redevint visible.
Il entra dans le box du cheval préféré d'Arthur, une vraie terreur pour quiconque tenté de le chevaucher (le cheval hein pas Arthur xp), s'approcha en tenant une selle et en murmurant des paroles apaisantes. Il avait toujours eu un don avec les animaux c'était peut être du à sa capacité de parler au dragons qui sait. Il arnacha le cheval et le sorti de l'écurie, lui sauta sur le dos et parti au galops.
Il croisa sans les voir Sir Léon et Gauvain sans les voir.

«C'était pas Merlin ça?»

«C'était pas le cheval d’Arthur aussi?»


Arthur laissa la lettre glisser de sa main. Il devait le retrouver avant qu'il ne soit trop tard. Il couru vers la chambre de Lancelot(il devait bien savoir lui de qui parlait Merlin dans sa lettre). Il ouvrit la porte sans frapper et la referma aussitôt pour la rouvrir mais cette fois en fermant les yeux car Lancelot était avec Gwen et ils ne faisaient pas que discuter.

«Désolé Lancelot, vous sauriez qui était la personne à qui Merlin tenait le plus et qui est morte et surtout ou elle est enterrée?»

«Heu ceux doit sûrement être Freya mais je ne sais pas ou elle est enterrée.»

«Moi je sais, elle est dans le Lac d'Avalon Merlin me l'a dit une fois mais pourquoi?»

Arthur était déjà reparti en courant dans le couloir.

Il couru vers l'écurie et s’aperçut que son cheval était plus là. Il sauta sur un autre cheval à cru et parti au triple galops. Il croisa aussi Sir Léon et Gauvain.

«C'était pas Arthur ça?»

«Je croit bien. Et il était sur le cheval de Merlin.»

Ils remontèrent vers la château et croisèrent Lancelot accompagné de Gwen qui venaient vers eux.

«Que ce passe-t-il?»

«Ils allaient ou comme cela?»

«Cela doit avoir quelque chose en rapport avec Merlin.»

«Gaïus le sait peut-être allons le voir il doit être rentré de ses visites.»

Ils se dirigèrent vers le laboratoire.


Chapitre III


Alors qu'Arthur galopait pour rattraper Merlin il tentait se rappeler comment cette histoire avait commencé et comment il en était arrivé là.

Tous avait commencé la veille après une partie de chasse ou Merlin avait était aussi catastrophique que d'habitude si ce n'est même plus: il avait quand-même réussit à se faire désarçonner par le cerf qu'il poursuivait et l'animal c'était enfui. Après cet incident ils avaient vu un superbe cerf blanc et Arthur avait voulut absolument le rattraper. Ils l'avaient poursuivit à travers tout le bois jusqu'à l'orée du royaume de Cendred. Là le cerf c'était retourné comme pour les narguer et était parti au galop dans le royaume voisin.

«Arthur c'est trop dangereux et ce cerf n'est pas naturel aucun cerf n'aurai agit ainsi c'est de la magie!»

«Depuis quand est tu devenus un spécialiste en magie toi?» demanda Arthur sans même prêter attention à ce que son servant disait.

«Arthur écouté moi!»

«Tu le sait bien Merlin je ne t'écoute jamais.» lui répliqua Arthur en s'élançant à la poursuite du cerf.

«Quel idiot.» grommela Merlin avant de s'élancer derrière lui.

Bien entendu Merlin avait raison et c'était un piège de la part de Morgause.
Au moment même ou ils atteignaient le cerf une horde de mercenaires les attaqua en hurlant et le cerf disparu.

«Vous voyez jamais encore raison!»

«La ferme Merlin et galope!» lui répondit Arthur en faisant tourner son cheval et en partant au galop.

«Ils nous rattrapent Arthur!»

«Je sais Merlin mais on devrait les semer par là.»

Juste à ce moment une autre horde surgit devant les forçant à piler.

«J'ai comme un doute Arthur.»

Merlin se retrouvait devant un terrible dilemme:utiliser sa magie et qu'Arthur lui en veuille à mort ou qu'ils se fassent attraper ou tuer tous les deux ici.
Son choix était fait.
Il s'avança devant Arthur qui avait sorti son épée pour affronter les mercenaires.

«Que fait tu Merlin?»

«Silence Arthur, je nous sauve la vie une fois de plus.»

«Que...»

«AR AIS. IMIONN.»*

Arthur n'en cru pas ses yeux quand il vit ceux de son servant se colorer de doré.

«Tu...tu es un sorcier?!»

«Je suis désolé Arthur de ne vous l'avoir jamais dit...»

«Je croit que ce n'est pas le moment de parler de cela Merlin.»

En effet de nouveau mercenaires arrivaient.

Ils repartirent au galop et réussirent à leur échapper mais ils étaient loin de Camelot et n'y seraient sûrement pas avant la nuit. Ils repartirent dans un silence lourd seulement entrecoupé des bruits de sabots et de branches cassées.
Ils atteignirent Camelot vers le matin.

«Merlin je veut te voir dans ma chambre dès que tu a finit de t'occuper des chevaux.»

«Bien sir.»

Une vingtaine de minutes plus tard Merlin était là à attendre que Arthur donne son verdict.

«Merlin,je t'aurai cru un peu plus intelligent que cela. Venir à Camelot sous le nez de mon père alors que tu pratique la magie c'est de la folie. Je pense que je vais devoir en référer à mon père. Je ne peut pas laisser cette trahison impunie. Et pourquoi ne m'en a tu jamais parlé?»

«Peut-être parce que vous auriez réagit ainsi et que je ne voulais pas cela, peut-être parce que j'avais peur, peut-être parce que j’espérais que vous comprendriez quand je vous l'avouerais mais que je savais au fond de moi que non.» ces dernier mots n'avaient été qu'un murmure.

«Tu aurais pu me faire confiance. Mais tu a préféré te taire et me trahir.»

C'étaient ces mots là qui avaient déclenché la réaction violente de Merlin.

Retour au présent.




*RECULEZ. DISPARAISSEZ.


Chapitre 4

Arthur arriva au bord du Lac et vis le cheval de Merlin au bord de l'eau. Merlin n'est nul part autour. Arthur aperçoit des traces de pas qui mène au bord du Lac.
Il sauta de son cheval et s’élança vers l'eau.
Il plongea pour essayer de voir Merlin mais l'eau saumâtre ne laisse passer aucune lumière. Il sent son cœur battre très vite et ses poumons commencent à manquer d'air. Il doit remonter à la surface prendre de l'air. Il plonge à nouveau.
Rien, toujours rien! Arthur commence à paniquer et sent sa vue se brouiller. Il remonte de nouveau prendre de l'air et essaye de se calmer.
Là! Un remous et quelques bulles. Vite Arthur nage dans cette direction et plonge pour essayer de voir Merlin.
Là! Le corps de Merlin flotte au milieu des algues sans bouger. Il nage avec toute la force du désespoirs, attrape Merlin sous les bras et le ramène sur la berge.

Merlin ne respirait plus! Arthur senti son cœur pris dans un étaux de peur comme il n'en avait jamais ressenti. Il essaya de faire recracher à Merlin l'eau de ses poumons tous en lui criant après:

«Merlin je t'en pris ne me laisse pas idiot ne t'en vas pas. Allez tient bon, reviens moi, je t'en supplie Merlin ne me laisse pas tout seul j'ai besoin de toi!»

Il commençait à sangloter. Il refusait d'abandonner et d'accepter la mort de Merlin.

Alors qu'il tentait de faire revenir Merlin une ombre s'approchait derrière lui. Arthur se retourna brusquement en voyant l'ombre au-dessus de lui. C'était Freya et elle avait l'air en colère.

«A cause de toi Merlin a souffert énormément, quand il est arrivé ici il était désespéré et ne souhaité qu'une chose: MOURIR. Il a souvent risqué sa vie pour toi et même ce qu'il avait de plus cher au monde. Il voulait partir avec moi mais ne voulait pas t'abandonner. Sans lui tu serait mort un nombre incalculable de fois.»

A chacun de ses mots elle c'était rapprochée jusqu’à pouvoir toucher Arthur.

«Je ne savait pas tout cela, je ne pensait pas ce que je disait,je ...»

Elle lui coupa la parole.

«Des mots c'est tous ce que tu sait faire et en plus ce ne sont que des excuses de lâche, de couard. Tu n'a aucun honneur et tu ne mérité pas un serviteur comme lui!»

«Je sait que je ne le mérite pas et que je ne mérite pas non plus d'être le futur roi mais je... je… je l'aime...»

«Alors prouve lui,il n'est pas encore totalement parti, son cœur a cesser de battre mais son âme n'a pas encore quitté son corps car il est retenu par un grand chagrins.»

«Que puis-je faire pour le lui prouver?»

«Tu es idiot ou tu en fait exprès? Tu doit l'embrasser bien entendu!» soupira Freya.

Arthur s'approcha de Merlin, lui souleva délicatement la tête et déposa un tendre baisé sur ses lèvres.

Merlin se mit à recracher l'eau qu'il avait dans les poumons et chercher à reprendre sa respiration. Mais il était toujours inconscient.

Arthur se tourna vers Freya avec un regard plein de reconnaissance et prononça un seul mots empli de signification:

«Merci.»

«De rien.»lui murmura-t-elle en disparaissant dans l'eau.

Arthur attacha le cheval de Merlin au sien, attrapa Merlin et le mit sur son cheval puis monta derrière lui.
Camelot étant trop pour qu'ils y retournent directement Arthur guida son cheval vers une grotte un peu plus loin.

Quelques minutes après ils y étaient.

Arthur descendit Merlin de cheval, l'allongea sur le sol, pris la couverture du cheval de Merlin et déshabilla Merlin. Arthur rougit en se sentant attiré par le torse assez musclé de Merlin, comme quoi les corvées qu'il lui donnait avait du bon, il lui retira aussi son pantalon mais détourna le regard pendant qu'il le faisait. Il enroula ensuite Merlin dans la couverture.

Il alla ensuite chercher du bois au fond de la grotte, il avait bien fait d'ordonner à ses soldats que tous les abris possibles soit équipé de bois et de réserve de nourriture, et alluma un feu.

Lui aussi étant trempé il se déshabilla à son tour, s'enroula d'une couverture et s'assit à côté de Merlin. Il s'assoupit. Il fut réveillé par Merlin qui tremblait de froid. Arthur relança une bûche dans le feu. Merlin n’arrêtant pas de trembler Arthur l'attrapa et le colla contre lui pour le réchauffer.





Chapitre 5



Lancelot et les autres arrivèrent devant le laboratoire de Gaius. Ils entrèrent après avoir frappé à la porte. Ils trouvèrent Gauïs assit sur le lit réservé d'ordinaire aux malades une lettre à la main. Il avait l'air effondré.

«Que ce passe t-il Gaius?»

Sans un mots il leur tendis la lettre de Merlin. Au fur et à mesure qu'ils lisaient leur visage se décomposé.

«Il ne peut pas faire cela, il faut l'en empêcher! Il doit être au lac.»

«Allons aux chevaux, nous pourront peut-être les rattraper.»

«Gwen reste ici avec Gaius.»

«Faite vite.»

«Gaius ne perdez pas courage nous allons le retrouver. Arthur est déjà à sa poursuite.»

Sur ces quelques mots Gauvain, Lancelot et Léon sortirent de la pièce.

«Gaius savez-vous ce qui à causé cela?» le questionna Gwen.

«Je n'en suis pas sur.» murmura le vieil homme.

Voyant qu'il ne voulait pas en parler Gwen s'assit à côté de lui, prit sa main et se prépara à l'attente.

-----------------------------------------------

«C'est par ou le lac déjà?»questionna Gauvain.

«Vers l'Ouest Gauvain, ta gauche si tu préfère.»corrigea Lancelot en voyant Gauvain regarder désespérément autour de lui.

«Ok, je le savais.»

«Alors pourquoi tu part vers la droite?»

Un peu plus tard:

«On serais pas perdu par-hasard?»

«Gauvain c'est la dernière fois que l'on te suit.»

«Mais je n'ai rien fait moi, je n'ai fait que suivre la direction que vous m'avez donné.»

«Lancelot, Gauvain, par-ici, il y a des traces de galops.»

«Heureusement que Léon est là lui.»

«Léon toujours Léon» grommela Gauvain.

«La nuit tombe nous ne pouvons pas allez plus loin cette nuit. Nous risquerions de nous perdre totalement.»

«Gauvain va chercher du bois, à moins que ce ne soit trop te demander?»


Revenir en haut Aller en bas
 
Fics
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Warp, ou une fics sympa de Kokiri
» La FIC dont VOUS êtes le MONSTRE !!
» Kingdom Hearts : The secret key
» Ma fic sur sonic
» [Blog] Les Angels of Last Resort sont de retour...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
·´¯`·-> Final Fantasy Mystique :: Autres...vos loisirs! :: Créations :: Le coin des écrivains (fanfics, poèmes...)-
Sauter vers: