AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Final Fantaisy et le Romantisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Sanguinius
Big connaisseur de Final Fantasy


Nombre de messages : 129
Date d'inscription : 02/01/2011

MessageSujet: Re: Final Fantaisy et le Romantisme   Dim 3 Juil 2011 - 13:15

    Franchement, on est très peu a avoir pleuré Galuf dans FFV, surtout lorsque l'on sait que Krile récupère tous ses apprentissages. La rage de voir un personnage jouable mourir, cela reste, avant tout, il faut bien l'admettre, une question de "merde, je l'ai entraîner pendant 30 heures pour des clous !" je sais, c'est réducteur, mais tout autant que vous...

    Concernant la fin de FFVII, la question reste sujette a débat. Dans Advent Children, la partie "498ans plutard" est toujours présente. Il se pourrait qu'il s'agisse de la rencontre annuel de Nanaki avec Vincent (qui est, lui, immortel) explicité dans un autre épisode de la compilation, mais rien n'est moins sur. Donc oui, si l'on considère cette partie de la fin, FFVII n'est pas un happy end complet. Quand a FFVI par contre, les héros parviennent a s'enfuir de la tour de Kefka. Seul Shadow et Gogo restent il me semble.

    Concernant FFXIII, cela reste une question de sensibilité, je n'ai pas foncièrement cherché a le classer dans votre genre littéraire, pour la simple et unique raison que le STI que je suis est incapable de connaitre aussi bien la littérature ancienne que vous, mais je dirais juste que vous représentez très bien l'intolérance des critiques littéraire Français a l'heure actuelle. Pleurant sur un glorieux passé perdu, incapable de reconnaître la moindre valeur dans les sujets actuels. FFXIII s'inscrit clairement dans une intrigue basé sur le genre littéraire SF. Mais très souvent considéré comme une sous-culture, celui-ci ne trouve finalement son public que dans une classe populaire qui apprécie toujours ses réflexions sur les sociétés et les humains en général.

    Alors par contre Pavel, désolé, mais dire que les héros ne changent les société de leurs monde que depuis FFX, c'est juste une mauvaise blague...FFIV est en une fois de plus un exemple parfait : prenons le cast du jeu

    Cecil et Rosa : Roi et Reine de Baron
    Edge : Roi d'Elblana
    Yang : Roi de Fabul
    Edward : Roi de Damcyan
    Rydia : Prend la direction de la reconstruction du village de Myst

    Je pourrais alourdir la note en indiquant que Palom et Porom prennent la direction de Mysidia a la fin de The After, mais tu me dirait que The After étant une production Square Enix, il subit la mauvaise influence actuelle de la société. FFIV est encore plus candide que XIII sur de nombreux points de vue : en devenant roi, les héros imposent leurs visions de justices et de paix dans le monde, l'on voit même le roi des Nains ordonner a la fin du jeu de démonter les Tanks pour assurer la reconstruction du château, persuadé qu'il n'y aura plus de guerre, et tout cela grâce a qui ? Cecil !

    En revanche, l'histoire du triangle amoureux tien debout, mais ta vision romantique du titre semble a la fin de FFIV se stopper uniquement a Kain.

    Au final, ce parallèle a la littérature française me permet de conclure sur une idée précise que j'ai depuis que j'observe les critiques sur FFXIII (et déjà en partie sur FFXII, bien que j'en partageait certaine) : les fan les plus anciens de FF sont juste devenu aigris car les changements dans leurs série favorite sont devenu trop profond. Votre point de vue ne fait que transparaître les difficultés actuelle du J-RPG a assurer sa mutation afin de pouvoir survivre : il envahi les console portable, moins puissante, moins exigeante, sur des formats ou son modèle peut encore subsister, mais a l'heure de la HD, il est devenu totalement étouffé. Il n'est appelé qu'à deux alternatives : finir comme Fable (ce qui ressemble franchement a votre souhait en terme de gameplay, mais niveau scénario vous allez vous faire royalement chier...) ou comme un MMORPG, moins probable vu le bide de FFXIV...

    L'évolution elle-même vous condamne : FFXIII n'aurait pas de suite directe s'il n'avait pas été un succès commercial et provoqué des attentes quand a une suite chez les joueurs du titre. Vous représentez peut-être la majorité des points de vue sur le net, mais mettre en rapport le pourcentage de joueur de FF sur le net par rapport au total restera toujours a l'avantage du titre de Square Enix. Le passé fut glorieux, certes, mais je considère que l'avenir l'est tout autant pour peu que l'on sache réellement y percevoir ses qualités, sans enfermement dans un dogme ancien ou des genres particuliers.
Revenir en haut Aller en bas
Choco-sama



Masculin
Nombre de messages : 11416
Age : 29
Localisation : en train de diriger la mafia avec Mao-chan
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: Final Fantaisy et le Romantisme   Dim 3 Juil 2011 - 13:46

Citation :
Au final, ce parallèle a la littérature française me permet de conclure sur une idée précise que j'ai depuis que j'observe les critiques sur FFXIII (et déjà en partie sur FFXII, bien que j'en partageait certaine) : les fan les plus anciens de FF sont juste devenu aigris car les changements dans leurs série favorite sont devenu trop profond. Votre point de vue ne fait que transparaître les difficultés actuelle du J-RPG a assurer sa mutation afin de pouvoir survivre : il envahi les console portable, moins puissante, moins exigeante, sur des formats ou son modèle peut encore subsister, mais a l'heure de la HD, il est devenu totalement étouffé. Il n'est appelé qu'à deux alternatives : finir comme Fable (ce qui ressemble franchement a votre souhait en terme de gameplay, mais niveau scénario vous allez vous faire royalement chier...) ou comme un MMORPG, moins probable vu le bide de FFXIV...

L'évolution elle-même vous condamne : FFXIII n'aurait pas de suite directe s'il n'avait pas été un succès commercial et provoqué des attentes quand a une suite chez les joueurs du titre. Vous représentez peut-être la majorité des points de vue sur le net, mais mettre en rapport le pourcentage de joueur de FF sur le net par rapport au total restera toujours a l'avantage du titre de Square Enix. Le passé fut glorieux, certes, mais je considère que l'avenir l'est tout autant pour peu que l'on sache réellement y percevoir ses qualités, sans enfermement dans un dogme ancien ou des genres particuliers.

C'est beau les attaques personnelles, mais infondés...

Car dans ce cas, pourquoi on aime Last Remnant et d'autres RPG next gen? Parce qu'ils sont largement mieux que ff13. Ce n'est pas qu'on devient aigri, puisqu'on attendait ff13, on est juste déçu. Vouloir attaquer les gens sur: oh une grosse majorité aime pas ff13 parce qu'ils sont débile... euh lol? Y'a ptet une raison. Car là, tu essais le plus possible d'attaquer les gens... FF13 est pour beaucoup un bon jeu d'action... oui d'ACTION. Les fondements même du RPG commence à disparaitre.. Ce n’est pas parce qu'il est récent qu'il est une évolution. Le moteur était surtout un test. Square voulait créer son propre moteur de jeu, mais désormais (je parle en connaissance de cause car je connais des gens du milieu), les éditeurs sortent parfois le jeu avec précipitation sans que celui-là soit fini ou potable. FF13 a réussi à montrer qu'il avait de bonne chose, mais le moteur du jeu était incomplet (oui mais Square bosse sur l'amélioration) et justement, le Versus est (sensé) bénéficié d'un meilleur niveau de programmation. Donc dire que c'est une évolution contredit Square, qui définit que FF13, aussi bon soit-il, n'est encore qu'un élément de test. Mais grâce à FF13, Square connait désormais l'optique à prendre....

Ceux qui disent que ff13 est mauvais, parle en tant que jeu voir de final fantasy... mais l’intérêt, c'est qu'on peut voir ff13 comme pionnier sur ps3 e grâce à lui, offrira de futur ff pouvant surpasser les anciens (oui j'adore les anciens mais pouvoir jouer à un bon rpg sur une console next gen, cela me tente énormément.


_________________
"Venez rejoindre le RP sur Final Fantasy Concours"


Revenir en haut Aller en bas
http://e-monsite.com/spbffcenter
Pavel.54
L'un des Protecteurs d'Alexandrie


Masculin
Nombre de messages : 407
Age : 26
Localisation : Asteroide B.612
Date d'inscription : 30/11/2010

MessageSujet: Re: Final Fantaisy et le Romantisme   Dim 3 Juil 2011 - 14:41

Je suis d'accord avec Choco, comme je le disais, j'aime FF XIII et je suis meme en train de le recommencer, mais ce n'est pas, de mon point de vu, un FF particulier. Je l'assimile à un FF I II ou III, dans le sens que tu as , sans doute raison, FF XIII incarne une évolution dans le genre, mais qui pour le moment, est mal accepter, comme tu le fais remarquer, et surtout, n'en ai qu'à ces début. Ensuite, c'est tout à fait vrai que j'ai attendu FF XIII avec impatience, que je me suis jeter dessus dès que j'ai eut une play 3 (juste aprés MGS 4) et que je l'ai fini en une semaine... Mais au dela de ca, j'ai été tellement decu, que je ne parviens pas à rester objectif sur cet opus...
Tu parle d'une suite ? Comme je te l'ai dis, je me jetterai surement sur FF XIII.2 comme je me suis jetter sur le XIII, mais pour moi, ca reste surtout la preuve que SQUARE ne parviens plus à creer un épisode unique, qui se suffit à lui même... On ne parviens plus à creer de nojuveaux personnages interressant alors on nous ressort les vieux et on nous les rechauffe pour la suite... L'idée même de creer une compilation " FF XIII" était ridicule dès le depart... La compilation Ivalive Alliance passe tres bien car elle conserve un univers entierement fidele les un des autres et que cette compile se concentre sur les probeme politique et de cour plus que sur un scenario béton... La compilation FF VII est UNIQUEMENT commerciale... Je me suis lentement mis à detester Sephiroth Clad et Tifa tellement qu'on nous les ressort sous forme de poule aux oeufs d'or. Pourqupoi je parle de ca? Tu as l'air de brandir l'argument : "si ils font une suite c'est que ca à marcher". Moi je dis tout le contraire : Ils font une suite parce que ca à marcher COMMERCIALEMENT, mais ils prouvent par la qu'ils sont incapable de nous faire quatre épisodes à la suite avec de nouveaux personnages sans en faire deux en lignes, et un dont on nous sort une suite...


Quant à ta petite pointe concernant "notre" (ou le miens je sais pas) jugement critique, je la trouve déplacer et pas tres reelle.... Les critiques comptemporains apllaudissent surtout tpout ce qui est nouveau, frappe à l'oeil et surtout ephemere... Au contraire, et surtout dans la littérature, on veut entierement bannir les anciens en nous sortant des Amelie NeTombe sous tout les plans pour proner les merveilles de notre époque. Je dis NON, depuis Star Wars, le theme de la science fiction est devenu un theme à part entiere, c'est faux de dire qu'il n'est pas pris en compte... Surtout que je ne regarde pas en arriere pour voir les anciens, mais j'aimerai voir l'avenir et il n'y a personne pour m'en proposer un...
Avec JD Squall nous parlions de Vian. Je trouve que l'exemple est trés choisi et vais le prendre pour ma défense. A son époque ( surtout connu de 1946 à 1952) Vian à était detester, mis à l'ecart. On écouter ses chansons en riant et on ne regarder meme pas ses oeuvres... Aujourd'hui, les "critiques" le prennent pour modele. Non pas parce qu'il regarde aux anciens, mais parce que depuis un certain, "mai 68" on idolatre les contestataire et on ne voit d'eux que ce coter ci citer. Vian comme je le disais est extrement romantique, mais aujourd'hui on veut le voir comme un contestataire et un critique. Encore une fois c'est FAUX, c'est parce qu'on veut justifier nos oeuvre actuelle, qui nous tourne qu'autour d'une chose, la DESTRUCTION. Aujourd'hui, on ne regarde plus les anciens, on regarde ceux qui parviennent à se moquer tout le temps. De ce fait on parviens à faire un film de Sarkozy ( alors qu'il est encore président faut se rappeller, et que président ca veut dire qu'il représente notre pays , qu'on l'aime ou pas) et tout le monde applaudit parce qu'on se moque du nain... C'est facil de detruire si on ne propose rien derriere, et c'est ce que faisait les vieux épisode comme FF IV justement...
NON, je ne me tourne pas vers les anciens sans vouloir avancer, mais personne aujourd'hui ne me propose de quoi voir l'avenir autrement que par leur yeux. Qui est au courant que PPDA ( Patrik Poivre d'Arvor) est un auteur romantique extremement tallentueux ? En fait, on s'en fout, parce que ce qu'on veut c'est de la critique, du mensonge, et une remise en question constante de nos valeurs. Merci 68.


Concernant FF IV : Edge roi de sa ville? Normal c'est le fils du roi et de la reine.
Cecil ? Il est le fils adoptif du roi defunt et Kain ne semble pas avoir eut en vie de ce poste.
Edward? C'est le fils du roi et de la reine.

A part Fang, personne n'a de situation reelllement bizzare...

Ensuite je n'ai pas dis que les FF finissait pas en happy end, ou que la societe n'etait pas transformer. C'est le principe même d'une oeuvre, mais pour un FF IV par exemple, c''est constructif. Les nains detruisent leur char? Ca leur a pleinement réussi dans the after... C'est plus une syumbolique, on ne veut plus voir la guerre, on voudrait qu'elle soit fini... On espere. A la maniere de MGS, j'y reviens encore. Bien sure qu'il y a une critique, du nucléaire, de la génétique, ok, mais au final, le tout reste constructif.... Il y a des erreures a ne pas commettre. Dans un FF XIII on nous dis surtout, "vous avez fait des conneries, vous etes des sale con qui ne voyait pas plus loin que le bout de votre nez, nous on va vous expliquer" Et une grande parti des gens vont se dire, " Ha ouai, moi je suis pas cet idiot là, je sais bien que je suis pas manipuler". Tu vois la difference? Je sais pas si je m'exprime bien...


Il n'est pas question de dogme ou de genre particulier : je le répète, j'aime FF XIII, on a vu enssemble que on l'accuse d'etre lineaire à tord, et sa difficulté qui m'a tout d'abord énerver me plait desormai, mais il est totalement vide de scenario et d'idée... Alors tu as de nouveau raison, il représente l'avenir : Celui ou moins on pense, mieux on se porte.

On ne critique pas FF XIII parce qu'on le considere nul ou parce qu'on l'a pas compris, mais parce qu'on à connu mieux, et, pour vraiment expliquer, pas mieux dans le genrede la saga, ni des dogmes etabli par Square à l'époque, mais bel bien sur son scenario, son romantisme, son manque d'ouverture sur des sujets moins concis et moins ciblé que ceux là...
Revenir en haut Aller en bas
JDsquall
Ultime membre


Masculin
Nombre de messages : 1053
Age : 23
Localisation : Edge la ville silencieuse
Date d'inscription : 10/04/2011

MessageSujet: Re: Final Fantaisy et le Romantisme   Dim 3 Juil 2011 - 17:32

sanguinus a écrit:
FFXIII n'aurait pas de suite directe s'il n'avait pas été un succès commercial et provoqué des attentes quand a une suite chez les joueurs du titre. Vous représentez peut-être la majorité des points de vue sur le net, mais mettre en rapport le pourcentage de joueur de FF sur le net par rapport au total restera toujours a l'avantage du titre de Square Enix.

Bon déjà quand on annonce une suite à peine quelques mois après la sortie de l'autre qui va sortir avant versus annoncé bien avant, c'est soit que ça a été un véritable carton soit que c'était prévu à l'avance. Dommage quand je trouve la version limité dans une boutique d'occasion deux semaine après sa sortie la première solution reste compromise. Après certes avec FFXIII il se sont fait de l'argent mais ils l'ont dis eux même que cela n'a pas atteint leur attente. Et nous qui représentons la majorité sur le net représente par la même occasion la plus grande critique pour ceux qui veulent s'initier à la série donc nous représentons aussi une cible commerciale majeur. Si FFXIII s'est vendu c'est bien parce qu'ils ont une grande notoriété, du à leur fan, s'ils les perdent, il perde une grosse partie de leur clientèle. Qui plus est on peux très bien acheter le jeu sans avoir été conquis.


pavel a écrit:
je le répète, j'aime FF XIII, on a vu enssemble que on l'accuse d'etre lineaire à tord, et sa difficulté qui m'a tout d'abord énerver me plait desormai, mais il est totalement vide de scenario et d'idée...

Sa linéarité n'est pas illusoire elle est la la moitié du jeu. Il est vrai que dans les autres FF il y a forcément des passage linéaire aux début du jeu c'est essentiel mais FFXIII est juste trop marqué. Mais ce n'est pas cette linéarité que je déplore le plus ni même un scénario pas si vide que ça mais comme même superficielle (même en tant que film cela aurait été moyen) mais c'est surtout qu'avec la politique d'occidentalisation des FF et le développement des technologie on est en train de perdre ce qui fait les bon RPG qui ont fait le succès des anciens FF. Il n'y a plus de ville car se serait trop compliqué et pas très innovateur. (ce sont les mot de square enix). Ils ont oublié que ce qui nous donne envie de rejouer au jeu c'est d'explorer toutes les possibilités du jeu. Cependant FFXIII est dominé par des décors qui se ressemble, certes d'une qualité graphique remarquable mais sans aucune personnalité. Les seuls lieu qui en on un peu on ne fait que les traverser. On est loin de FFX ou chaque lieu avait sa personnalité. En plus le game play est très limitatif par rapport aux anciens donc je rejoins l'avis de Choco et de Pavel certes cela reste un bon jeu surtout vidéo ludique mais en tant qu'RPG et même FF on a connu tellement mieux qu'on ne peux qu'être déçu. Et même en tant que jeu d'action on connait tellement mieux aussi que pour l'instant FF13 ne fait pas véritable concurrence. Evidemment je continuerai d'acheter les FF mais seulement dans l'espoir d'être ému comme ils ont réussi auparavant qu'ils décide de révolutionner les RPG ou de garder les traditions.
Revenir en haut Aller en bas
Pavel.54
L'un des Protecteurs d'Alexandrie


Masculin
Nombre de messages : 407
Age : 26
Localisation : Asteroide B.612
Date d'inscription : 30/11/2010

MessageSujet: Re: Final Fantaisy et le Romantisme   Dim 3 Juil 2011 - 19:30

Personnellement j'ai réfléchi et je met une phrase sur ma pensée concernant FF XIII.

..." c'est un bon jeu, mais il n'à rien qui fait de lui un Final Fantaisy, c'est presque un comble d'avoir utiliser le license pour faire un nouveau genre de RPG. Si ils voulaient tant nous, "surprendre" et innover, ils n'avaient qu'à creer une nouvelles gamme."

Je n'aime pas les Kingdom Heart, ni les Dragon Quest, mais je comprends que Square ai creer deux license differente.


EDIT : Je viens de capter aussi, dans FF XIII, personne ne meure... A part la mere de Hope et le sacrifice du chef de la PSICOM, on à tellement peu de personnage secondaire qu'on n'a pas de perte. Cid raines peut etre?

Je parle pas d'une ecatombe à la FF II, mais ca met une forme de nostalgie quant meme...

Concernant les RPG moderne, ceux qui respectent les anciens codes du jeu de role sont totalement mis à l'écart. White Knight Chronicle qui tente de garder justement une part de RPG old school, est noté minablement par les critiques, des jeux comme Dragon Age II sont mis direct sur l'échafaud... On a pourtant ici, deux genre different de JDR mais qui essaie de garder les principe du RPG classique à leur maniere (Japonaise pour WK et trés americaine pour DA)
Revenir en haut Aller en bas
donuts
Novice de Final Fantasy


Féminin
Nombre de messages : 31
Age : 38
Date d'inscription : 23/12/2012

MessageSujet: Re: Final Fantaisy et le Romantisme   Dim 23 Déc 2012 - 15:20

Le romantisme n'a jamais été un élément apprécié ni recherché dans mes loisirs, j'entends lectures, jeux vidéos ou films.
Je dois avouer que les cinématiques impossibles à passer et mettant en scène des romances me fatiguent énormément, j'ai le même problème dans Metal Gear Solid par exemple (je me souviens du 2 où Rose et Jack flirtent à distance et il était impossible de passer ces scènes sous peine de perdre le fil de l'histoire...).
Je peux comprendre que l'amour soit important, il ajoute en intensité et appuie la motivation de certains personnages, mais je trouve plus intéressant de travailler l'amour au sens "humaniste", se dévouer non pas à l'élu(e) de son coeur mais bel et bien à l'ensemble d'une communauté sans avoir besoin de recourir à ces amourettes qui peuvent lasser certains joueurs.

Cela m'a toujours posé un sérieux problème, étrangement je n'ai pas eu de difficulté avec l'opus IX, la fatalité dont vous parliez et la fin ayant certainement aidé. Non pas que j'aime que ça se termine mal, mais je n'ai pas vraiment été ennuyée à l'inverse de FFVIII où c'était vraiment insupportable.
Au delà de ça, n'est-il pas possible de mettre en avant un personnage féminin autrement que par son aptitude à être aimée, convoitée ? Il y a toujours LA femme mise en avant et les autres sont toujours des rigolotes ou bien des femmes 'masculinisées.
Je pense qu'on retrouve bien l'image stéréotypée de la femme japonaise, encore un peu trop soumise enfin c'est un point de vue personnel évidemment.

Pour conclure, je pense que le romantisme sert ici à mettre en avant les personnages féminins, c'est à mon sens inutile, si cela a pour vocation à motiver les joueuses à s'identifier, c'est raté pour ma part.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Final Fantaisy et le Romantisme   Aujourd'hui à 15:37

Revenir en haut Aller en bas
 
Final Fantaisy et le Romantisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Final fantasy Dissidia
» [LBP2] Final Fantasy X. To Zanarkand
» Dissidia -Final Fantasy-
» Deck Comptes à Rebours Final
» Final Fantasy XIV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
·´¯`·-> Final Fantasy Mystique :: Forum Final Fantasy :: Les FF en général-
Sauter vers: