AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Etre un personnage...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Ect ce une bonne idée ce RP?
D'enfer
67%
 67% [ 6 ]
Ouaip
22%
 22% [ 2 ]
Moyen
0%
 0% [ 0 ]
Bof
0%
 0% [ 0 ]
Nul
11%
 11% [ 1 ]
Total des votes : 9
 

AuteurMessage
Red-Mages
L'un des Maitres de la Magie Blanche


Nombre de messages : 254
Date d'inscription : 03/02/2011

MessageSujet: Re: Etre un personnage...   Mar 26 Avr 2011 - 19:13

-Tu t'appelle comment en fait?
-Jin.
-Tiens, c'est marrant! C'est comme mon pantalon! C’est un Jean!
-Sa veut surtout signifier 'L'homme vertueux' soupira Floan
-Ah ouais.... Je ne sais pas s’ils te l'ont dit mais moi c'est Red!
-Rouge... pour tes cheveux je suppose?
-Hmmm, on va dire sa!

La nuit tombe sur Edge, ont à décider de se planquer dans une maison pas loin de la grande place pour la nuit histoire de récupérer, de nous soigner et surtout de nous reposer. Le calme est retombé sur la ville, j'espère que les monstres ne sont pas déterminés au point de nous traquer pendant la nuit. J'explore le bâtiment, j'espère trouver des vêtements neufs, les miens sont déchirer, inutilisables et incapable de couvrir la peau dorénavant. Je finis par trouver un coffre remplie de fringue. J’attrape un T-shirt Blanc et le jean noir, le seul à ma taille. Avant de pouvoir les mètrent, je remarque une lettre dans la fond, dedans, un petit appareil enregistreur avec un mot attacher " Actionner l'appareil, prenez les affaire dans vos mains et levez les en l'air, attendez quelque seconde" Je m'exécute. Au bout de 20 secondes une petite musique Zeldaesque sortit de l'appareille, faisant un petit effet triomphale... 'tout sa pour sa' pensais- je...
Je retourne à notre planque, Floan s'est endormie dans un coin, tandis qu’Eline et Jin discutent calmement, chacun ayant pourtant l'air taraudé par leurs soucis respectifs.
Je m'installe a la fenêtre, sortit une cigarette et commence calmement à fumer, Eline ne pouvait pas me refuser celle-ci!
Mise à part quelque petite frayeur, la nuit se passa sans encombre. Apres avoir discuté pendant un bon moment des problèmes qui nous faisaient face, nous nous mettons en route. Il faut que nous tuions ce Darkside, bizarrement réanimé par la lame d'Eline. Je parle un peu avec Jin, il ne veut pas parler de son passé, il est bizarre, mais aussi surprenant que cela puissent paraitre, il me semble pourtant amicale. Eline n'est pas dans son assiette, mais je ne préfère pas la saouler avec mes blagues. Tant qu'a Floan, il restait concentrer, une main sur sa dague, prêt au combat.

C'est arriver sur la grande place qu'un grand bruit se fit entendre.

-Ils arrivent! Murmura Eline et Jin à l'unisson.


Dernière édition par Red-Mages le Jeu 12 Mai 2011 - 9:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eline31
Ultime membre


Féminin
Nombre de messages : 1732
Age : 24
Localisation : Nulle part.
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Etre un personnage...   Jeu 12 Mai 2011 - 2:27

Evidemment, comme toujours, nous nous fourrions droit dans les ennuis. Mais là c’était de notre faute si la ville avait des ennuis, tout ce que nous pouvions faire c’était essayer de réparer nos erreurs. Mais quand je voyais la gueule de l’erreur…
L’énorme Darkside, que mon épée avait ressuscité on ne savait comment, avait envoyé des fantômes nous chercher. Personnellement, je préférais avoir affaire à eux plutôt qu’avec ce gros monstre, les fantômes se tuaient facilement en les fendant d’un coup d’épée, même si je soupçonnais que ça le faisait juste disparaitre un instant, car la place fut vite infestée de ces choses.
On avait du mal à les contenir, et le Darkside que nous devions tuer ne montrait toujours pas le bout de son nez. Les sans-cœurs prenaient un malin plaisir à nous épuiser. Le pauvre Red à peine remis de ses blessures avait du mal à suivre le rythme qu’ils nous imposaient.
Et puis ce fut le chaos total lorsque j’aperçus des monstres parmi les fantômes. Ils ne semblaient pas vouloir s’approcher, et heureusement. Je me demandais si les autres les avaient aussi remarqués. A la tête de Floan, je compris que oui, mais Jin et Red derrière moi ne les avaient sans doute pas vus. Je me retournai et le leur signalai.
-Manquai plus que ça ! grogna Red tut en décapitant un fantôme de sa lance.
Ces monstres ressemblaient un peu à des bicornes, mais en beaucoup moins gros. Et en plus baveux… ils avaient l’air très enragés, et leur état n’allait pas en s’améliorant. Les minutes passaient, la place ne semblait pas se vider d’un poil, au contraire, les fantômes formaient à présent un rideau épais, si bien que je ne voyais plus les monstres.
Mon cœur s’accéléra lorsque je pensai à l’idée que l’un des monstres pouvait surgir à tout moment. Nous ne pouvions compter que sur nos réflexes. Quelle idée… Sans aucune stratégie, comment pouvions-nous espérer les battre ? En même temps, nous ne savions rien de ce qui pouvais attirer le darkside, ni comment le piéger.
Tout d’un coup, sans que je comprenne pourquoi, la place se vida. Tous les fantômes, comme rappelés par une entité supérieure, s’effacèrent et allèrent se reculer derrière les bicornes.
Ceux-ci ne se mirent pas à avancer tous d’un coup. L’un d’eux s’avança, tout doucement, avec sa démarche de prédateur, vers notre petit groupe, haletant et recroquevillé contre le pilier central de la place. La gros darkside devait bien s’amuser et se régaler du spectacle. Soudain, le bicorne attaqua. Il prit son élan, sauta, et nous ne dûmes qu’à l’agilité de floan de ne pas nous retrouver écrasés. Le cadavre alla s’écraser sur le pilier, éventré sur toute la longueur.
Un deuxième bicorne s’avança, et c’est cette fois-ci la lance de Red qui nous sauva. Mais il avait fait trop d’effort, il tomba à genoux en se tenant les côtes. Le troisième monstre se prépara, mais fut plus futé que les autres, il feinta Jin (qui tira une balle dans le vide) pour se diriger… Droit vers Red, le plus affaibli du groupe. Je me jetai devant lui et mon sabre trancha une des cornes de l’animal. Celui-ci recula, perçu tout de suite une faille. Je ne contrai que difficilement son coup de deuxième corne. Je me sentais bête, tous les autres avaient réussi leur coup et pas moi. Ce Bicorne (devenu mono corne) m’avait l’air assez intelligent. Ou alors c’était le darkside qui encore une fois servait de cerveau. Avait-il envoyé les deux précédents pour nous tester ? Pourtant nous étions en sous nombre évident. Je ne comprenais plus rien à ce qu’il se passait. Et je n’avais pas le temps de réfléchir, le bicorne ne semblait pas vouloir m’attaquer, mais il ne renonçait pas non plus à sa position. Il allait de droite à gauche, cherchant une deuxième faille pour me mettre en mauvaise posture. Malheureusement pour lui, j’avais corrigé mon erreur, et il se retrouvait sans aucun moyen de m’attaquer. Surtout que Floan et Jin se tenaient prêts à l’attaquer. Je n’avais personnellement aucune envie de le tuer pour enrager la meute. ET les deux autres l’avaient compris. Mais le bicorne finit par se lasser de ce jeu de regard, et fonça droit devant lui. Je l’empalai sans plus d’efforts et fis en sorte que le cadavre aille s’écraser un peu à côté de nous. Mais là encore, mon épée compliqua la chose.
La lame, devenue bleu après la résurrection du gros darkside, sembla capter un rayon d’énergie du corps du Bicorne. Un rayon bleu s’échappa du corps du monstre pour venir enrober ma lame, qui après coup pris une couleur un peu moins bleu… elle se rapprocha plus du violet foncé.
Les bicornes s’arrêtèrent de bouger, on n’entendit plus que les cris désespérants des spectres.


Revenir en haut Aller en bas
florette
Ultime membre


Féminin
Nombre de messages : 1392
Age : 23
Localisation : la ou je peut manger Eline et Red
Date d'inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Etre un personnage...   Sam 14 Mai 2011 - 23:07

Le calme plat ou plutôt celui avant la tempête cela allé bientôt exploser je le senter. Le Darkside ne nous quitté pas des yeux et les spectres ne gémissaient presques plus. Cela était très troublant. Et soudain se fût l'attaque, mais pas de la ou on l'attendait. Elle vint du ciel sous la forme d'un énorme oiseau rouge sang. Nous dûmes notre salut qu'à une esquive inexstrémiste mais cela fini d'épuisser Red qui ne tenait plus debout. Eline s'était approché pour le soutenir. Le gros oiseaux se tenait la devant nous mais les spectres et les autres créatures n'avaient pas bouger. Le Darkside avait l'air d'attendre quoi je ne saurais le dire mais il attendais. Et soudain se fut l'illumination: il attendais que l'un de nous le combatte.

-Il faut que l'un de nous l'affronte.
-Qu'est-ce-que tu raconte? répliqua Eline avec incrédulité Le combattre?
-Oui c'est une invocation et je crois que ce n'ai pas de la part de notre ami la derrière.
-Donc il y a un troisième partis dans ce combat et il n'est pas à nos côté, songa à voix haute Red.
-Qui va l'affronter?questionna Jin.
-Je pense que c'est a moi de le faire.
-Pourquoi?
-Parce-que je pense savoir qui en ai l'auteur et auquel cas c'est a moi de le faire.
-De quoi parle t'il? demanda Jin
Ni Red ni Eline ne lui répondirent. Ils étaient occupés à me regarder d'un air bizarre.
-Tu est sur? La dernière fois ça c'est pas trops bien fini.
-Oui Eline j'en suis sur. A plus, leur lancais-je en m'élancant vers l'oiseaux.
Je lui sauta sur le dos et il s'envolas dans un immense bruissement d'ailes. En deux seconde on n'étaient à plus de 1000 pieds au-dessus du sol. L'oiseaux m'enmena vers la tour la plus haute de la ville la il se posa et je mit un pied a terre. Un voix retenti dans ma tête:
-Tu ne nous échapperas pas plus longtemps cet oiseaux Roc va te régler ton compte.
-Jamais, vous m'entendé, JAMAIS.
Et le combat débutas.
L'oiseaux Roc m'envoya une volée de plumes tranchantes comme l'acier. Je réussit à en esquiver plusieur mais l'une d'entre-elle m'égratigna la joue.
Elles se regroupés derrière moi et m'attaquèrent de plus belle. Cette fois je ne dut mon salut
qu'a ma vivacité et a mes poignards.Esquivant; parant; plongeant je tentais de me rapproché de l'oiseaux. Je n'étai plus qu'a quelques centimetre de lui quand il s'envolas et se mit a regrouper tous les vents présent dans le ciel. Il se mit a les renvoya vers moi avec une tels force que je fut expulsé dans les airs. Je réussit à m'agriper au rebord de la tour et vis un de mes poignard s'écrasé 100 mètres plus bas sur le sol. Il ne m'en resté plus qu'un et je n'avait plus beaucoup de force. Mon corp était couvert de coupure à cause des plumes. Je ne voyait plus qu'une seule possibilité utilisé la magie. Je me concentré pour réussir à lancer un sort que j'avais toujours loupé: célérité. Les yeux fermés je me concentré et à traver mes paupière clauses je vis une lumière verte m'entourer. Et ce fut fais j'avais réussis à le lancer.
Subitement l'oiseaux allait au ralenti et je n'eu plus aucune difficulté à le battre.
La pirre d'invocation d'une couleur transparente comme l'air tombat au sol. Je la rammasat et la posa sur mon bras où elle s'enfonca.
-Maintenant les rejoindre.
Je courus vers le rebort de la tour et plongas. L'oiseaux apparus sous moi et j'attérit en douceur à côté de mon couteau que je ramassa. Il était miraculesement intact. Je remonta sur l'oiseaux et fila vif comme le vent vers mes amis.

Le combat faisait rage quand j'arrivais au-dessus d'eux. Deux faits étranges me sautèrent au yeux: -Quand Eline frappée quelqu'un avec son sabre un filet de lumière rouge brillant rejoignait son sabre comme si il aspirait la force vitale de l'ennemi qu'il venait de tuer.
-Jin savait toujours présisément où se trouvait chaque ennemis près de lui comme si il voyait tous.
Red lui avait l'air un peu plus en difficulté alors je fit se poser l'oiseaux juste sur le tas d'ennemis autour de lui. Il avait l'air un peu surpris de voir l'oiseaux se posé la alors qu'il ne me voyait pas.
-Dégage de là Red! lui hurla Eline
-Non c'est moi, m'écriai-je en la voyant s'approcher prête a ce battre.
Je sauta au sol et fit disparaitre l'oiseaux.
Au-delas de tous cette agitation Jin avais atteint le Darkside est avait entamé le combat contre lui.
Je préférais gardé pour moi ce que j'avais vu pour l'instant sur son style de combat.
Revenir en haut Aller en bas
JDsquall
Ultime membre


Masculin
Nombre de messages : 1052
Age : 23
Localisation : Edge la ville silencieuse
Date d'inscription : 10/04/2011

MessageSujet: Re: Etre un personnage...   Dim 15 Mai 2011 - 4:13

Spoiler:
 

J'avais réussi à m'approcher du Darkside. Le problème restait entier. Ce maudit monstre n'était pas affecté par mes balles et même en le bombardant d'éclair, ce n'était pour lui que de simple chatouille. J'esquive ses coup un par un, mon corps est lourd, il n'a pas tout a fait récupéré du dernier affrontement. Je regarde autour de moi, Cette Eline était trop occupée de son coté. Elle semblait attirer les monstres. Le rouquin était plus un fardeau qu'autre chose et le voleur même avec son volatile était trop occupé à protéger son ami. Regarder le terrain il faut que je trouve une solution.

« Ce n'est pas normal. »
« Comment ça? »
« Les monstres et les Sans-cœurs ne s'entendent pas généralement. Après tout même si ils ont perdu la raison les monstres possèdent un cœur à voler, pour les Sans-coeurs ce sont des proies autant que les humains. Pourtant je n'ai vu aucun Sans-coeurs s'en prendre à un monstre. Au contraire il collabore parfaitement contre nous. La seule explication est que le Darkside lui même à une raison de ne pas s'en prendre aux monstre. Comme si quelque chose lui faisait peur et lui interdisait de les attaquer. »

Un sourire se lisait sur mon visage. J'avais compris pas mal de chose. La présence d'un journal d'actualité dans une ville supposé inhabité. Quelqu'un lisait dans cette ville. Quelqu'un de suffisamment fort pour lire en pleine rue au milieu des Sans-coeurs. Si j'ai bien compris il y a une connaissance de Floan dans les parages. Cela expliquerait bien des choses. La date du journal suppose que cela fait une semaine qu'il est en ville. Cela veut aussi dire qu'il attendait quelque chose. Apparemment l'arrivée de Floan est ce qui l'intéressait. Voilà pourquoi Eline et moi avions réussi à les rejoindre sans rencontrer d'obstacle. Les Sans-coeurs avaient subitement changé d'attitude, ils chassaient une autre proie: notre ami le voleur. Il s'agit d'une embuscade. Alors pourquoi lui avoir envoyé cette invocation. Cela n'a aucun sens.

« La planète ressent le cœur des gens. »
« Que veux tu dire par là ?»
« Les invocations sont l'esprit de la Terre. Il n'apparaissent que si ils ressentent une forte émotion. Floan devait savoir que c'était de sa faute si les chosent se compliquaient. Sa culpabilité a du résonner jusqu'à faire apparaître cette oiseau. »
« Tu veux dire que la personne qui se cache n'avait pas prévu ça. »
« Je pense qu'il n'avait même pas prévu que l'on batte le Darkside une fois. Après sa chute il a fait appel à des monstres et pour son grand bonheur quand il est revenu le Darkside avait réssucité.
« Tss pas de chance. Résultat on se farcis des monstres et des Sans-coeurs, mais au moins je sais ce qu'il faut faire maintenant.

Je m'éloigne du Darkside pour me rapprocher de Floan et Red.

Ce dernier me demande ce qui se passe.
« Je n'ai pas le temps de vous expliquer. Mais j'ai un plan d'action. »
« Vraiment on peux gagner ? »

La question de Floan me laissait perplexe, mais je ne devais pas paraître hésitant, nous n'avons pas le temps pour cela.
« La personne qui t'en veux, rejoins là »
« Comment tu sais que ... »
« Nous n'avons pas le temps pour ça. Il est à l'origine de la collaboration entre les monstres et les Sans-coeurs. Avec ton oiseau tu dois le trouver et le battre pour nous faciliter la tâche. Ne t'inquiètes pas j'ai promis de t'aider, je protégerai Red. Tu es notre seul espoir.»

Il hésita quelques instants mais pour une certaine raison il compris ce qu'il devait faire

« Compris je te le confie »
Il monte sur son oiseau et s'éloigne rapidement.
« J'ai pas besoin que l'on me protège je peux très bien me le farcir tout seul »
« Très bien je compte sur toi. »
« Quoi ?!  C'est que ... »
« Malgré le fait que reposer sur toi et Floan ne me plaît guère il se trouve que le Darkside ne peux être battu que par des attaques physique et je ne sais pas manier d'arme blanche. Quand à Eline est trop éloignée et encerclée pour lui transmettre des ordres. Finalement il n'y a que toi qui puissent le vaincre. »
« Comment veux tu que je fasse avec mon corps les ennemis entre moi et le Darkside m'arrêteront avant même que je n'atteigne mon but. »
« Suis mes indications. Je vais te donner des itinéraires précis tout au long de ta course. Si tu les suis à la lettre je pourrais sans aucun doute te couvrir et tu pourra éviter les coups du Darkside. »
« T'es sûre de pouvoir le faire.»
« La question est est ce que tu peux tenir le rythme. En vous voyant j'ai compris que tes amis tennaient beaucoup à toi pourtant tu n'est qu'un fardeaux pour eux »
« Répète pour voir !!! »

La seul raison pour laquelle il ne m'avait pas frappé était qu'il se ferait aussi tôt encerclé pas les monstres.

« Tu ne fais que parler mais au fond de toi tu sais que j'ai raison. Si ce n'est pas le cas alors prouve moi que tu sers à quelque chose. »

A ces mots ses poings se décontractaient, il se lève et se place en position de course.

« Tu sais tu as sûrement raison, jusque là je n'ai été qu'un fardeau pour eux. Mais ça va changer je vais te montrer pourquoi je suis devenu chasseur de prime. »

Ses yeux étaient francs et déterminés. Sa respiration avait changé, il ne tremblait plus sous le poids de ses blessures. Un instant, un bref instant ce maudit rouquin m'avait donner de l'inspiration. J'avais envie de surmonter mes propres blessures et de me donner à fond. Je savais qu'on en était capable.

« Tu semble heureux alors qu'on risque de tous y restés. »
« J'ai l'impression que pour la première fois j'ai une raison de me battre »
« A qui tu parles ?»
« T'occupe t'a pas intérêt à te planter »
« Parle pour toi »

Si on nous regardais de loin on aurait presque put croire que nous étions … oui comme des amis.

« LETS ROCK !!! »


Dernière édition par JDsquall le Dim 15 Mai 2011 - 15:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Red-Mages
L'un des Maitres de la Magie Blanche


Masculin
Nombre de messages : 254
Age : 20
Localisation : Café de Treno
Date d'inscription : 03/02/2011

MessageSujet: Re: Etre un personnage...   Dim 15 Mai 2011 - 14:13

Finalement j'ai fait un Post' court, j'ai pas voulu trop m'avancer sur l'histoire!

Avant de commencer la lecture, allez sur youtube et tapez 'Final Fantasy VII Boss theme’ Normalement vous tomberez sur la musique des Boss! Smile Une fois enclenché, vous pouvez commencer la lecture!

"LETS ROCK"

Je m'élançai a travers les ennemis, je ne cherchais pas a les affronter! Je devais m'économiser pour le Darkside! Jin me suivait de prêt en m'hurlant les indications à suivre: 'Baisse toi' 'A gauche' 'accélère'... Tout en tirant sur les monstres qui m'approchaient de prés...
Je faillis m'écrouler plus d'une fois mais je tenais bon, les mots de Jin m'avaient blessé, ce qui m'avaient beaucoup plus motivé, maintenant je devais me battre pour lui donner tort, NON je ne suis pas un fardeau!
C'est tant bien que mal que nous arrivons en face du Darkside, toujours aussi imposant. Il était vraiment immense et ses yeux jaunes ne lui donnaient pas un air sympathique... Je marchais tranquillement vers lui, il m'attendait manifestement car il ne souhaitait pas m'attaquait pour le moment. Une fois bien en face de lui, J’attrapai ma lance, et la sépara en Deux morceau, pour sa part il leva juste la main et créa ainsi un champ de force autour de nous. Jin se retrouva a l'extérieur de notre 'Arène'. Je le voyais me crier quelque chose mais ne pouvait l'entendre...
Je regardais le Darkside avec un sourire et Lui Hurla:

-C'est bien mieux comme sa mon grand, Rien que nous deux!

En guise de réponse, il tenta de m'écraser de sa main de géant, Je l’esquivai facilement et couru jusqu'a son pied, je plantai ma moitie de lance dans la jambe et me servi de l'autre pour grimper le long de son corps comme ferait un alpiniste avec ses piquets, Il tenta de me donnait un coup au moment ou j'atteignais son ventre mais je pus bondir à temps pour retomber sur son bras. Je courus jusqu'a sa tète ou je commençai à l'assener de coup plus ou moins violent, Cela ne semblait pas lui faire D'effet particulier, il me donna en retour un coup de boule qui m'envoya m'écraser sur le mur du champ de force...
Je crachais du sang, je devais avoir 2 ou 3 cotes Peter mais j’étais toujours en vie. Soudain je sentis quelque chose monter en moi, une fureur de vaincre, une énergie nouvelle. Je regardais mes mains, elles fumaient d'elles même; j’attrapai mes lance et elles s'embrasairent. J’avais acquis la puissance du feu. Un rire démoniaque sortit alors de moi. Je regardais le Darkside avec méprit

-Apres ce petit tour d'échauffe, t'es prêt mon gars?

Je ne reçus qu'un vulgaire hurlement en réponse; on était prêt tout les deux, ce coup ci allait être le dernier, soit pour lui, soit pour moi! J’utilisai alors la compétence des chevaliers Dragons: Sauter.
Je pris mon élan et m'élança dans les airs. Arriver au plus haut point de mon saut je rassemblai mes deux lance et retombât directement en piquet. Le darkside me lança une boule d'énergie Noire, suivi de ses deux poings, la rencontre entre ses obstacles étaient inévitables, Une fois dans la boule noir, je fus parcourut d'un frisson étrange, cette boule était composer de Rien. Du rien a l'état pur! C'est froid, impossible à toucher, Noir. Le pouvoir de cette boule était un effet déprimant, qui visait à abaisser mes forces au moment de la rencontre avec ses poings...

-Astucieux, mais dommage pour toi...

Je fermai les yeux et me mit à me concentrer. Je me sentis Bien, la chaleur du Feu... Je ne me concentrais que la dessus... C'est ce qui me sauva d'ailleurs. La rencontre avec les deux poings se fit d'égale a égale, une onde de choc parcourut l'arène, j’entendis ma lance craquer dans bruit de bois sec...

-NON, JAMAIS, TU NE ME BATTRAS JAMAIS, JE VAIS TE TUER QUITTE A EN MOURIR POUR SAUVER MES AMIS!

Je me mis à hurler, la fureur qui m'envahit a ce moment la eu raison du Darkside! Je le transperçai dans le sens de la longueur. Il s'écroula a terre et disparu, comme tout ses semblables qui étaient a Edge, dans une nuée de cœur qui s'envole, je sentis 'Brionac' ma lance, ce Briser en 1000 morceaux... Je fis un sourire et tomba a la renverse, ma dernière vision fut Jin qui courait vers moi en Hurlant...

-Ferme la un peu s'il te plait! Murmurais-je en souriant...
Revenir en haut Aller en bas
florette
Ultime membre


Féminin
Nombre de messages : 1392
Age : 23
Localisation : la ou je peut manger Eline et Red
Date d'inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Etre un personnage...   Dim 22 Mai 2011 - 10:25

Combattre mes anciens boss. Cela me faisait un peu peur mais je ne les craignait plus autant qu'avant et cela grâce à mes amis.


Je fit atterrir l'oiseau quelques rues avant le centre de la ville. Je ne craignait rien vu que tous les monstres étaient en train de combattre mes amis. Je tapota amicalement la tête de l'invocation avant de la faire disparaitre.
-Si je suis encore en vis après ce combat, je te trouve un nom.

Je m'avancé dans les rues désertes d'un pas assez souple et rapide. Je vis une fontaine dépacer
"surement le centre de la ville" pensai-je.

Je regarda de tous les côtés et m'avança à découvert.
Là!
Une sorte de géants venait d'apparaitre au milieu de la place.
Je m'avancé vers lui l'air calme et sur de moi.
-Ainsi tu vient mourir et payer ton dus.

-Non ce n'est pas encore mon heure, M'exclamai-je en sortant mes deux poignards.

-Alors tu devras me battre ce que nul n'est encore parvenus à faire.
-Tu a attaqué mes amis alors pour cela je vais te tuer, grondai-je en m'élançant

Il para le premier coup mais je lui griffa le bras avec mon second poignard.
-Tes amis sont dans un triste état regarde:

Il me montra Eline en train de se battre entouré de monstes et presque summergé, Red en plein combat avec le Darkside et Jin qui ne puvais intervenr pour l'aider.

-Je te propose un marché: tu me laisse te tuer et je laisse tes amis partir en vie.

-Tu ne les laissera jamais partir en vie. Et j'ai confiance en eux, je sais qu'ils vont vaincre.

En disant cela une grande force monta en moi et mes armes se mirent à briller d'une lueur argenté.

Je l'attaqua et le combat débuta une nouvelle fois.

Parer, esquiver, attaquer, ce combat aurais pu durait des heures car bien que plus faible que lui à cause ds multiples combats que j'avais donnés en deux jour j'était porté par ma fureur et par le peur de perdre car si je perdais je ne serai pas le seul à mourir et cela je ne l'accepté pas.

Ma fureur était telle que je mis un bon bout de temps avant de remarquer que je me déplacé plus vite que lui et que ses mouvement était comme ralentis. Je ne cherché pas à comprendre ce phénomène et lui sauta dessus vif comme le vent. Je planta mes dagues dans son corp.

J'avais gagné.
Son corp était en train de disparaitre sous la forme d'une pluie d'or.
-Tu m'a vaincu mais je ne suis pas le seul à vous pourchasser.
-Qui d'autres nous pourchasse et pourquoi?
-Il me répondit d'un sourire mystérieux et disparue.

Qui donc pouvais bien vouloir nous pourchasser?

Je rejoigni les autres en volant et arriva auprès d'eux juste quand Red terminé son combat contre le Darkside. Je vis les créature disparaitre et Red s'effondrer. Je m'élanca vers eux en réfléchissant à comment l'eur annoncé que des personnes nous poursuiver et que cette fois ce n'était pas que pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Eline31
Ultime membre


Féminin
Nombre de messages : 1732
Age : 24
Localisation : Nulle part.
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Etre un personnage...   Dim 22 Mai 2011 - 11:30

Spoiler:
 




Le darkside mort, nous sortîmes de la ville assez rapidement. Nous remontâmes toute la pente qui menait à la forêt, pour finalement nous poser à la lisière des bois. Observant la ville une dernière fois, j’entendis Floan et Red souhaiter un bon départ à Jin. Je me retournai et vit l’étrange personnage s’apprêtant à partir.
-Pourquoi t’en vas-tu ? Lui demandais-je.
Il se retourna à moitié. Décidemment, je ne m’habituerai jamais à ses cheveux argentés. Quelle drôle de couleur. De plus, avec ses vêtements blancs, cela lui donnait un aspect vraiment… original
-Pourquoi ne le ferais-je pas ? Qu’avez-vous à m’offrir qui me donnerait une raison valable pour rester avec vous ?
- De la compagnie ?
-J’en ai déjà.
Je fronçais les sourcils. Ce type parlait de quoi ? De gens qu’il connaissait d’ailleurs qu’ici ? Des gens qui en ce moments nous observaient ? Je décidai de passer outre cette remarque.
-De l’amitié ?
-Ce n’est pas ce que je recherche.
-Mais tu ne la refuserais pas, n’est-ce pas ?
-Pourquoi accepterais-je l’amitié de personnes que je ne connais pas, de personnes qui ont encore beaucoup à apprendre sur les autres comme sur eux-mêmes, dit-il en me faisant, cette fois-ci totalement face.
Red se redressa, comme piqué par la remarque. Je soupçonnais Jin de visai tout le monde. Au moins avais-je réussi à capter son attention, ce n’était pas la chose la plus aisée.
-Des souvenirs ?
-Je vis très bien sans.
-N’as-tu pas besoin de souvenirs heureux ?
-Est-ce si bon d’avoir des souvenirs ?
-Parfois non, tu aimerais oublier, mais moi ça me plait de faire quelque chose dont je peux me rappeler, et chérir ; et depuis que je suis avec eux, je peux créer autant de ces souvenirs que je veux.
Jin paru réfléchir un moment, difficile à savoir, étant donné qu’il gardait une expression indéchiffrable. Mais je pensai avoir gagné. Et j’avais raison.
-J’accepte de voir ce que cela fait, de pouvoir avoir des souvenirs heureux. Mais je vous préviens, pas question de trainer.
-Tant qu’on en est à la parlotte, intervint Floan, je dois vous avouer un truc.
A sa tête, on sentait que ce n’était pas vraiment bon come nouvelle. Les souvenirs heureux de Jin viendraient plus tard.
-L’organisation, mes boss, tout ça quoi, nous cherchent à présent tous. Pas seulement moi. Il doit y avoir quelque chose de plus gros en jeu. De beaucoup plus gros.
-Tu penses que ça a un rapport avec les invocations ? demanda Jin.
Floan haussa les épaules, signifiant qu’il ne servait à rien d’en parler pour l’instant, il n’en savait pas plus.

Nous marchâmes assez longtemps, le bébé moogle gambadant joyeusement devant nous, heureux de pouvoir se montrer au grand jour sans se cacher des fantômes, heureux d’être enfin sorti de l’atmosphère oppressante d’edge. Je le suivais des yeux, heureuse moi aussi. Le combat contre le darkside avait été éprouvant, mais riche en découvertes. Déjà, Jin, cet homme qui maintenant nous accompagnait, discret et efficace, il n’avait pas eu de mal à s’intégrer parmi le groupe - du fait que la plupart du temps il restait silencieux- même si quelques questions restaient en suspens à son sujet. Comme sur nous tous d’ailleurs.
Ensuite, l’organisation de Floan n’était pas prête de le lâcher. De nous lâcher. Et pour cause, quitter une guilde de voleur n’est pas chose aisée. On l’aurait sur le dos jusqu’à la fin de notre vie. Ou jusqu’à ce que notre groupe se sépare. Je me mis à penser à ça… Si un jour nous arrivons à un point tel que nous soyons soit devenu célèbre comme nous l’espérions, soit rendu compte que ce n’était pas possible, nous serions quand même forcé de nous séparer… ça me chagrinait de penser cela. Mais c’était vrai.
Red avait trouvé la force de surmonter ses blessures, de nous montrer qu’il n’était pas un gamin qui ne comptait que sur les autres. Et cela grâce à une remarque acerbe de Jin. J’aurais plutôt cru que Red l’aurait frappé à lui. Mais il avait bien réagis, prouvant qu’il grandissait un peu. Maintenant il avait un peu de mal à marcher, d’où notre rythme assez lent.
Le bébé Moogle vint se poser sur mon épaule pour faire une pirouette, puis passa sur celle de jin, qui l’envoya valser ailleurs. Le Moogle se réconforta sur l’épaule de Red, qui affichait un sourire béat. Revoir de la végétation verte bien remplie et surtout une nature vivante nous faisait tous chaud au cœur. Je n’étais pas prête de m’aventurer dans une crypte ou une mine avant bien longtemps !
Et maintenant, se posait La grande question : que faire ? Retourner à Alexandrie nous avait paru une bonne idée au départ, mais si nous passions trop de temps à nous reposer, nous finirons par nous convaincre que rien ne nous oblige à bouger. Résultat nous étions sur les routes. Et sans aucun panneau pour nous indiquer où aller. De plus, mon épée m’inquiétait pas mal. Elle était redevenue rouge, ce même rouge qu’elle avait lorsqu’elle avait réanimé le darkside. Je me demandais vraiment ce que cela voulait dire, et espérait ne rien ranimer d’aussi gros et hostile que le darkside. Je ne savais même pas ce que cela signifiait !!!
Le soir, autour du feu, notre groupé se décida à étaler ses plans… ou les pseudo plans que nous n’avions pas encore.
-Je pensais que à la prochaine ville que nous rallierons, si nous arrivons à éviter brigands, voleurs ou organisations malsaine, nous pourrions nous ressourcer, disons 2 jours, et faire le tour des tableaux de chasses. C’est pas comme si on avait besoin d’argent, exposai-je.
-Je ne peux qu’être d’accord, à part que, nous ne savons pas quelle sorte de ville nous allons trouver. Si ce n’est qu’un hameau, pas question de se reposer ! Il nous faut trouver une ville du genre d’Alexandrie pour pouvoir avoir des contrats valables. Surtout que maintenant nous sommes 4 et le combat contre le Darkside nous a fait prendre pas mal d’expérience, répondit Floan tout en prélevant une brochette cuite de sur le feu. Honneur aux filles, fit-il en me la tendant.
J’acceptai de bonne grâce, mon ventre criait famine depuis des heures. Je fis cependant l’effort de ne pas me précipiter sur la nourriture comme une malpropre. Lorsque les autres se furent servis, on n’entendit plus que les bruits de mastication et le bruissement des arbres pendant quelques minutes. Je pensais au pauvre lapin que nous avions surpris, la patte cassée dans un trou trop haut pour lui… Heureusement que le moogle nous avait empêché de le manger. J’avais été surprise que le moogle sache comme ça nous aider à repérer des animaux morts mangeable. Je détestais faire du mal à un animal. J’avais même envisagé de devenir végétarienne, jusqu’à ce que je comprenne qu’on ne pouvait guère voyager avec une armée de légumes. Par contre, de la viande séchée se conservait bien.
J’avais laissé mes pensées divaguer vers un sujet qui n’avait rien à voir avec nos projets, ainsi lorsque Floan repris la parole, je dus mettre un moment avant de me reconcentrer là-dessus.
-Que pensez-vous de prendre un chocobos ou autre à la prochaine étable rencontrée pour rallier deling city ? Il parait que cette ville regorge de contrats.
-Nous avons toujours le Béhémoth d’archadès, répondit Red, en me jetant un coup d’œil en biais.
-Retourner à Archadès ne me gêne pas. Je n’ai pas envie que ce Béhémoth assassine qui que ce soit. Du temps qu’on évite la haute ville.
-Dans ce cas, il va nous falloir trouver un informateur dans la Basse-Ville, et cela risque d’être assez dur, répliqua Floan.
Il n’avait pas tort. Mon oncle ne pouvait certes plus nous servir d’informateur. Et nous ne connaissions personne assez bien pour nous renseigner en ville. Les gens comme nous, pas connu, n’avaient pas un réseau très étendu, voire dans notre cas, aucun réseau et devaient compter sur le hasard ou sur les tableaux de chasse pour espérer dégoter un job digne de ce nom. Certains y arrivaient, la plupart voyaient leurs efforts récompensés par des blessures mortelles ou une vie de misère.
-quelqu’un peut m’expliquer le problème ? lança Jin tout en arrachant délicatement un morceau de viande de sa brochette.
Ce type me foutait les jetons parfois. Il n’avait même pas l’air de nous parler.
-Un problème de famille avec mon oncle. Nous avions entendu parler d’un monstre, et il s’est avéré que c’était peut-être un béhémoth.
-Je vois.
Cette remarque eu le don de jeter un froid dans la conversation. Je me penchai vers le feu pour faire bruler mon bâton de brochette. Autant faire quelque chose, ne pas avoir les mains libres… Red semblait vouloir mettre un peu d’ambiance, malheureusement, il n’avait rien à dire et me lança un regard suppliant pour que cette atmosphère lourde s’en aille. J’eu un petit mouvement d’épaule : que voulait-il que j’y fasse ?
Profitant de la pleine lune, qui éclairait assez bien les environs, j’annonçais aux autres que j’allais me promener. Je pris mon katana rouge, qui par le reflet des flammes sur sa lame me paraissait animé, comme si quelque chose voulait en sortir. J’aurais aimé le reposer, malheureusement, Red, désirant quitter cet endroit, se leva.
-Je viens avec toi !
Le bébé moogle, que je croyais endormi, vint à mes pieds et tira sur mon pantalon, comme s’il demandait l’invitation pour se joindre à nous. Je le lui accordais avec le sourire.
Nous marchâmes un peu puis, à une distance qu’il jugea convenable, Red se lâcha :
-Je ne comprends rien à ce type ! C’est énervant ! Il a l’air d’être complètement détaché de nous.
-Tu lui en veux de t’avoir dit que tu étais un fardeau ? dis-je en continuant à zigzaguer parmi les arbres.
Red hésita.
-Oui et non. Qu’il me l’ait dit… Hé, mais tu entendais !
-Oui, j’ai les oreilles qui trainent, même pendant le combat, lui répondis-je en me retournant, un sourire aux lèvres. Tu disais donc ?
-Qu’il me l’ait dit m’a permis de ma surpasser. Mais… ça ne fait pas plaisir à entendre ce genre de choses. Soit honnête avec moi, tu penses que je suis un fardeau ?
-Un blessé est toujours un fardeau Red. Et toi tu l’étais grièvement. Rien n’est de ta faute là-dedans.
Le moggle voletait au-dessus de nos têtes, ses petites ailes battant vivement l’air, il semblait fasciné par ce qu’il voyait. Il était vrai que maintenant, éloignée du groupe, et de la route, je sentais quelque chose d’autres dans cette forêt. Elle avait quelque chose de magique. On sentait le calme, la paix. Je me sentais… bien, apaisée, ce qui vu mon caractère n’était pas très courant chez moi. Je me sentais en connexion avec la nature. J’avais toujours ris des gens qui me disaient que la nature était le moyen de transports de la magie, de tous nos sentiments. Là ma conscience ne faisait plus rien que sentir les arbres palpiter, sentir la chaleur du moogle et de Red présents à mes côtés, tâchant ce havre de paix. Mais lorsque je me concentrai sur mon épée, tout ce que je pu ressentir se figea. Elle n’était que lamentations et pleurs. Je ne comprenais plus rien. Mais lorsque je voulu revenir sur mes pas, car la partie encore consciente de mon cerveau me l’ordonnait, elle me retint et me fis avancer.
Nous marchâmes comme ça pendant 10 minutes. Je n’avais aucune peur, je sentais que la forêt me faisait comprendre que je n’avais rien à craindre. Je ne savais pas ce que ressentais Red, ni le moogle, mais ils me suivaient, comme curieux. J’aperçue une lumière bleutée à travers les branchages. Une lumière vive qui m’attirait. L’intensité de la leur me fit mal aux yeux mais je sentais ma lame dans ma main qui vibrait alors que nous nous approchions. Je pénétrais dans un bosquet et la lueur diminua. N’était-elle faite que pour éloigner les gens ? Je me retournais, et vis Red qui me regardait bizarrement. Ma conscience me revenait petit à petit.
-ça fait 10 minutes que je t’appelle, et le moogle couine bizarrement, me dit-il.
- Désolée, j’étais plus vraiment consciente.
Regardant autour de moi, mon regard fut aussitôt capté par une immense statue. On l’aurait dit comme faite de verre ou de glace. Cette statue représentait une très belle femme. Elle regardait à ses pieds, d’un regard noble, ayant l’air d’une personne qui acceptait son sort. D’être transformée en glace ?
Je m’approchai d’elle, ignorant les remarques de Red, et posai ma main sur la sienne. Je ne pouvais guère aller plus haut. Je la retirai aussitôt. C’était bien de la glace, et mon épée parue gémir. Red me supplia de partir d’ici tout de suite.
-Je veux savoir ce qui se cache derrière ça !
Je me positionnais devant la femme et la regardai.
-Ma mère avait coutume de me raconter des histoires avant de m’envoyer me coucher. Outre celles qui concernaient mon grand-père, il y en avait sur les mythes et légendes de l’ancien temps. Autrefois les invocations n’étaient pas sous formes de pierres, ou de matéria. Elles vivaient avec nous, en communion avec les êtres humains. Et parmi elles, il y avait une femme, Esthela Shivarre D’Orrmont, communément appelée Shiva, maniant la glace, représentant la femme et la mère… Elle disparut peu de temps après que les invocations furent apprivoisées par les humains, se changeant sous forme de pierres. Personne ne sut ce qu’elle était devenue.
-Et ?
-Et nous l’avons sous nos yeux, dis-je à Red sans quitter la statue de mes yeux. Etait-elle consciente depuis tout ce temps ?
Mon épée vibra de nouveau, elle semblait s’être calmée depuis peu de temps. Le même rayon d’énergie qui avait ranimé le Darkside sorti du katana pour rentrer directement à l’endroit du cœur de la statue. Pendant un instant, rien ne se passa, puis Red et moi furent témoin de la renaissance de Shiva. La glace commença à fondre par endroit, puis l’eau se mis à ruisseler sur nous tandis que par endroit la chair de Shiva, d’une couleur bleue de glace, apparaissait.
Lorsque la glace fut totalement partie, noyant l’herbe, nos pieds pataugeant dedans, Shiva ouvrit enfin ses yeux. Elle contempla le monde, de son air calme, puis baissa la tête vers nous.
-Je t’attendais, jeune fille me dis-t-elle.
Elle tendit la main vers moi, et je sentis l’épée me bruler les doigts. Je la tendis vers l’invocation, qui la prit. Elle paraissait une aiguille dans sa main. Mais je vis l’épée grandir, jusqu’à devenir un katana de 2m. La taille de Shiva à peu près.
-Merci, tu n’auras été jusqu’ici que le jouet du destin, mais en échange, j’accepte de t’aider et de devenir ton invocation jusqu’à ta mort. 50 ans ne me paraissent pas une durée exagérée pour le service que tu m’as rendu.
-Eh ! Je compte vivre plus que 50 ans ! Et qu’entendez-vous par le jouet du destin ?
-Tu étais destinée à trouver cette épée. C’est pour ça que le destin t’a poussée hors de chez toi, jusqu’à cette armée de brigand. Ne t’es-tu jamais demandée pourquoi le combat contre ce chef avait été si facile ? Mon épée sentait qu’avec toi elle avait plus de chance de me rejoindre. Je l’avais envoyée en ayant pour but de récupérer les âmes des montres, pour avoir assez de puissance pour me libérer du sort qui me retenait ici. Elle a tué des âmes humaines, des âmes innocentes, qui ont remplis cette tâche. Mais aussi dévoué soit-elle à mon égard, elle doit obéir à celui ou celle qui la porte. Ainsi lors de la rencontre avec le darkside, Lorsque tu as pensé qu’il aurait fallu que ce soit vous qui avaient tué ce monstre, elle l’a compris comme une incitation à le réveiller. Ce qui n’a apparemment pas posé beaucoup de problèmes, vous vous en êtes sortis indemnes.
Les invocations, dans leur immortalité et leurs immenses pouvoirs, ne réfléchissaient pas comme nous. Et je ne pouvais accepter que ce soit à cause d’elle que ma famille soit morte. Je sentis sa main sur ma tête un peu trop tard. Elle se fondit en moi et pendant un instant, je me sentis illuminée de l’intérieur.
« Je n’ai pas voulu de mal à ta famille. Le destin s’est joué de toi en voulant me ramener à la vie, ne laisse pas ces pensées t’obstruer l’esprit. Je serai là pour toi maintenant ». Après ces paroles la lumière s’éteignit.
Je me retournais vers Red, totalement calme. Il ne nous restait plus qu’à retourner voir les autres.
Revenir en haut Aller en bas
JDsquall
Ultime membre


Masculin
Nombre de messages : 1052
Age : 23
Localisation : Edge la ville silencieuse
Date d'inscription : 10/04/2011

MessageSujet: Re: Etre un personnage...   Dim 22 Mai 2011 - 16:35

Je me retrouve seul avec Floan. Je dois dire que ce repas m'a fais du bien, je ne pouvais pas continuer à fouiller les poubelles. Bon si je fais le point, je n'ai aucun but, je sais pas qui je suis, tout ce que j'ai à faire c'est de les suivre et me faire nourrir à l'occasion.

« Eh t'est qui en fait, c'est que tu n'as pas l'air commode tu sais. »
« Mon nom est Jin c'est tout ce que tu as besoin de savoir. »
« T'est pas drôle, je suis sûre que tu dois être quelqu'un d'assez reconnu, on passe pas inaperçu avec tes capacité au combat et ton sens de perception. »
« Qui sait ... »

Le silence était lourd mais Floan ne voulait pas abandonner. »

« N'empêche Red m'a vraiment surpris vaincre le Darkside à lui tout seul, c'est vraiment étonnant. Je sais pas ce qui l'a rendu si fort mais avec ça on aura moins de mal avec les contrats. En plus tu nous as rejoins on va se faire un max de Gils. »
« L'argent ne m'intéresse pas, si je vous suis c'est que je n'ai rien de mieux à faire mais ne comptez pas trop sur moi pour vos bricole. »
« Tu es vraiment asocial, enfin merci d'avoir protéger Red en mon absence. »
« Je l'ai envoyé droit dans la gueule du monstre, tu n'as pas besoin de me remercier. »
« Bah au final on est tous sauf. Je me faisais du soucis sur le moment, mais je savais que vous alliez réussir. »
« Pourquoi, les protège tu autant ? »
« Ce sont mes amis, n'en as tu jamais eu ? »
« Pas dans mes souvenir... »

Pendant un moment il paraissait surpris. Mais quelques secondes plus tard il souriaient.

« Bon dans ce cas buvons un verre ! »
« Pour quoi faire ? »
« C'est comme ça que font les amis, ils font la fête entre eux ! »
« Amis ?... »
« Oui tant que tu voyagera avec nous je te considérerai comme tel. Passe moi la sacoche de Red tu veux ? »

Je lui tend sans réellement comprendre.

« Il a peut être mauvais goût mais Red à toujours une ou deux bouteille dans son sac au milieu des potions. … Wow il fait fort il en a même 3 cette fois ci.

En quelques temps nous avions fini les trois bouteille. Je ne savais pas ce que c'était mais comme il m'incitait à boire je le suivais sans me poser de questions. Ma tête était lourde, mais qu'est ce que c'est que cette boisson. Floan quant à lui était tout joyeux. Il me racontait ses aventures et parmi elles, celle avec la chimaira qu'il avait affronté avec Eline et Red. Se battre et passer son temps à pleurer sur la blessures des autres c'est ça des souvenirs heureux ? Sur le moment je le trouvais complètement stupide. Après avoir fini ses histoire, il pris un air sérieux. »

« Tu sais, quand j'ai commencer à voler c'était pour ma survie. Quand j'ai rejoins ma guilde je pensais vivre dans luxe, à l’abri du besoin et ce fut le cas mais bizarrement en restant avec eux je me sens mieux, bien qu'on ne roule pas sur l'or je m'amuse beaucoup plus. Un peu comme maintenant. »

Mes premières impressions c'étaient envoler. Bien que je le comprenais pas entièrement, il avait attiré mon intention. Plus tard alors qu'il fouillais dans le sac des autres, il tomba raide au sol.

« Dis tu l'as remarqué toi aussi. »
« Oui bien que leur cœur soient sincères, on sent que chacun d'entre eux garde en eux des secrets. La terre pleure sous leurs fardeau, et nous ressentons ces pleurs. »
« Voyager à leur côté risque d'être mouvementé, je vais sûrement avoir besoin de toi. »
« Cela ne semble pas te déranger »
« Je ne me comprend même pas moi même. »

Quelques temps plus tard alors que Floan dormais encore Red et Eline nous rejoignait l'air fatigué.

« Qu'est ce qui se passe ?. »
« L'arme d'Eline à encore fait quelques chose de bizarre et il y avait une lumière bleu sur Eline, une femme de 2 mètre et ... »
« Tais-toi Red tu ne fais que l'embrouiller. Disons pour faire simple que je n'ai plus d'arme. »
« Avec le rouquin qui n'a plus de lance affronter votre béhémoth serait mauvaise fortune. »
« Et toi je vais te le dire une fois pour toute, je suis pas roux mes cheveux sont rouge !  Et tu peux parler avec tes cheveux blanc tu fais pas mieux»
« Le ouistiti au poil roux s’énerve ? »
« Viens là toi. »
« Arrêtez tout les deux. Jin à raison sans armes, on court à notre pertes. Il faut trouver une ville ou l'on pourra en trouver. Regardons la carte. »

Edge était vraiment mal placé, il n'y avait autour que des lac et des forêt.

« On n'est pas sortit de l'auberge. »
« C'est toi qui à voulu venir ici. »
« Au moins j'ai proposé quelque chose moi. »

Maintenant c'était Eline et Red qui se disputaient allant jusqu'à réveiller Floan.

« Ma tête … c'est quoi ce raffut. »
« Il nous faut des armes pour les deux derrière. »
« Quoi qu'est ce qui s'est passé Eline ? »
« Ben il sait passé pas mal de chose. »

Eline ferma les yeux, l'air se refroidissait, le feu s'était éteint, une silhouette bleu était visible derière elle. »

« Un invocation, comme moi avec l'oiseau ? »

Elle rouvrit les yeux tout redevenait normal.

« Je ne comprend pas très bien moi même. »
« Avec ces êtres mystiques on peut s’attendre à tout. Mais du coup moi et Eline ben … on est au chômage technique »

Floan pensait à quelques chose mais hésitait à nous le dire.

« A quoi pense-tu ?
« Eh bien il y a dans les alentour une petite base de mon ancienne guilde. On y trouverait tous ce qu'il nous faut mais impossible qu'on soit les bienvenu. »
« Ok compris on pars pour du vol dans un repère de voleur. Le pied ! »
« Dis pas n'importe quoi Red c'est beaucoup trop risqué et on est même pas sûre qu'on y trouvera ce qui nous convient. »
« Je pense que le rouquin à eu une bonne idée, de toute façon on a pas vraiment le choix mais je laisse la décision à Floan, après tout c'est lui le plus concerné.
« J'ai bien envie de leur rendre ce qu'il nous ont fait à Edge. »

Red et Floan se mettaient à rire joyeusement.
« Qu'est ce qu'ils ont tu les comprend Jin ? »
« Va savoirs, mais maintenant on sait où on va, cette nuit on dîne en enfer. »

Après avoir récupéré nos effets respectifs, on se dirige vers destination en suivant Floan. On devait arriver avant le lever du jour.

« Ahhhhh ! Où sont mes bouteilles !!! »
Revenir en haut Aller en bas
Red-Mages
L'un des Maitres de la Magie Blanche


Masculin
Nombre de messages : 254
Age : 20
Localisation : Café de Treno
Date d'inscription : 03/02/2011

MessageSujet: Re: Etre un personnage...   Lun 23 Mai 2011 - 19:30

Bulletin cérébrale:

On était arriver dans une ville silencieuse qui ne l'était en faite pas temps que sa, a l'intérieur on avait trouver un mec qui était pas très causant et qui me tapait fortement sur le système, ensuite on avait buter un monstre qui avait été ressusciter puis rebuter mais cette fois ci par mes soins ou pendant le combat j'avais acquis la puissance du feu. Pendant ce temps la Floan avait affronté un oiseau géant qui était devenu son invocation perso, puis dans la fouler un de ces employeur. Ensuite on était sorti de la ville, on est aller dans une foret magique, je suis aller me promener avec Eline, elle a trouver durant cette ballade la statue d'une femme qui était en faite pas une statue mais une vraie femme congeler. Puis la dame avait prise son épée pour ressusciter puis pour devenir durant 50 ans l'invoc' perso de Eline, puis comme si sa suffisait pas, il fallait que pendant ce temps la, Floan et l'autre se siffle mes trois bouteille d'alcool. Et Qu'ensuite Floan eu la présence d'esprit de nous faire diriger vers un camp de voleurs (en pleine nuit bien sur!) pour nous faire retrouver des armes a moi et Eline, de l'argent et pour accomplir en passant une petite vengeance perso de Floan.
NON MAIS ON NAGE EN PLEIN DELIRE LA!!!

On avait déjà marché quelque kilomètres et heureusement la base ne se trouvait pas si loin de la ou on avait campé, en faite c'était plus un poste d'avant garde qu'autre chose. Mais Floan avait l'air de savoir ce qu'il faisait.

-Bon maintenant faut préparer un plan d'action! expliqua Floan. Il faut éviter d'agir, comme d'habitude, comme des bourrins pasque Red et Eline n'ont pas leurs arme. Donc vous allez tous agir maintenant comme des... voleurs!

Il avait bien insisté sur ce dernier mot.

-Bon, ce qu'il faut savoir c'est que les membres de mon ancienne guilde ne portent pas d'uniformes, juste un tatouage du symbole de la guilde placer sur un endroit du corps.
-Ou sa?
-Aucun particulier, c'est au membre de choisir, perso quand je l’avais encore, il était situer au niveau de la cuisse intérieur, pour éviter qu'il ne se voit de trop!
-Ah ok.
-Encore un détail qui va nous porter chance, il y a trop de personne dans la guilde, ce qui signifie que personne ne connait tout le monde, on va donc pouvoir s'infiltrer tranquille.
-Ok, mais c'est quoi le plan finalement? Écourta Jin.
-On va faire croire que vous m'avez capturer et que vous m'apportez ici pour m'enfermer, une fois a l'intérieur, vous les laisserez me conduire jusqu'aux chef du camp que je m'occupe personnellement de son cas, pendant ce temps la, vous, vous ferez le tour de la 'propriété" pour trouver ce que vous cherchez, mais éviter au maximum tout contact avec les gens.

Aussitôt dit, aussitôt fait, on ligota très légèrement les mains de Floan et allons nous présenter tout les quatre a la porte d'entrer.

-Holà, on ne passe pas! Qui êtes vous et que voulez vous?
-Nous venons déposer ce traitre au chef du camp, nous avions ordre de la capturer et de le ramener au camp le plus proche, tenta Jin.
-Soit, mais d'abord par mesure de sécurité, montrer nous vos tatouages, c'est pas que je doute de vous mais on sait jamais...
-C'est que... Voyez vous, Lança Eline en se tortillant une mèche de cheveux et en lançant des yeux doux aux gardes, mon tatouage a été effectuer que très fréquemment et il me fait encore... terriblement... souffrir.

Ouah, sa, c’était rare ! Voir Eline essayer de convaincre autrement que par la force ! En même temps sans son arme elle n’avait pas trop le choix ! Mais au moins sa me donnera une occasion de la charier !

-Huuuum.... C'est bous vous deux passer, par contre le rouquin et le blanc la, vous ne passez pas!
-JE NE SUIS PAS ROU....

Jin me boucha la bouche de sa main avant que je ne pus finir ma phrase.
Et cette saloperie de garde nous ferma la palissade aux nez.

-Bon... ont fait quoi maintenant? Questionna Jin.
-Toi je ne sais pas mais moi...

Et je laissai Jin en plan, devant la palissade, en exécutant ma technique sauter, qui m'avait permit de passer au dessus des tronçons pointus de bois.

-Désoler Jin, mais je ne peux emmener plusieurs personnes avec moi quand j'utilise cette technique! Tchao!

Fallait pas deconner non plus, j'allais pas rester avec 'Omo' (plus blanc que blanc!) Maintenant il fallait que j'aille explorer la camp...Discretement...
Revenir en haut Aller en bas
Eline31
Ultime membre


Féminin
Nombre de messages : 1732
Age : 24
Localisation : Nulle part.
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Etre un personnage...   Sam 28 Mai 2011 - 12:47

bon bon, j'aurais mieux fait de laisser Florette poster je crois^^.
Je pénétrai avec appréhension le camp des voleurs. J’avais une impression de déjà vue assez poignante et dérangeante. Comme je m’y attendais, de par les indications de Floan sur le trop de monde, le camp grouillait de vie. Des gardes partout, des gens, des montures et autres animaux de compagnie. Tenant toujours Floan par le bras, je suivi un garde sur une trentaine de mètres, avant qu’un grand bruit se fasse entendre. Red avait décidé de s’incruster à la fête. Certes, il ne voulait pas être laissé derrière à se ronger les sangs et les ongles en se demandant comment ça se passait à l’intérieur, et c’était tout à fait compréhensible. Malheureusement, derrière la palissade, il y a des gardes.
Je secouai la tête en me disant que tout ceci allait nous attirer des ennuis. Et je n’avais pas tort. Alors que les gardes trainaient un Red dépité, celui qui nous servait de guide (le portier) se retourna vers nous et nous regarda d’un air suspicieux.
-Qu’est-ce que c’est que cette embrouille ? me demanda-t-il.
Prenant un air quiche, je lui répondis, toujours en tortillant cette stupide mèche qui dépassait de ma queue de cheval.
-Je n’en sais rien, je ne le connais pas. J’ai juste fait équipe avec lui pour le capturer à lui, dis-je en tapotant la tête de Floan, (qui n’eut pas l’air d’apprécier).
Le garde grommela quelque chose sur les blondes, puis se retourna et nous fis signe de le suivre. Soupirant discrètement de soulagement, je lui emboitais le pas tout en pensant à ce que Jin pouvait bien faire. Moi qui lui avait promis des souvenirs heureux, il se retrouvait abandonné à se demander ce qu’il pouvait bien se passer à l’intérieur.
Le portier se frayait un passage à travers les gens sans en toucher aucun. Un vrai contorsionniste. Et c’est là que je vis ce qui nous avait piégés dès le départ. J’étais trop grande pour être une voleuse. Et surtout, je ne me déplaçais pas comme eux. Je sentais l’embrouille à plein nez. Je me demandais simplement s’ils l’avaient remarqué. Je maudis Jin Red et Floan d’avoir eu cette idée de plan, et surtout moi de m’y être prêtée. Ce plan ne conduirai surement qu’à la mort de Floan, celle de Red et la mienne. Secouant la tête, je me repris, et décidai d’observer les mouvements des gens. J’essayais de faire comme eux, d’avoir l’air naturel tout en me tordant pour éviter tout contact.
Floan avait l’air lui aussi mal à l’aise. A mon avis, personne n’avait prévu autant de monde dans le camp. Il fallait se débarrasser du portier, et vite. Et aller se fondre dans la masse pour pouvoir en toute discrétion récupérer Red et des armes. Ce n’était bien sur pas aussi facile que ça en avais l’air. Je remarquai que les gardes qui avaient capturé Red nous suivaient. Apparemment, tout se réglait devant la même personne. Tant mieux, comme ça je pouvais garder un œil sur lui et me sentir un peu rassurée.
Le portier finis par tourner dans une allée et je vis un immense bâtiment, un peu biscornu mais ce n’était rien comparé aux autres. De là, sortais une immense file de personne. J’eu envie de rire lorsque le garde nous laissa là. J’avais imaginé un truc moins organisé… Plus genre aventure avec un chef assis sur un trône, une salle pleine de garde… Mais toute une guilde, ça devait être pas facile à gérer si tout le monde n’en faisait qu’à sa tête.
Malheureusement, une fois rentrée dans la file, tout le monde avait vu les mains liées de Floan, impossible de quitter ça sans attirer l’attention. D’ailleurs, certaines personnes semblaient carrément reconnaître Floan.
Avoir l’air naturel, avoir l’air naturel….
Le garde/ portier revint et me fis signe de le suivre.
-ça va se régler devant le chef ça.
Ah… génial…
Ainsi je perdis de vue Red et continuai à trainer Floan dans la base, qui se révélait aussi grande qu’une petite ville. Vraiment, du délire total, pourquoi avait-on entrepris ça… On aurait pu tout simplement acheter des armes, mais pour cela, il aurait fallu que j’avoue aux autres tout l’argent que j’avais tiré du massacre des pillards…. Hors de question.
Le portier nous fit pénétrer dans une salle vide.
-Attendez là, dit-il.
Je le rattrapai et tout en tortillant cette mèche, je lui sorti le truc le plus débile du monde.
-Un instant, pourriez-vous m’indiquer les toilettes ?
Devant la tête du garde, j’avais intérêt à bien justifier ça…
-et si vous pouviez vous assurer que rien ne lui arrive pendant ce temps, vous comprenez, j’ai pas envie qu’on ne puisse pas le reconnaître… Ce serait dommage pour la prime.
-Les toilettes, répéta le garde abasourdi.
-Eh bien, oui, je l’ai amené aussi vite que j’ai pu sans prendre un peu de temps pour moi. C’est pour ça que vous me voyez aussi mal fagotée et toute poussiéreuse, je dois être vraiment laide…
-Heu, non non, pas du tout…
Se rendant compte de ce qu’il venait de dire (et moi aussi par la même occasion), il se reprit et m’indiqua un couloir. Je lui fis un sourire gênée, adressai un petit clin d’œil à Floan, et parti dans cette direction. Je passais bien aux toilettes (ça fait jamais de mal),
Spoiler:
 
me refis une beauté à la va vite pour justifier tout ce temps (car les hommes ne savent pas que quand une fille veut, elle peut tout se faire en pas très longtemps, juste question d’habitude), et partis enfin explorer les couloirs.
Je doutai de pouvoir trouver quoi que ce soit d’intéressant ici, mais lorsque je vis un garde passer avec un superbe katana dans le dos, je ne pu m’en empêcher. Je l’attrapai par le bras, lui assenai un coup sur la nuque pour le calmer, et le trainai vers les toilettes. Restait la question des entraves… Je regardai autour de moi, consciente que rien ne pouvait me servir là dedans. Puis une idée me vint.
Shiva ?
Oui ma fille ?... Ah, je vois.
Je sentis comme un air glacial dans la pièce, et le garde se retrouva complètement gelé. Je souri, les invocations étaient quand même assez pratique. Je me demandais un instant si je pouvais refaire la même manœuvre sur tout le monde, mais je secouai la tête, Floan avait surement des choses à régler avec son patron, mieux valait les laisser s’expliquer un peu avant de tout foutre en l’air.
Je revins finalement, tout sourire, dans la pièce où j’avais laissé Floan, et me sentis bien rassurée de voir qu’il n’avait rien eu. Puis le garde nous fit enfin pénétrer dans la salle qui servait aux chefs de guilde.
Ils étaient tous là. Je me demandai comment ils avaient su aussi rapidement que Floan était ici. A moins que nous venions interrompre un conseil…
Puis je me rendis compte qu’il y avait quelque chose que je n’avais pas prévu. Qu’on me redemande de montrer mon tatouage.
-Heu, vous comprenez, il est encore récent, et de plus situé dans un endroit que…
Je sentis mes doigts se glacer. Apparemment, personne dans notre groupe n’avait de QI assez élevé pour monter un vrai plan. J’espérai que Jin pourrai nous sortir d’ici.
Revenir en haut Aller en bas
florette
Ultime membre


Féminin
Nombre de messages : 1392
Age : 23
Localisation : la ou je peut manger Eline et Red
Date d'inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Etre un personnage...   Sam 28 Mai 2011 - 19:26

Merde, c'est tout ce que je pouvais penser Red s'était fait avoir comme un bleu, Eline était bien enbété avec la demende de tatouage, moi je en pouvais pas agir et Jin était dehors.
-Heu mon tatouage me fait encore mal je voudrait...
-Montre-le!
-Je ne peut pas.
-Alors tant que tu ne le montreras pas tu sera considéré comme une intruse et traité comme tel. Enlevez lui ses armes.
-Bien chef.

En moins de temps qu'il ne faut pour le dire elle se retrouva attachée comme moi.
-Vous m'avez bien dit qu'ils étaient trois?
-Oui chef.
-Allez cherché celui quei est resté dehors je sens quelque chose de louche dans cette histoire.
-Bien chef.
-Bien, maintenant qu'allons nous faire de se voleur?

Là ça senté le roussi pour nous car j'espéré pour faire le plan qu'au moins les autes seraient libre et là a part Jin...

-Il faudrait un chatîment exemplaire pour le crime qu'il a commit.
-Je fait appel au jugement des anciens.
-Toi on ne te demande rien, s'exclama le chef on me balancant un coup de pied dans la poitrine.
Je tombé face contre terre.
-Chef, vous connaissaient la règle il a droit à ce jugement.
-La ferme
-Vous oseriez vous élever contre cette règle?tonna une voix dasn le fond
-Non non vénérable il va y avoir droit, geigna le chef puis se reprenant, Enfermé les dans la tour tous les trois. Le jugement aura lieu demain.

Eline et moi fûmes emennés dans la tour et je tés dasn une cellule. Peu de temps après nous fûmes rejoint par Red.
Eline fût la première à me questionner:
-C'est quoi ce jugement?
-C'est un combat ou l'on affronte lechampion de la caserne. Ce droit n'est valable que si on est un voleur. Si on gagne on est relaché jusqu'a la prochaine capture et on nous laisse 3 jours d'avance. On ne peut demander ce jugement qu'une seule fois par caserne.
-Et donc demain tu vas te battre.
-Oui
-Qu'est-ce-qui-ce passe? demanda Red
-Je vais me battre demain matin pour pouvoir sortir de là.
-Et dire que l'on venais juste chercher des armes.
-Oui mais Floan avait oublié de nous parler du crime qu'il a commit ici avant de nous proposer cela.
-J'ai tué le doyen de cette caserne lors de ma fuite mais je ne le savé pas à cette époque, je ne l'ai appris que plus tard et quand j'ai proposé de venir là je pensé que je ne comparaitrer pas devant le chef.Mais bon espéront que Jin soit toujours libre pour qu'il puisse vous libérer.
-Tu vas faire ce combat?
-Oui même si Jin vient avant.
-Pourquoi?
-Parce que cela nous donnera trois jours alors qu'autrement ils nous poursuiveront directement.
-Et si tu perd?
-Alors je mourrerrais mais je ne compte pas perdre surtout avec mon invoc.
Revenir en haut Aller en bas
JDsquall
Ultime membre


Masculin
Nombre de messages : 1052
Age : 23
Localisation : Edge la ville silencieuse
Date d'inscription : 10/04/2011

MessageSujet: Re: Etre un personnage...   Dim 29 Mai 2011 - 17:47

Je me retrouve seul dehors sans pouvoir faire grand chose. Red va payer cher de m'avoir laissé s'il survit. Je m'éloigne de l'entrée et grimpe sur un arbre espérant pouvoir regarder par dessus la palissade. En vain, la base a été construite dans un endroit stratégique, les voleurs sont moins bêtes que je le pensais, ce qui ne joue pas en notre faveurs. En plus, on peux pas dire que nos trois espions soient des lumières. Ça s'annonce mal.

« Qu'est ce que tu fais ? Tu n'essaie pas d'entrer ? »
« Inutile, si la forteresse est aussi bien pensé que je le pense, alors la porte d'entrée est notre seul issue. Je sais pas si ils avaient prévu que quelqu'un puissent sauter la palissade mais attendre est la meilleur solution. Si les autres sont repérés nous sommes leur seul espoir. »

Le temps s'écoulait. Ils n'étaient toujours pas revenus. Un garde sort de l'entrée, il cherche quelque chose. Il semble l'avoir trouvé : moi. Il fait signe d'avancer puis une petite escouade d'une dizaine de personnes sort du camps et se dirige vers la forêt où nous étions.

« Tu pense qu'il nous cherche ? »
« J'en ai bien l'impression, ce qui veux dire qu'ils sont repérés. On a un bon avantage, on va les neutraliser un par un grâce à ta capacité de perception. »
« Compris »

Je me déplaçais d'arbre en arbre attendant que l'un d'entre eux se sépare du groupe pour le kidnapper et le neutraliser sans faire de bruit en l’assommant avec Prométhée. Tirer des balles aurait indiquer ma position à l'ennemi, ce que je devais à tout prix éviter. La Matéria mutisme que m'avais donnée Floan s'est avérée très utile. Heureusement qu'il m'avait expliqué son utilité avant d'arriver au camps.

« Eh Floan elle sert à quoi celle la ? »
« Elle rend muet un laps de temps et empêche la prononciation d'incantations et donc des sorts. Mais avec ta façon d'utiliser la Matéria on ne sait jamais. »

En fait les rendre muet les empêchait surtout d'alerter les autres quand je les kidnappais. En plus associer à Prométhée, cela tirait des balles silencieuses. Avec un peu de patience je les avais réduit au nombre de trois. Je les espionnais toujours attendant le moment propice. Mais cette fois ci ils restaient groupés car ils commençaient à paniquer voyant leur nombre diminuer.

« Mais où est-ce qu'il se cache ? Il en a déjà eu sept d'entre nous. »
« Il faut qu'on se calme, restons groupé et retournons au camps chercher des renforts. »
« Oui tu as raison »

Je saute alors le plus haut possible pour atterrir au dessus de leur tête, Ils s'étaient tellement rapprocher les uns des autres pour ne pas se séparer qu'ils ne pouvaient plus couvrir les arrières de chacun créant un énorme angle mort en hauteur qui ne m'a pas échappé. Je tire deux balles silencieuses pour neutraliser deux d'entre eux et une foudroyante pour paralyser le troisième.

Je m'assure de complètement le désarmer et je commence l'interrogatoire.

« Que se passe-t-il au camps ? »
« Tu croyais que j'allais te répondre ? Je mourrais pour la guilde s'il le faut. »
« Hum intéressant » Je lui adresse mon sourire le plus sadique qui soit.  « Voyons si tu es aussi valeureux que tu le dis »

Je tirais des petites décharges répétées dans son corps, jusqu'à que le sort silence, que je lui avait infligé préalablement pour éviter que ses cris n'alerte quelqu'un qui passerait par là, se dissipe.

« Alors tu en as eu assez ? »
« [souffle] espèce de … Je ne dirais rien, j'ai ma fierté d'homme. »
« Oh tu me donne une idée » Je pointe mon armes vers ses bijoux personnels. « Je me demande qu'elle genre d'homme tu seras après ça.»
« Attend, attend tu as gagné je vais parler.»

Sans baisser mon arme je le regardait fixement dans les yeux pour lui indiquer qu'il n'avait aucun intérêt à mentir. Sans tarder il me raconte la capture de Floan et des autres, et le principe du jugement des voleurs.

« Trois jours ? Tu dis, tu es sûr que tu me racontes pas des salades. » Je rapproche mon arme de lui.
« Non, non je t'assure, mais cela ne s'adresse que à quelqu'un considéré comme un voleur. »
« Je vois merci »

Je l'attache avec les autres en caleçons pour pouvoir faire les poches. Je prends de mauvaise habitude moi. Voyons ce que j'ai récolté. Environ 2000 gils que je place dans la bourse que j'ai reçu du vieil homme de Edge. Rei identifia tout le reste sans difficulté, il savait vraiment beaucoup de chose. Des potions, des cartes, pleins de trucs inutile comme une bouteille de liqueur de mandragore apparemment un alcool rare, je le met quand même dans le sac que m'avait donné Eline pour ranger mes affaires. Quoi d'autre ? Pleins de bijoux, un sac de poudre soporifique et une matéria percée. Je l'associe et tire pour voir à quoi elle sert. La balle avait traversé littéralement l'arbre et presque explosé le rocher qui se trouvaient sur la direction du tir. Intéressant toutes les matérias ne sont pas du type magique. Enfin une clé, je demande à mes prisonniers ce qu'elle ouvre tout en les menaçant de chirurgie génitale. Elle ouvrirait l'écurie. Cela peut être utile. Je remarque un pendentif avec le sigle de la guilde. D'après les prisonniers c'est une récompense donnée par l'un des grands chefs pour exploit lors d'un grand vol. Je me déguise avec leurs vêtements pour cacher mes signes distinctifs. Un turban pour attacher mes cheveux, des lunettes teinté pour mes yeux et une longue tunique recouvrant mes vêtement et mon armes.

J'attends le jour pour agir, ce sera moins suspect. Je me dirige vers la porte d'entrée et me présente au garde.

« Halte qui va là ? »
« Rei, voleur de la guilde, je viens de d'avoir une grosse prise. »
« voleur ? »
« T'occupes »
« Montre voir. » J'avais réunis tous les bijoux dans un des sac des voleurs. « Joli prise, montre moi ton tatouage et tu pourras entrer. »
« Cela devrait suffire. » Je lui tends le pendentif.
« Oh tu n'as pourtant pas l'air si habile que ca. » Il me porte un coup rapide que j'esquive facilement puis je le désarme avec ma jambes. « Ha ha ha ! Les récompensés sont vraiment très fort, vas y entre tu arrives au bon moment il va bientôt y avoir un combat. »

Qu'est ce que c'était de l'humour de voleur, plutôt dangereux. Il faut que je garde mon calme.

« Hmm pour quelle occasion ? »
« Un jugement, tu connais un certain Floan ? »
« J'en ai entendu parler. Un traître qui aurait fui avec des chasseurs de prime. »
« Exact et bien figure toi que lui et ses amis sont venus tout droit dans la gueule du loup. Il pensait pouvoir s’infiltrer mais ça n'a pas marché avec moi. »
« Sous estimez un gars comme toi était une grosse erreur de leur part, on voit tout de suite que tu n'es pas n'importe qui. »
« Hahaha je t'aime bien toi, on en a capturer trois avec lui. Il y en a un qui est resté dehors mais nos hommes sont à sa poursuites. »
« Face à notre guilde il n'a aucune chance. »
« Oui hahaha, alors tu vas assister au combat ? »
« Je suis un peu fatigué me reposer en regardant la mort d'un traître semble très alléchant. Il ne manque plus qu'une femme et je serais comblé. »
« Hahaha je te comprends, d'ailleurs parmis les prisonniers il y en a une plutôt bien foutu. »
« Intéressant, si tu le dis c'est que ça doit être vrai. Tu pourrais pas me laisser seul avec les prisonniers pour que je puisse m'amuser un peu si tu vois ce que je veux dire. »
« Hahaha très bien, c'est bien parce que tu m'es sympathique mais ne le dis pas aux autres, suis moi. »
« Je te revaudrai ça »

Il me conduit jusqu'à Eline. Je compris très vite que je devais adapter ma façon de marcher à la leur pour ne pas me faire repérer. On arrive à destination sans complication.
« Bon je te laisse les clés de cette cellule amuse toi bien »
« Allez on se revoit pour le combat. »

Le garde s'éloigne je me rapproche d'Eline qui était endormies. Une fois ma main près d'elle elle ses jambes avaient attrapé ma nuque, mon bras empoigne son cou par réflexe. En voyant mes yeux par dessus mes lunettes ses jambes se sont détendues.

« Jin ? »
« Chut tais-toi, où sont les autres ? »
« Red est dans la cellules d'à côté. On l'a transféré car il faisait trop de bruit quant à Floan on l'a emmené aux vestiaires pour le préparer a un combat. Il veux qu'on le laisse combattre même si tu venais à nous libérer avant. »
« Pourquoi cela ? »
« Parce qu'on lui laissera trois jours. C'est stupides, ils ne respecteront jamais leur paroles. »
« Tu n'as pas tout à fais tort.  Mais on va quand même le laisser combattre. »
« Tu as un plan ? »
« Pas vraiment mais, tiens voilà les clé de l'écurie on peux voler des montures. »  Je la détache avec les clé de la cellule. « Il faut trouver un moyen de libérer Red, on trouve des armes et on se barre. »
« Tu es fou ?! Il faut aider Floan, les armes attendront. »
« Réfléchis sans armes vous ne pourrez pas l'aidez. Et il faut lui faire confiance, après tout c'est celui qui connaît le mieux la réaction des voleurs. Et avec son oiseau il peux s'échapper par les airs en cas de besoins. »
« Ça me plaît pas vraiment mais tu as raison. Je sais où ils entreposent leurs armes, on est passé devant pour nous désarmer. »
« Parfait allons y, en fait tu as fais un sacré impression au garde »
« La ferme »

Je force la serrure de Red avec un balle silencieuse, en entrant le spectacle en valait la peine.

« Eh le rouquin, t'es dans un bel état dis moi. Il t'ont bien arrangé le portrait. »
« Tu es mignon avec ces chaussettes dans la bouche. »
Revenir en haut Aller en bas
florette
Ultime membre


Féminin
Nombre de messages : 1392
Age : 23
Localisation : la ou je peut manger Eline et Red
Date d'inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Etre un personnage...   Ven 10 Juin 2011 - 22:49

Donc c'est a moi.

J'attendait dans la salle de préparation avant le combat. Je savait qui j'allais affronter, je le connaissait très bien vu que l'on avait étudier ensemble mais j'avais un avantage: j'ai l'oiseau rock et j'avais une petite idée de comment l'utiliser.
-C'est l'heure tu est prèt?
-Oui allons s'y.

J'entrais dans l'arène le soleil m'éblouissant un court moment. Je jetait un regard rapide sur toute la salle sachant qu'elle n'était qu'une facade pour une scène bien plus grande. Ce que je n'avais pas dit à Red et à Eline c'est que se c'est la deuxième fois que je viens dans cette arène et qu'il est rare dans sortir deux fois vivant ou tout-au-moins entier.

Un petit coup d'oeil vers la tribune surplombant la salle.
-Hum?
Un garde venait de s'approcher du chef et de lui dire quelque chose à l'oreille. Surement un problème.

Bon voila mon adversaire: le neveu du chef et mon ancien meilleur ami!

-Vous connaissait les règles alors il n'y aura qu'un vainceur, l'autre sera mort. Que le combat commence.

Nous nous élançamme l'un vers l'autre et nous débutâmes le combat.
Il avait l'avantage au sol car mesurant une taille un peu supérieur à la mienne, je devais donc le mener en l'air sur mon terrain la ou j'ai l'avantage et pour cela je savait déjà quoi faire. La salle semblait nu au premier regard mais en fait elle est pleine de bouton qui ouvre des porte vers différent lieu et il faut que je trouve celui du ciel.

Là celui-la avec le symbole vent dessiné dessus c'est le bon.
Durant toute la réflexion le combat n'avait pas cesser. Je fit donc un bond en arrière puis un autre qui me mena à côté de bouton. J'appuya dessus et nous nous retrouvâmes projeté 100m mètre au-dessus du sol.

La c'est mon terrain. Je l'attaqua avec toute ma force et mon agilité **(regarder un combat de Dzidane dans dissidia dans le monde de cristal pour avoir une idée générale de préférence contre kuja)**

Malheuresement il trouva un bouton mais celui la mené à un terrain volcanique lors d'une éruption, puis un menant à un raz-de-marée.
-Arrète d'appuyer sur n'importe quel bouton, lui hurlè-je tu vas nous tuer tous les deux!
-C'est le but.
-Non un des deux doit survivre.
-Qu'a tu fait pour demander ce jugement?
-Juste défendu ma vie mais tu veux dire que tu ne sais même pas popurqu'oi tu te bat?
-Mon oncle ma dit que je devait affronter un grand meurtrier et puis j'ai vu au début du combat que c'était toi.
-Tu veut continuer le combat?
-On doit c'est la règle.
-C'est toi qui me dit ça alors que tu n'a jamais voulu devenir voleur? Ce que je te propose c'est de te sortir de là.
-Comment?
-Avec un peu de magie.

A ces mots j'invoqua l'oiseau Rock mais pas entièrement juste ces ailes dans mon dos.
Il en resta bouche bée.

-La salle est toujours la même, même si elle change de forme. Il faut donc juste en sortir et pour cela il faut unir nos force.
-Comment?
-Change de refrain xp tu le sait très bien comment faire, dit-je avec un petit sourir en coin.
-Ah tu veut utiliser ça.
-Oui.
-On y vas.
Revenir en haut Aller en bas
Eline31
Ultime membre


Féminin
Nombre de messages : 1732
Age : 24
Localisation : Nulle part.
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Etre un personnage...   Ven 12 Aoû 2011 - 11:49

Spoiler:
 

Alors que Floan se préparait à affronter le champion de la caserne, dont nous ne savions rien, Jin et moi, accompagnés d’un Red ronchon trainant des pieds, allâmes chercher les armes que ces vicelards de gardes nous avaient pris. Et moi j’allais surtout pouvoir retrouver une arme. Avoir une invocation, c’était cool, mais si elle me prenait ma seule défense, autant se suicider tout de suite, car les invocations ne protégeaient pas les humanoïdes avec lesquels elles communiquaient, elles les aidaient, tout au plus. Ce que j’espérais, c’était pouvoir devenir amie avec Shiva. Ce serait déjà un bon point. Sans compter qu’elle écoutait toutes mes pensées, et donc savaient très bien mon opinion sur elle…

Mais trèves de pensées inutiles, notre petit groupe, pas le moins du monde gêné par des gardes ou autres, lesquels étaient trop occupés à faire des paris sur le gagnant ou à se disputer les places dans l’arène, notre petit groupe donc, arriva en vue de la salle des armes. Elle, par contre, elle était relativement bien gardée. Mais à l’air encore plus renfrogné que Red que le garde arborait, je compris comment tourner le jeu à notre avantage.
Je tirai les deux autres vers un couloir un peu éloigné, pour pouvoir discuter tranquillement, et leur exposai mon plan.
Rien de bien méchant, encore une petite machination toute gentille qui mènerait une fois de plus Jin à user de ses talents d’acteur (et il devait être doué pour être arrivé jusqu’à nous en partant de rien…).
-Jin, j’ai besoin de toi, lui dis-je tout bas.
-Intéressant.
Glaçant, ce mec n’avait vraiment pas d’autre adjectif pour être décrit efficacement.
-Je crois avoir un plan.
Je cru un instant entendre son « intéressant » résonner de nouveau. Je crois que s’il l’avait effectivement dit, je l’aurais frappé (sans aucun chance de le toucher, mais bon, passons sur mes facultés remarquables de me ridiculiser au corps à corps).
-Puisque tu as réussi à te faire passer une fois pour un voleur, tu devrais pouvoir reprendre le rôle pour deux minutes, le temps de dire à ce garde que tu prends le relais de la garde de la salle parce que… Heu, je ne sais pas trouve une excuse, mais le fait qu’il ne puisse pas aller au tournoi à l’air de lui miner le moral. Et puisque tu es le seul d’entre nous à avoir une intelligence supérieure à celle d’un moineau disséqué, c’est à toi d’y aller !
Je soutins fièrement le regard de Jin, alors que Red se retenait de pouffer de rire, et il y avait de quoi. Je sortais vraiment de ces conneries parfois… Et le fait que je m’enlise dans mes explications n’arrangeait pas la chose. Le plan qui dans ma tête me paraissait assez bon, ne ressemblait à rien une fois exposé.
-Pourquoi donc un moineau disséqué ? fut la seule question de Jin, avant que d’un coup de pied bien placé je l’envoie dans le couloir pour voir mon superbe plan accompli.
Superbe plan retardé par le commencement du combat, tous les gardes se précipitèrent vers l’arène, et l’un d’eux bouscula violemment Jin. Il s’arrêta pour le rabrouer, et je cru un instant que de ses yeux habitués à reconnaître ceux de sa caste, il ne fasse tout tomber. Mais Jin faisait le voleur à merveille, ce qui ne lui valu qu’une petite tape sur l’épaule.
Rassurée, et légèrement crevée par la journée, je me laissai aller contre le mur et fermai les yeux un instant. J’avais confiance en Jin, il ne se laisserait pas avoir par un garde et reviendrais avec la clef, quitte à commettre un petit massacre…
Ce qui m’inquiétait le plus, c’était Floan. Aucune idée de la situation, mais si j’en croyais l’agitation de toute la caserne, le combat venait de débuter, et les retardataires se précipitaient pour voir ça. J’espérais vraiment que Floan s’en sorte indemne, avec son invocation, surement qu’il aurait un avantage considérable. Mais cette pensée ne parvenait pas à faire passer la sourde appréhension qui refusait de me laisser tranquille. Je ne serais vraiment tranquille que lorsque nous serons tous dehors, loin de ces voleurs, avec des vraies armes…
Jin me coupa dans mes pensées en revenant, comme prévu, avec la clef.
-Choisissez, ces voleurs ont l’air d’être extrêmement prospères.
En effet, lorsque Red pénétra dans la salle, il stoppa net, une expression béate sur le visage, si bien que je lui rentrai dedans et grognai. Mais je du reconnaitre que ça avait de l’allure. Le peu que j’en avais vu en passant devant ne m’avait en rien laissé présager de cela. La salle était immense, et si quelques armes s’entassaient dans un coin, sûrement celles qui n’avaient aucune valeur, des centaines d’autres s’alignaient, bien rangées et soigneusement entretenues, contre les murs. Et notamment des katana.
Je savais que je n’aurais pas le temps de toute les tester (à mon plus grand regret), je me dirigeais donc vers les plus grands katana. Et tombai aussitôt amoureuse d’un katana au manche bleu, très travaillé, mais sans être surchargé. De plus, il convenait parfaitement à ma main…
De son côté, Red avait un peu de mal avec sa lance. Mais il fini par se décider à changer d’armes, et fis son choix.

C’est ainsi que 10 minutes après avoir exposé un plan stupide, je me retrouvai avec un katana sublime. Ne jamais sous estimer les plans stupides. Ou plutôt si, mais pas lorsqu’on n’a que ça en tête.
Je m’inquiétai certes pour Floan, mais nous devions tous sortir d’ici. Prisonniers, nous ne pouvions rien faire. Restait donc à savoir comment on allait sortir. Pour avoir sauté la palissade, Red avait lui un moyen de s’en sortir à condition de ne pas se faire prendre. Mais Jin et moi devions trouver une autre solution. Certes Shiva aurait pu me construire un escalier de glace, mais c’était très (voire trop) voyant. Malheureusement nous allions devoir emprunter (encore) la grande porte. Et cette fois, hors de question de se séparer, déjà que nous avions perdu Floan pour un bon bout de temps (à moins qu’il règle ça en 2 secondes, mais je n’y croyais pas trop).

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Red-Mages
L'un des Maitres de la Magie Blanche


Masculin
Nombre de messages : 254
Age : 20
Localisation : Café de Treno
Date d'inscription : 03/02/2011

MessageSujet: Re: Etre un personnage...   Dim 28 Aoû 2011 - 15:22

Jin nous fait remarquer qu’il disposait encore de la clé des écuries, Eline nous explique alors le plan qu’elle a en tête. En bref, J’allais servir d’appât pour Eloigner les gardes gardant les portes des écuries, Eline et Jin en profiteront pour voler deux chevaux. Je devais ensuite Ouvrir la Grande porte pour leur permettre de s’enfuir, ensuite, on improvisera.
Nous nous éloignons de la salle des armes en direction des écuries…

-Et pourquoi c’est moi qui dois faire l’appât ?
-Pasque y’a que toi qui peut sauter au dessus de la palissade !
-J’ai quand même l’impression que tu te mouille pas trop dans cette affaire d’évasion…

Eline m’envoie de son spécial ‘High-Kick dans la face’ devant la porte des écurie, C’est clair que le garde fait une drôle de tête en me voyant m’écrasé la tête la première et faire une glissade de 5 mètre, tête contre le sol, sur le bitume, mais le temps que je me relève, il sonne l’alerte, m’ayant reconnu comme ‘prisonnier évadé’. Grâce aux sous-effectifs lier au tournoi, je me retrouve entourer uniquement de 5 Gardes, sacrement baraque, mais 5 garde quand même. Je réussie a me faufiler entre eux et je parvient a les éloigner de la porte. Une fois dans un cul de sac, de la ou je ne pouvais plus m’échapper, je me décide a passer a l’attaque, de quoi essayer ma nouvelle lance. Les garde tirent des têtes bizarres, ils ont du la reconnaître ! faut dire aussi que j’ai pris la meilleure pièce que je trouvait ! Une lance rouge avec des mots graver en jaune dans un alphabet inconnu, deux pointes de chaque coté qui se croisent, je peux la démonter en trois morceaux, les deux extremiter étant toujours relier par un fil en acier aux morceaux principal.
Les cinq garde étant lourdement armée et encombrer d’armure, j’ai un gain de vitesse conséquent sur eux. Je tua le premier d’un coup de lance bien placer sur son cou sans protection, le deuxième approche par l’arrière armer d’une Grosse Hache, il veut m’assener un coup horizontal mais j’ai le temps de sauter et d’atterrir sur sa hache ! je lui assène un coup de pied violent en pleine face et il se retrouve projeter dans le mur derrière lui. Deux autres veulent me prendre chacun de leur coter mais je forme un tourbillon de feu autour de moi qui les brûlent instantanément. Le dernier des Cinq, sans doute le plus jeune, préfère se rendre plutôt que d’essayer de combattre. J’enferme ceux encore vivant, après les avoir dépouiller de leur possession, dans une petite cabane près des écuries, et attend quelque instant, le signal d’Eline et Jin pour aller déverrouiller la grande porte. Je finit par apercevoir le petit Mog, voletant vers moi, un petit papier a la main. Il se pose sur le sommet de mon crâne et me donnent le papier :

‘ Somme entré sans PB, partons aux galop vers la grande porte d’ici 5 min. débrouille toi pour nous ouvrir !’

Ok…
Je mets le petit mog dans ma sacoche pour éviter qu’il tombe et me met en route. La grande porte est une immense porte en bois, avec a coter une encore plus grande tour qui aux sommet, selon le garde interroger tout a l’heure qui ma demander clémence, a le mécanisme d’ouverture, bien sur l’entrée de la tour est Extrêmement bien garder par l’Elite des voleurs qui eux n’ont pas le droit d’aller aux tournois, bien sur, la tour est garnie de piège en tout genre : Plafond écraseur, pièges a pointes, trappes donnant sur piranha… Les plus grandes salle de la tour sont garder par les crème des crèmes des champions qu’il faut battre en duel pour passer. Une fois en haut, il faut choisir après seulement 3 essais, la bonne clé d’ouverture sinon une trappe s’ouvre et me réexpédierais au bas de la tour en bois… La grande porte en Bois… La tour en bois… En bois…

Un rictus mauvais éclaire mon visage !
Je fait quelque pas vers le devant de la porte, a la vue de tout les gardes, sors une bouteille de sake de ma sacoche, portent la bouteille a mes lèvres, gardent le breuvage dans ma bouche, jette la bouteille contre la porte, portent met deux mains a ma bouche et les placent en forme d’entonnoir, et avant que le moindre gardes fassent un gestes, je crache tout ce que j’avais ingurgiter, ce qui aux contact de mes mains s’enflamment et brûlent la gigantesque porte dans une chaleur étouffante.
Les gardes se jettent sur moi mais je parvient a ‘Sauter’ au dessus de la palissade en ‘m’excusant mais qu’ils étaient trop fort pour moi’. Je me cache de l’autre coté de la porte, et veille a ce que tous brûlent bien jusqu’aux passage d’Eline et Jin.

Et effectivement quatre minutes plus tard, une fois que la porte fut éjecter de ses gonds, deux personnes monter sur des chevaux sauta au dessus des restes de la porte, telle des heros sortie directement d’un roman d’aventure… C’est sur que mon utopie se stoppa net quand je vit la ribambelle de chevalier - voleurs lancer a leurs poursuites !

- RED ! TA FOUTU QUOI ENCORE ?! ON AVAIT DEMANDER UNE SORTIE DISCRETE…
- Vous plaignez pas, aux moins vous êtes sortie !
- C’est sur que venant d’un rouquin, fallait pas s’attendre a autre chose…
- TA DIT QUOI l’ARGENTE ??
- Même tes insultes sont navrantes…
- Z’AVEZ PAS BIENTOT FINI TOUT LES DEUX ?! JE VOUS RAPPELLE QU’ON EST POURSUIVI !!

Eline créer une fine couche de glace sur les pas de nos poursuivants ce qui eut pour effet de les faire tomber les uns après les autres, un beau foutoir quoi…
Nous profitons de la diversion pour nous abriter dans l’épaisse foret, Jin et Eline abandonnèrent les chevaux près de la route. Et nous nous enfonçons entre les arbres, espérant trouver une bonne cachette…
Cacher a la cime d’un arbres Je débutai :

-Et ont fait quoi pour Floan ?
-Je ne sais pas, faudrait trouver un moyen pour qu’il puisse nous retrouver sans que nous alertions les gardes…
-Un Feu… souffla Jin.
-Hein ?
-Si nous attendions quelques heures, L’alerte retombera et nous pourrions allumer un feu, ce qui signalera à Floan notre position…
-Et a nos ennemis aussi ! signala Eline
-Oui, il y a des chances, mais il sera sans doute le premier a le voir si il s’enfuit par les cieux, et ’est sans doute la seul chose a faire si nous souhaitons le revoir un jour…
-C’est un pari risquer a prendre… T’en pense quoi Eline.
-Voyons déjà comment se termine la journée.

Je libère le petit Mog de ma sacoche pour qu’il puissent prendre un peu l’air, il part se loger directement dans le creux de l’épaule d’Eline. J’ai du lui faire peur avec toute la chaleur et les acrobatie que j’ai faite avec lui dans mon sac, mais je n’ai pas la tête a m’excuser. Je regarde plutôt, avec inquiétude, l’avant poste voleur aux loin…

-J’espère que tu vas t’en sortir…
Revenir en haut Aller en bas
JDsquall
Ultime membre


Masculin
Nombre de messages : 1052
Age : 23
Localisation : Edge la ville silencieuse
Date d'inscription : 10/04/2011

MessageSujet: Re: Etre un personnage...   Mar 30 Aoû 2011 - 1:54

La nuit était tombée, nous avions réussi à rester loin de nos poursuivants. Nous décidons de mettre le plan en pratique. Red est chargé d’allumer un feu au centre d’un espace entouré de végétation pour nous cacher et observer mais suffisamment large pour voir les ennemis s’approcher. Il n’avait pas apprécié que l’on se serve toujours de lui comme appât mais il avait cédé sous l’autorité d’Eline. En revanche sa discrétion était déplorable, de là où j’était accroupis dans un arbre je pouvais capté chacun de ses mots.

« J’ai bien l’impression que Jin me prend pour un imbécile. Il va me le payer, c’est son plan après tout, il aurait du faire l’appât mais non soit disant que comme il pouvait intervenir de loin monsieur était plus utile pour couvrir ! »

Le temps passe et personne ne venait. J’espère qu’Eline ne s’est pas endormie. Mes craintes étaient stupides, en effet un grand gaillard s’était rapproché de Red. Son accoutrement ne laissait aucun doute, c’est un voleur. Et en plus il portait Floan inconscient sur son épaule. Je me demandais ce qui avait pu se passer pour que ces deux là se retrouve blesser à ce point. Red se jette sur lui et porte un coup de lance vertical depuis les air. Son adversaire le pare bien que difficilement mais ne peut éviter le coup de pied pirouette qui suit. Bien qu’il se soit fait éjecté il n’avait pas lâché Floan pour autant. Eline surgit du buisson derrière lui et lui ordonne de poser notre ami à terre.

« Ne vous inquiétez pas, je ne vous veux aucun mal, je suis un ami de Floan. »

Il le pose délicatement mais nous continuons à soupçonner le piège. Je décide de rester caché tandis qu’Eline attache notre invité pour ensuite l’interroger.

« Parle qu’est ce que tu veux ? »
« Rien, j’ai juste aidé Floan car son sort était injuste. Vous feriez mieux de partir ils ne vont pas tarder à remarquer le feux eux aussi. Laisser moi la je leur indiquerai une mauvaise direction. »
« Eline je ne pense pas que l'on puisse lui faire confiance, on doit pas prendre de risques »
« Tu as raison, désolé »

Elle assomme le ligoté et me fais signe de venir. Je m’exécute car je sais que le temps presse.

« Alors on fait quoi ? »
« Je ne sais pas demande à la patronne. »
« C’est pas le moment de faire des blagues. Faisons comme il a dit de toute façon il ne sait pas où nous allons et il faut amener Floan chez un docteur. »

Red sort une carte de sa poche et nous indique trois directions possibles.

« Alors nous avons un petit village Winhill et une autre ville un peu plus grande Calm mais c’est à plus d’une demi-journée de marche. Sinon il y a encore Edge évidemment. »
« Il est vrai que Edge serait un bon endroit pour se réfugier mais j’ai pas vraiment envie d’y retourner. Tu en pense quoi Jin ? »
« Dans ce cas il vaut mieux aller à Calm, on sera plus loin des voleurs, s’il nous poursuivent jusqu’à Winhill on aura du mal à se cacher. »
« Oui tu as raison en plus il paraît qu’il n’aime pas trop les étranger. »

Red prend Floan sur son épaule et nous nous mettons en route. Malgré la charge et ses blessures il ne s’est pas plaint du voyage, il avait quelque chose d’autre en tête. Nous arrivons à destination sans trop de complications aux alentour de midi. Cependant nous étions exténués, nous avions courut sans prendre la moindre pause. Eline arrête le premier passant.

« Excusez moi où pourrais je trouver un médecin ? »
« Ah vous tombez mal tous les médecins de la vile sont partit pour une grande conférence à Alexandrie. »
« Il n’y a personne pour prendre soin de mon ami ? »
« Hum il y a bien le vieux Mezzo mais il n’aime pas trop les visiteur. »
« Où habite-il ? »
« Près de la rivière dans un chalet aux bord de la ville. »

Nous suivons les indications et arrivons dans un endroit très isolé, le vieil homme était en train de pêcher. Il m’intriguait réellement. Bien que d’apparence détendue, une certaine aura se dégageait de lui. Red s’empresse d’aller lui parler.

« Êtes-vous Mezzo ? »
« Qu’est ce qu’on me veux encore ?»
« Aider notre ami s’il vous plaît il a besoin de soin, et ça devient urgent. »

Le vieil homme leva la tête et fixa Red du regard sous son chapeau de paille.

« Désolé je ne suis pas médecin, vous vous êtes adressez à la mauvaise personne. »
« On nous as dis que vous pouviez le soigner. »
« C’est le cas mais je ne vois pas en quoi c’est mes affaire. »
« TE FOUS PAS DE MOI »

Red oublie Floan qui tombe à terre quand il empoigne sa lance et menace le vieil homme.

« Arrête Red ça n’a aucun sens. »
« Eline à raison il faudrait que tu réfléchisse espèce de tête brûlé. »

Red savait que ce n’était comme cela que l’on demandait une faveur et s’est donc résigner.

« Très bien, qu’est ce qu’il faudrait pour que vous nous veniez en aide. »
« Eh bien je n’ai pas très aimer que tu pointes ton arme vers moi. Mais comme tu y tiens tant battons nous je jugerai après si vous méritez mon aide. »
« Un duel ? Mais comment vous allez pouvoir soigner mon ami si je vous bats ? »
« Ne rêve pas trop gamin. Ce sera un trois contre un et même ainsi vos chance reste mince. Trêves de bavardage commençons. »

Nous nous mettons en position. Red fonce sur son flanc gauche tandis qu’Eline attaque à droite. L’homme ne bougeait pas d’un pouce. Au dernier moment il se faufile rapidement entre les deux et fonce sur moi pour me mettre un coup de poing. Heureusement que j’avais gardé suffisamment de distance, sa vitesse était prodigieuse et esquiver ce coup était nécessaire à ma survie je pouvais le sentir malgré qu’il m’ai raté de peu. Je tire des balles éclaire en m’éloignant mais mes balles étaient stoppé par un champ de protection.

« Bon sang qu’est ce que c’est »
« Une conjugaison du sort carapace et blindage. Il est incroyablement fort, il à tout de suite trouver une parade parfaite alors qu’il n’avait jamais vu tes capacités. Fais attention. »

Eline se jette sur son dos et cette fois ci il se protège avec son bracelet en métal. C’est alors que Red sort de nulle part et retombe en tournoyant avec des flammes qui l’entouraient. L’homme l’avait vu mais il se rend compte que ses pieds étaient congelés. Le choc avec le sol avait soulevé un nuage de poussière. Soudain on entend un cri et le rouquin sortit du nuage de fumé propulsé dans les air par je ne sais quoi.

« Red ! »
« Rei où est-il ? »
« 11h heure il se dirige vers Eline. »

Je tire dans la direction indiquer avec des balle perforante. J’espérais ainsi passer son bouclier. En voyant la direction de mes tirs Eline avait compris qu’il se dirigeait vers elle, elle concentre une forte énergie pour faire appel au pouvoir de Shiva qui créer de suite un mur de glace. L’homme sort de la fumée à toute vitesse avec une énorme épée qui faisait deux fois sa taille. Il porte un coup directe sur le mur qui se brise comme du verre mais le plus surprenant c’est l’onde de choc quoi suit qui envoie Eline valser. Elle se rattrape tant bien que mal sur ses jambes. Red se relève de la où il s’était écrasé, apparemment plus de peur que de mal.

« Combiné l’arcane des chevalier dragon à la puissance du feu, tirer des balles à travers un nuages de fumée avec une précision extrême, et enfin une invocation capable de stopper mon « choc wave ». Je reconnais que vous avez de la ressource pour des jeunes mais vous avez beaucoup à apprendre. Toi tu n’es pas du tout en symbiose avec ton invocation, sa formidable puissance est complètement gâchée. Toi je m’y attendais mais tu est une véritable tête cramé tu as trop confiance en toi et ne prévoie aucune issue de secours. Mais le plus grave c’est toi là bas. »

Il se rapproche de moi en marchant, nous étions complètement figé tellement que l’aura qu’il dégageait était forte.

« Tu pensais vraiment pouvoir te battre avec une puissance de feu aussi minable ? Ta précision est impressionnante mais elle ne te servira à rien contre des personnes plus puissantes. »

Nous ne pouvions pas répondre à ses reproches. Nous savions pertinemment qu’il avait raison et nous avions compris que nous n’avions aucune chance.

« C’est dommage pour votre ami mais je ne peux rien faire pour lui. »
Eline se reprend et l’implore presque vraiment presque, elle gardait sa dignité.
« Il n’y aucun moyen de vous convaincre ? »
« Si vous êtes motivé à ce point alors devenez mes esclave pendant une semaine, c’est le temps qu’il faudra à votre ami pour se remettre complètement sur pied. Mais je vous préviens vous devrez obéir à tous mes ordre même si cela porte atteinte à votre dignité. »
« Très peu pur moi »
« Jin, espèce d’argenté, tu pourrais penser à Floan. »
« Red a raison ça ne me plaît pas non plus mais nous n’avons pas d’autre choix. »
« C’était son idée d’aller dans cette base, il connaissait les risques mieux que chacun d’entre nous. »
Red me fixait furieusement, Eline affichait plus à un regard de pitié. Mezzo met fin à la tension qui régnait.
« Deux esclave seront suffisant. Tu ne pourras pas toujours fuir tu sais. »
« Je le sais bien, mais j’ai besoin d’avancer. »

Bien que j’avais quelques remord a les laisser ici, je part en ville et personnes n’a voulut m’arrêter. Je devais bien me rendre compte depuis que je les ai rencontrer ils ont tous acquis de plus grand pouvoirs, je le savais depuis le combat face au Darkside, et celui contre Mezzo avait conforter mes craintes, si je continuais ma route avec eux dans mon état actuelle je leur porterait préjudice un jour. Je cherche un endroit où me ravitailler, n’importe quelle endroit aurait fait l’affaire, il était temps de vider un peu cette bourse. J’atterris dans un café modeste et je commande le menu du jour. Les reproches de Mezzo m’avait tourné la tête durant tout mon repas qui au passage avait l’amertume de l’échec. Je me lève et vais interroger le barman.

« Dites-moi que savez vous sur la Shinra ? »
« Bien moins que vous je suppose »
« Comment ça ? »
« Ces yeux, leur vivacité proviennent bien d’une injection de Mako qu’on effectue à ceux qui entre à la Shinra non ? Enfin vu votre tenu vous devez être un déserteur, il y en a tellement ces temps ci depuis la reconstruction de l’entreprise. »

J’aurai donc fait parti de la Shinra, c’est déjà une piste. J’aurai voulu en savoir plus mais le barman n’avait rien d’intéressant à dire. En même temps ma question restait vague pour une entreprise aussi grande. Et comme je ne savais pas grand-chose sur elle comme sur moi je ne pouvais ciblé mes questions. Je pars faire des courses réfléchissant à un moyen de devenir plus fort mais les seules choses que j’ai achetée étaient des balles. Enfin presque alors que je me dirige vers une auberge, le passant de tout à l’heure vendait des bouquins d’histoire d’aventure.

« Alors vous avez rencontrer le vieux Mezzo ? C’est une personne incroyable n’est-ce pas ? »
« En effet, je me demande qui il peux bien être. »
« Un ancien chasseur de prime autrefois très réputé, mais il a pris sa retraite il y a longtemps depuis il reste isolé dans cette cabane. »
« Vous semblez bien renseigné. »
« En effet j’ai son autobiographie. »
« Intéressant, il est à vendre ? »
« Hum c'est-à-dire que je n’ai que la version original, et donc c’est un livre très précieux, mais pour 25000 gils je vous le vend. »
« Je n’ai que 20000 sur moi. »
« Vous êtes sérieux ? Ca fera l’affaire, je ne savais pas que vous étiez intéressé par les ouvrages de qualité, j’en ai d’autres à vendre si vous voulez. »
« Je me contenterai de celui- là. »

Je savais que c’était très cher payé il ne me restait a peine de quoi me payer une chambre d’auberge, mais ce vieil homme m’intriguait au plus au point. Le livre était tellement intéressant que j’ai lu les 800 pages d’une traite dans ma chambre. Il était vraiment surprenant, ses exploits sont peu communs, à coté de ça le Darkside était complètement ridicule. Mais le plus intéressant était l’écriture de Mezzo. On sent qu’au cours de ses aventures, il supporte de moins en moins le poids des combats. Ses compagnons tombaient un par un cherchant toujours un nouveau défi jusqu’à cet événement.


Citation :
Chronique des Lions de Nibelhem
Chapitre : Le pendentif


Les combats répétés dans les ruines d’Oméga nous avaient épuisés. Je m’en suis sortis avec une simple blessure à l’épaule. Cependant Sheila elle avait dépensé toutes son énergie à nous protéger avec sa magie oubliant jusqu’à se protéger elle-même. En la voyant souffrir ainsi je n’en pouvais plus de me taire, si ça continuait elle risquerait sérieusement sa vie. Notre groupe de dix n’était plus que quatre. Je pleure encore mes amis tombés au combat, je souhaitais que cela cesse.
- il est temps pour nous d’arrêter ces combats futile, disais-je
- Qu’est ce que tu raconte ?!, répliquai Loki, nous ne pouvons pas nous arrêter avant d’être les plus forts, en mémoire à nos amis dans leur tombe.
- Je sais que Kiryan t’as dis de ne pas abandonner mais tu est aveuglé par le pouvoir. Ouvre les yeux, nous ne tenons plus le rythme, c’était impossible pour nous dès le début.
- Espèce de …
- Arrête toi Loki, Mezzo ne pense qu’à nous protéger.
- Sheila a raison il a droit d’avoir son opinion et d’en faire part.
- Quoi ! Tu es de son avis Fry ?
- Là n’est pas la question.
Malgré mes arguments Loki ne voulut rien entendre et le lendemain il nous fait part de notre nouvelle mission. Je refusai d’y participer espérant ainsi l’arrêter. Mais je savais que trop bien que Sheila l’aurai suivit n’importe où. Alors je demandai à Fry de veiller sur elle comme j’avais l’habitude de le faire. Cette nuit là j’ai très mal dormi j’étais beaucoup trop inquiet. C’est alors que Fry revint à 3h du matin avec un bras en moins, seul, seul …
- Qu’est ce qui se passe où sont les autre ?
- Désolé.
Il fixa le sol et je compris... une rage m’envahit et je porta un coup de toute ma force sur mon ami. Il n’essaya pas d’éviter. Il se releva, se rapprochait en agonisant.
- Je connaissait tes sentiments pour elle, c’est pourquoi j’ai tout fais pour la protéger, mais nous n’étions pas de taille alors j’ai voulu au moins récupérer ceci pour toi.
Il me tendit le pendentif de Sheila, celui qui symbolisait notre appartenance à ce groupe, celui que j’ai trahis en refusant de les suivre au combat. Je m’effondre à genoux sanglotant.

- BOOORDEEEL !


Dernière édition par JDsquall le Jeu 1 Sep 2011 - 2:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
florette
Ultime membre


Féminin
Nombre de messages : 1392
Age : 23
Localisation : la ou je peut manger Eline et Red
Date d'inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Etre un personnage...   Mar 30 Aoû 2011 - 14:22

Je me révellié trois jours plus tard dans un piteux états dans une pièce inconnue. Je tenta de me relever mes je gémi de douleur.
Mon gémissement du alerter les autres car j'entendis la voie de Red qui s'écrier:
"-Eline il est réveiller".

Je les vit accourir suivit d'une personne inconnue à mes yeux. C'était un viel homme. Et Jin n'était pas là.

"-Ou est Jin? demandè-je"
"-Ce n'est qu'un lacheur, il doit être quelque part en ville lacha Red".
"-Floan que c'est-il passé pour que tu soit dasn cet états? me questionna Eline".
"-Vous avez vu un homme quand vous m'avez trouver?"
"-Oui c'est un homme qui t'a ammener, m'est allez raconte".

"-He bien quand on m'a emmené dans la salle d'exercice je compté gagner le combat même si je devait tuer mon adversaire pour vous permettre de gagner du temps sauf que quand le combat a commencer je me suis aperçue que mon adversaire était mon meilleur amis et que je ne pouvais pas le tuer. Et je ne pouvais pas m'échapper non plus."

"-Pourquoi? Avec l'oiseau Roc cela aurai du être facile?"

Avant que je n'est pus parler le viel homme prit la parole:
"-Vous ne savait pas à quoi ressemble une salle de combat des voleur. On ne peut pas s'en échapper."

"-Pourtant c'est ce que Floan a fait". Réplica Red.

"-Il n'y a qu'un seul moyen et c'est de détruire la cage e il n'y a qu'un seul moyen de détruire cette cage..."
Il s'arréta et e regarda d'un air bizarre.
"-Si tu a utilisé ça je comprent t'on état alors."

Je hoché de la tête.

"-Dite, vous pourriez arreter votre discussion ou on ne comprend rien!"S'exaspéra Eline.

Je me tourné vers eux pour leur explicer et cela m'arracha un rictus de douleur.

"-He bien c'est simple, normalement un voleur ne doit pas s'attacher à un autre car notre métier étant dangeureux cela ne causerer que des problèmes. Mais je me suis lié d'amitié avec le neveu du chef et nous auriont du être renvoyé tous les deux. Sauf que cela n'a pas était fait et que je fut seulement envoyé dans un autre centre pour les quelques mois de fin de ma formation. Mais nous ne nous sommes jamais vraiment perdue de vue contrairement à ce qu'espéré le chef. Et quand il a vue qu'il pourrait faire d'une pierre deux coup en m'éliminant il a mit son neveu contre moi espérant que je ne pourrait pas le tuer mais que lui le pourrait.. Mais j'avait apprit de nouvelle choses pendant ceux temps passé en dehors de ce centre et dedans j'avais apprit le moyen de détruire cette pièce.
Pour cela il faut que les deux combatant soit très attaché l'un à l'autre car c'est un sacrifice qui demande qu'il soit fait par amour. Il faut lancer ce sort en même temps et que l'un des deux y ajoute sa force vitale. C'est moi qui l'est fait et sans l'oiseau Roc je n'aurai pas survécu. Ce sort a déjà était lancé plusieurs fois mais soit les deux personnes ne tenaient pas suffisament l'un à l'autre soit le lanceur et mort justement à cause du sort. Je doit être le premier à avoir survécu. Voila l'histoire."

"-Tu as eu beaucoup de chance."

"-Oui et c'est grâce à vous car si je ne devait pas vous retrouver peut-être que je ne l'aurai pas lancé."

"-Bon maintenant il faut qu'il se repose et vous vous n'avez pas finit vos tâches!"

"-Monsieur excuse-moi mais qui été vous?" demandè-je avant que mes compagons ne repartent.
Revenir en haut Aller en bas
Eline31
Ultime membre


Féminin
Nombre de messages : 1732
Age : 24
Localisation : Nulle part.
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Etre un personnage...   Jeu 1 Sep 2011 - 1:04

Bien bien bien, Floan s’en était sorti, parfait.
Mais l’ermite me tapait sur les nerfs. Moi pas aimer me faire traiter en esclave. Je me demandais même pourquoi j’avais accepté de faire ça. C’était rabaissant au possible. Cela dit, ce qu’il avait dit sur Shiva et moi me perturbait un peu. Pas en symbiose avec elle, évidemment. J’étais en sa compagnie depuis tellement peu de temps ! Comment voulait-il que je maîtrise, ou plutôt que nous maitrisions une telle puissance en si peu de temps ? Ce genre de pouvoir mettait des années à se peaufiner dans tous les sens. Même les vieux sages n’avaient pas vraiment idée de où tout cela pouvait mener. Une symbiose totale ? Je doutais que cela ne soit jamais arrivé. A moins que quelqu’un ai pu vivre 5000 ans. Voire plus. L’ermite avait cependant raison. Il fallait que je m’investisse plus dans la relation. Non seulement pour pouvoir utiliser Shiva à ma guise, mais pour pouvoir mieux comprendre la nature de ce qui nous unissait. Elle m’avait choisis pour porter son épée, certes, choisis pour être son humaine le temps des quelques années de ma vie. Y avait-il une raison ?
Me voyant rêver, l’ermite me grogna à la figure.
-Très classe, murmurais-je entre mes dents en prenant le seau pour aller laver ses carreaux.
Tout en frottant la couche de gras de plusieurs mois qui s’étaient installée sur les vitres, je continuais à cogiter à fond.
Jin n’était pas là, dommage, même si ce gars me foutait la chair de poule, il avait un peu plus de neurones que nous, il aurait certainement eu une idée sur quoi faire ensuite. Nous n’avions plus de contrat, Floan un peu cloué au lit, et en plus on avait laissé son ami assommé dans la forêt, près du camp, très intelligent, s’il lui arrivait quoi que ce soit, le voleur nous en voudrait à mort, il avait l’air d’y tenir, à son ami. Je n’en avais personnellement un peu rien à faire. De plus, cette personne était le neveu du chef, peu de chance donc qu’ils lui fassent quoi que ce soit de bien méchant.
J’écrasais un moustique qui volait près de moi, provoquant un bruit sec qui troubla l’ermite. Nouveau grognement. Tournant les yeux vers lui, je le vis affalé dans un fauteuil en train de m’observer. Gênée, et énervée au possible, je me détournai et continuai à racler ses carreaux avec hargne. Mais sentant qu’il me regardais toujours, je jetais le chiffon dans le seau, le faisant tomber, et me retournai vers le vieil homme.
-Qu’est-ce que vous avez ? Pourquoi m’observez-vous comme ça ? Espèce de vieux crouton dégénéré !
‘calme, Eline, ce mec peut te foutre une raclée en 3 secondes sans que tu ais le temps de cligner des yeux….’
Mais le mal était fait, mon habituel caractère de grognon ronchon avait agit avant que mes neurones n’aient pu transmettre un petit avertissement à ma bouche. Je me maudissais intérieurement d’avoir parlé, mais autant voir la suite des événements. Il n’était pas dans ma nature de m’excuser.
-D’un naturel si instable… Je me demande pourquoi la calme Shiva t’a choisi.
‘Moi aussi figurez-vous’.
-Elle aime peut-être les complexées par leurs sentiments… Qui sait, ce genre d’invocations aime tout ce qu’elles ne comprennent pas. Les humains sont des cobayes pour eux. Eux pour qui tout est cadré.
-Complexée…
Là j’étais plutôt surprise. Et j’avais envie de savoir ce que ce vieux entendait par là.
-Eh bien… Toujours essayer de réfléchir, toujours dans le contrôle de soit… Même devant tes amis tu ne leur montre pas… Que ce sont tes amis. Même si tu les considère comme tels. Pourquoi avoir peur de montrer un peu de faiblesse ?
Parce que faiblesse c’est pour les faibles, tiens… Il en avait des questions. Si je voulais parvenir à devenir quelqu’un comme mon grand père, je devais avant tout arriver à devenir forte émotionnellement, savoir tout gérer, et ça, ce n’était pas gagné. Bien que je me soit assez attachée à cette tête brulée de Red, qui me faisait un peu penser à un petit frère, que j’ai fait des efforts avec Floan, qui finalement n’était pas un mauvais voleur comme on s’en faisait l’idée, (évitons de parler de Jin, rencontre trop récente) Je ne voyais pas l’intérêt de leur montrer ce que je ressentais. Les scènes d’émotions me laissaient sans voix devant tellement de stupidité.
Je repris mon torchon, ramassait le seau et regardait l’eau noir se répandre sur le plancher. Je posai tout ceci dans un coin, enlevait le tablier qui me servait pour protéger mon chemiser blanc, le posai également, puis fis face à l’ermite.
-J’en ai fini, je m’en vais.
Il n’essaya pas de m’en empêcher ou quo que ce soit, il me regarda juste comme s’il me disait :’j’avais raison’, ce qui me piqua dans mon orgueil. Je sorti énervée, et me dirigeais vers calm, mon sabre et mon argent récupérés. Il fallait que je trouve de quoi m’occuper… Le mog me suivi dans ma balade , couinant au dessus de moi.
Je descendis dans un café aux allures miteuses. Un bon remontant, voilà ce qu’il me fallait. J’en profiterai pour discuter avec Shiva. Une petite mise au point s’imposait.
Devant mon énorme chocolat liégeois, je tentais donc une approche avec mon invocation.
‘Shiva ?’
‘Oui ma fille ?’
‘Je me demandais, ce qu’à dit le vieil homme, sur nous, sur le fait que nous ne soyons pas… heu…’
Je butais sur les mots. Devant l’aura que Shiva dégageais, je me sentais une petite fille perdue.
‘En symbiose ?’
‘Oui, voilà’
‘L’ermite a raison, et tu devrais aussi écouter ce qu’il te dit sur tes sentiments. Il a une grande sagesse’.
Je me raidi, autant mentalement que physiquement. Et Shiva le sentis.
‘Ne te braque pas, je ne comprend pas grand choses aux sentiments humains, me dit-elle avec son air totalement détachée, vous vous encombrez de tellement de choses inutiles. Mais peut-être que réfléchir un peu sur les sentiments pourrait te faire avancer, ou du moins montrer un peu de sympathie envers les autres.’

Ma discussion avec Shiva m’avait épuisée, et ce fut harassée que j’allai dans l’auberge la plus proche. Le mog couinait, mais de fatigue cette fois. Nous croisâmes Jin (le mog s’empressant de se cacher derrière moi).
Ce gars me foutait la chair de poule, ok, mais je l’aimais bien quand même. Ou du moins j’essayai de m’en persuader.
-Tu as laissé Floan ?
-Il est avec Red.
Ou comment détourner la question.
‘Montrer ses sentiments hein… Et comment je fais moi ? je vais pas lui dire, tu sais, je t’aime bien… ça le fait pas du tout…’
Un silence pesant (pour moi du moins) s’installa.
‘Les humains se serrent dans leurs bras non pour se montrer leur amitiié ?’
La voix calme de Shiva résonna en moi. Elle avait l’air curieux.
-ça t’embêtes si je tente un truc ?
Haussement de sourcil. Prenons ça pour un non.
Je me rapprochai de lui, et le serra dans mes bras. Je me senti juste totalement ridicule. Surtout avec le mog qui couinait de stupeur derrière.
-Hum… non, décidément,, je ne comprendrais pas ça. Dis-je.
J’espérais que Jin serait assez discret pour ne pas parler de ça, et allait me coucher en lui lançant un bonne nuit.
Shiva se moqua de moi.
‘Tu es bien étrange ma fille’.
Revenir en haut Aller en bas
JDsquall
Ultime membre


Masculin
Nombre de messages : 1052
Age : 23
Localisation : Edge la ville silencieuse
Date d'inscription : 10/04/2011

MessageSujet: Re: Etre un personnage...   Jeu 1 Sep 2011 - 2:02

Spoiler:
 

Je n'avais pas compris les dernières secondes. Alors qu'Eline monte dans sa chambre je cherche à comprendre le sens de ce geste, tout les autres clients nous regardaient bizarrement.

« Rei tu m'explique ? »
« Eh bien en général c'est une marque d'affection d'enlacer une personne. Je suppose que c'est pour te faire comprendre qu'elle ne t'en veux plus de les avoir abandonnés. »
« Les mots ne suffisait pas ? »
« Peut être a-t-elle des problèmes avec les mots ? »

Cette petite parenthèse a vite été oubliée. Ces trois derniers jours je n'avais qu'une chose en tête et je pense que demain sera le moment de vérité. Toute cette préparation sera-t-elle fructive. Je pars me coucher.

Le lendemain je me réveille de bonne heure, à l'acueil je croise de nouveau Eline qui apparemment n'avait pas beaucoup dormi.

« Tiens Jin, déjà réveillez ? »
« J'ai quelque chose à faire »
« Comment ça ? »
« Je vais rendre une petite visite à Mezzo »
« Quoi tu retourne là bas ? T'as perdu la tête »
« Peut être »

Je suppose que c'est la curiosité qui voulut qu'elle me suivent jusqu'à chez lui. En arrivant Red était en train de laver les vitres, quant à Mezzo, il pêchait aussi détendu que possible. Ils avaient l'air surpris de nous revoir.

« Jin, espèce de lâcheur qu'est ce que tu fais là ! Et toi Eline où t'étais passée ? »
« Salut Red comment va Floan ? »

Je laisse Eline s'expliquer avec Red et me dirige vers le vieux qui n'avait pas bougé.

« Que veux-tu cette fois. »
« Un autre combat. »
« Hum vous pensez pouvoir me battre cette fois ? »
« Qui sait mais vous vous méprenez, je demande un duel entre vous et moi »
« Pourquoi je devrais accepter. »
« Si je perds, je me plierai à vos ordre pour les trois jours qui restent »
« Intéressant mais à la condition que ton amie fasse de même. »
« Entendu »
« Eh tu crois pas qu'on aurais du demander à Eline avant »
« Elle aurait sûrement refuser donc pas besoin de la concerter »

Après avoir prévenu les autres du combat Red est allé réveillé Floan pour qu'il y assiste. Je me met en place à une assez longue distance de mon adversaire qui ne bouge pas d'un pouce. Je savais pertinemment que mes chances de gagner étaient nulles si ils se battaient sérieusement, alors il ne me reste plus qu’à le prendre par surprise et l’abattre d’un seul coup. J’avais une carte en tête mais durant cette semaine d’entraînement je ne l’ai encore jamais réussi correctement. Cependant je voulais absolument l’affronter une nouvelle fois avant de partir et je n'en pouvais plus d'attendre. Le combat commence, Red donne le signal de départ. Je m’empresse de tirer des balles éclair sur le sol entre nous dans le but d’élever un nuage de poussière et limiter ces réflexes. Comme d’habitude Rei m’indiquait sa position exact. Je cours sur la droite et tire des balles silencieuses espérant qu’il ne les remarquera pas. Il était évident qu’une telle ruse serait inefficace contre lui. Néanmoins je me concentre sur le son des balles. Une, deux , trois, quatre ! La quatrième a raisonner différemment, il a bougé. Je saute de toutes mes forces, la 5e seconde qui suit, Mezzo apparaît exactement où j’était il avait calculé la trajectoire des balles et avait foncé sans craintes. Ils me cherche maintenant au sol mais je tirs des balle perforante depuis les airs. Je m’en doutait un peu mais la dernière fois le nuage m’empêchait de voir. Les balles perforantes n’étaient pas suffisamment puissante pour percer son bouclier. Avant de retomber au sol je retire balles éclaires tout autour de lui pour espérer m’échapper. Cependant il saute à son tour et fonce sur moi, je me concentre sur son bras droit, j’avais prédis qu’il m’attaquerait comme la première fois d'un coup de poing direct, et ce fut le cas il ne me prenait toujours pas au sérieux. En imitant les mouvements de Floan j’effectue une pirouette dans les airs puis je me sers de son épaule comme tremplin pour un autre salto et dans cette état de lévitation je joue ma carte maîtresse. Concentration, précision, régulations penser à toute ces choses étaient alors devenues instinctives, je n’aurai pas d’autre chance.

« Faites que cela fonctionne ! »

L’explosion causé par ma balle me propulse un peu plus loin et il a bien fallu attendre cinq ou six tonneaux avant que je puisse me relever. Je regarde attentivement vers mon adversaire, le temps que la fumée se dissipe j’aperçoit Mezzo ayant planté son épée dans le sol et tout autour deux gigantesques ailes d’anges qui l’a protégé de l’explosion. J’était ému devant la beauté de cette magie.

« J’en était sûre, alors c’est à cela qu’elle ressemble, elle était vraiment bien décrite »

Je n’ai pas le temps de reprendre mes esprits qu’il charge sur moi et avant même de m’atteindre il frappe horizontalement dans le vent qui crée une onde choc. C’était le « choc wave » qui avait eu raison d’Eline. Impossible d’esquiver je suis littéralement emporté et contrairement à elle impossible de me remette sur pied, je vais même m’écraser dans la rivière. Je coule, je vois le ciel à travers la surface de l’eau. Je n’arrive pas à nager, en fait je pense que je me sentais si bien que mon cerveau n’envoyait aucun signaux à mon corps malgré le risque de noyade. J’ai échoué, enfin je connaissait le résultat dès le début, ce n’est pas si facile de créer un miracle. Je me laissait aller par la tranquillité qui régnait. Je n’ai pas le temps de m’évanouir qu’une silhouette nage vers moi pour me remonter à la surface. Je me disait que Red avait vraiment le chic pour gâcher l’ambiance. Je reprend mon souffle et le contrôle de mon corps une fois sortis de l’eau. Mezzo s’était approché.

« Décidément vous êtes un groupe surprenant. Lors du premier combat j’ai été mis en difficulté par tes ami alors je pensais te battre sans aucun problème, mais finalement tu as trouvé de quoi compenser ta faiblesse. Conjugué les Matérias de foudre et percée pour tirer une balle d’une puissance fulgurante pour transpercer mon bouclier. Non, il y avait quelque chose de plus qui a encore intensifié la puissance de feu. Tu as du beucoup t’entraîner pour arriver à ce résultat en quatre jours. »
« Vous avez déjà compris, j’en ai eu l’idée en voyant votre technique de protection. »

En réalité le plus dure de l’entraînement était d’insuffler de l’énergie de la Terre comme contre le Darkside la première fois afin d’obtenir ce résultat sans risquer de m'évanouir. Je ne savais même pas si c’était possible avant de réussir lors de ce combat.

« Ce n’est malheureusement pas encore suffisant pour atteindre le sommet »
« Je sais mais vous non plus n’étiez pas aussi fort à vos début » Je lui tend le pendentif de Sheila.
« Quand as tu … ? »
« Lors de ma pirouette, j’ai imité mon ami le voleur pour vous arracher le pendentif à votre coup. » Il reprend le bijoux et le regarde de manière nostalgique.
« C’est justement parce que j’était faible qu’il m’a été impossible de monter tout en haut. Notre but n’était qu’un rêve, une erreur de jeunesse. »
« Si vous considérez cela comme une erreur alors pourquoi avez vous continuez de vous entraîner, dans votre livre il ne fait aucune mention de vos capacité en matière de sort de protection. Je me doutais bien de quelque chose mais en voyant votre dernière technique il n’y avait plus aucun doute. C’était la « Sacred Wing » la technique favorite de Sheila. Etait-par culpabilité ou par espoir de réaliser le souhait de vos amis que vous avez appris ses techniques. Malgré le temps vous n’avez pas cesser de vous entraîner c’est pourquoi vous vivez isolé. Ais-je tort ? »

Son regard devenait encore plus profond.

« Qui sait je ne sait pas moi même. Je pense que c’est parce que j’était incapable d’oublier. »
« Vous désirez oublié ? »
« Il y a 20 ans je t’aurais certainement répondu oui. Mais malgré que ce soit parfois douloureux, aujourd’hui je n’échangerai mes souvenirs pour rien au monde. »

Je me sentais un peu triste, moi qui n’avait aucun souvenir je ne pouvais espérer le comprendre. J’était plus que déterminé à en savoir plus mais j’avais décidé de faire un pas à la fois.

« Eline, Red, et Floan désolé de vous avoir abandonné, je sais que c’était peut être pas la meilleur chose à faire mais si vous voulez encore de moi j’aimerai vous accompagner dans votre voyage encore un peu. »
« C’est moi qui vous ai fait prendre autant de risque alors je ne peux pas te blâmer.»
« Qu’est ce que tu racontes sans toi Red et moi serions encore en cellule, et puis je me suis enfuis aussi. »
« Attendez vous allez le pardonnez comme ça, moi je suis pas d’accord »

Je ne savais pas quoi dire son avis m'importait peu mais après tout il les connais depuis plus longtemps donc c'était à moi de faire des efforts. Je me rappelait le moyen de montrer son affection d'après Rei et la scène avec Eline alors bien que j'ai eu du mal j'ai donné toute mon énergie pour l'enlacer. C'était vraiment désagréable mais il fallait que je tienne bon.

« Non mais ça va pas ! Tu fais quoi là »
« Allez je suis même prêt partager ceci pour me faire pardonner. » Je sors la bouteille de mon sac, en réalité j’ai déjà une mauvaise expérience avec l’alcool je n’avais aucun regret à le partager.
« Oh de la liqueur de mandragore, ça fait longtemps que j’en avais pas vu. Venez dans mon chalet on vas trinquer, j’ai quelque chose à vous proposer. »
« Pourquoi on devrait partager avec vous, vous nous avez traité comme des chien. »
« Personnellement je n’était pas là et c’est ma bouteille donc je serai ravi de trinquer avec mon adversaire, mais si ça te dérange tant que ça, ça en fera plus pour nous. »

Après avoir boudé quelques minutes dans son coin Red se décide à nous rejoindre, son coté alcoolique semble avoir pris le dessus. Je m’y attendais finir mon verre fut un supplice mais les autres semblait apprécier donc je faisait comme si de rien n’était. Eline romps le silence réservé à la dégustation.

« De quoi vouliez-vous nous parlez ? »
« Eh bien je voulais vous proposer de vous entraîner les quelques jours d’esclavage qu’il vous reste. »
Revenir en haut Aller en bas
Night
Novice de Final Fantasy


Masculin
Nombre de messages : 35
Age : 18
Date d'inscription : 02/09/2011

MessageSujet: Re: Etre un personnage...   Lun 5 Sep 2011 - 19:08

Spoiler:
 

Après que Titan m'ait dit de prouver ma valeur, je me mis en tête de devenir plus fort et plus endurant pour pouvoir battre contre des ennemis puissants.
Je retournais donc chez moi, chez ma mère (adoptive je vous rappelle) pour récupérer son arc, ses flèches, son couteau de chasse et le pendentif rouge qu'elle m'avait offert pour mes dix ans.
- Je ne reviendrais sans doute jamais...

Je ne savait pas comment commencer mon entraînement, je partit chercher un chocobo, je n'était pas très à l'aise sur leur dos, mais c'est le meilleur moyen pour aller vite sur Pulse. Je continuais ma route, quand j'aperçus une petite bête verte, elle ne devait pas mesurer plus de vingt centimètres et ressemblait à un petit cactus. Je relâchai mon chocobo et je monta sur la petite colline sur le côté, de là, je pourrais voir cette petite bête sans qu'elle ne me voie. Arrivé en haut, je me prépara, je sorti mon arc et installa une flèche sur mon pouce. J'avais le souffle court, mon coeur battait la chamade, je fermais les yeux et je me disais "Calme toi, tu peux l'avoir, calme toi...". Je brandit l'arc et je rouvrais les yeux, la petite bête avait disparu !
- Pfff, même pas capable d'avoir un petit machin comme, ça, comment je vais devenir plus fort ?
- En suivant ton instinct et en persévérant...
- Qui est là !?
Pas de réponse (les plus attentifs auront deviné^^). J'ai cherché, je tournais dans tout les sens je ne trouvais pas...
- Et voilà que j'entends des voix maintenant ! Faut que j'aille me changer les idées...

Je marchas, jusqu'à une petite rivière où s'écoulait de l'eau claire et limpide, pratique pour voir les poissons. Enfin, je croyais, cette eau avait un effet rétrécisseur, je le constatât à mes risques et périls... Je me rinça le visage quand je vis un petit sahuagin (je sais jamais comment ça s'écrit ><) dans l'eau, je me prépara comme la fois précédente mais sans fermer les yeux, je lui décocha une flèche, il sortit brusquement de l'eau et sauta juste à côté de moi, il devait bien me dépasser de deux têtes, je ne pouvais plus bouger, j'étais paralysé... Il me mis un coup de patte avant, ce coup seul m'assomma et je me retrouva dans une grotte, humide et avec quelques trous d'eau, un repaire de sahuagins certainement...

Lorsque je me réveilla, je constata que mon arc et mes flèches étaient resté là bas, mais j'avais toujours le couteau de chasse. Ils avaient remarqué qu'il s'était réveillé. Un sahuagin s'approcha de moi, ça devait être le chef vu que c'est le seul que se différenciait des autres, il portait des boucles d'oreille en or et une ceinture de cuir. Il semblait s'intéresser à mon pendentif. Soudain, j'entendis:
- Ferme les yeux, serre ton pendentif de toutes tes forces et cours !
C'était la même voix que lorsque je m'était attaqué à la petite bête verte, je serra mon pendentif et partit en courant, il produisit un flash intense qui aveugla les sahuagins.

Je me retrouva dehors, mais je courus, encore et encore. A travers une grande forêt. C'était le soir et j'avançait encore, même si c'était en marchant. Soudain, la forêt s'arrêta pour laisser place à un désert. Je décida de dormir ici, sur le peu d'herbe qu'il y avait à l'orée de la forêt, soudain...

- Hey ! Un étranger, on en voit pas souvent par ici !

Je me retournas et je vis un homme, qui devait avoir la quarantaine, mais qui était usé par le travail.

- Excusez moi monsieur, mais on est où ?
- Et bien tu te trouve dans le désert ouest de Rabanastre petit. Viens avec moi je te ramène en ville, tu m'expliquera ce que tu fais là sur le chemin.

Je lui expliqua ce qu'il m'était arrivé avec les sahuagins, et ce qui était arrivé à ma mère.

- C'est une sacrée histoire ce que tu me racontes là... Je vais t'emmener chez un ami, il saura quoi faire de toi.
- D'accord.

Il m'emmena dans une très grande ville, avec des grands bâtiments et où des humains cohabitaient avec des lézards et des cochons qui se tenaient sur leurs pattes arrières, des Vangaas et des Seeqs m'expliqua Edward (l'homme qui m'a récupéré dans le désert). Il me fit rentrer dans une boutique "d'antiquités". Un Vangaa se tenait en face de moi.

- Qu'est que tu m'emmènes là mon vieil ami ?
- Une personne qui a besoin de toi.
- Ah ? Viens là mon garçon, je ne te ferais pas de mal, ne t'inquiète pas.

Je marchât jusqu'à lui et il me fit entrer dans l'arrière boutique, je me retournât avant de continuer mais Edward avait disparu...
Je lui racontât mon histoire à sa demande et il me demandât une seule chose:

- Est-tu vraiment déterminé ?
- Oui monsieur !
- Appelle moi Dosan petit.
- Appelez moi Mikka alors.
- Très bien, Mikka, nous allons t'entraîner, mais n'oublie pas ce qui arrive à celui qui cherche du sang...
- Qu'est qu'il lui arrive ?
- Et bien il en trouve...

Pendant quatre ans j'appris à maitriser l'arc et à optimiser mes capacités physiques, j'ai passé l'année suivante à apprendre la magie blanche et la dernière année de mon entrainement, la magie verte.

A mes dix-sept ans, Dosan me trouva prêt pour partir à l'aventure. Il dit ne pas savoir où se trouvaient les assassins de ma mère adoptive qui avaient laissé cette carte et prétendit m'emmener à leur recherche. Il me fit monter dans son vaisseau qui m'emmena sur Pulse et me laissa là bas, le trajet dura deux jours et deux nuits. Au moment des adieux, il me donna son dernier conseil:
- Te voilà chez toi ! Fais toi de bons amis et apprends à t'améliorer seul, car n'oublie pas, tu es prêt pour partir à l'aventure mais pas pour t'attaquer à ces assassins...
- Mais, maîte Dosan, vous m'aviez dit que l'on partait à la recherche des assassins de ma mère !
- Ah oui ? J'avais oublié ! Prends ça, j'ai pu le trouver sur le marché, le meilleur arc que j'aie réussi à trouver, avec sa réserve de flèches bien sûr ! Tu es désormais un mage rouge, tu dois te servir de l'arme qui convient.
- Non c'est trop...
-Allez fais attention à toi, à la prochaine !

Je sentis une larme couler sur ma joue. Cela faisait la deuxième personne à qui je tenais que je perdais...

Je partit voir Titan, les choses avaient changées en six ans il y avait plus de montres, je me fis attaquer par un groupe de trois loups.

- Cette fois, je ne m'enfuirais pas !

Je brandis mon nouvel arc et décocha une flèche dans la gorge du premier, une autre entre les yeux du deuxième et je laissa le troisième s'enfuir.
J'arrivais devant Titan:

- Hé, Titan, viens tenir la promesse que tu m'a faite il y a six ans !
- Tu as changé petit homme, mais j'ai tenu ma promesse quand tu as posé le pied sur Gran Pulse, en t'entraînant, tu es devenu l'homme le plus fort de Pulse.
- Prends cette machine laissée par des hommes il y a bien des siècles et va visiter les autres continents pour devenir plus fort, encore plus fort qu'un Adamankhélone.
- Merci Titan, je n'oublierais jamais ce que vous avez fait pour moi.
- C'est toi qui a tout fait petit homme. Maintenant, va.

Je partit dans ce vaisseau sans commandes, il démarra et prit de l'altitude dès que je m'étais assis sur le siège. Il devait être en pilotage automatique. Soudain il y eu une grosse secousse, le vaisseau se faisait attaquer, mais pas par un autre vaisseau, par une sorte de gros dragon (voir Effray ou Shinryu de FFX) je monta sur le pont du vaisseau et décocha une flèche en criant:

- Mange ça !!!!

Soudain, j'entendis une voix qui disait:

- Je suis avec toi !

Le flèche devint blanche et mon pendentif brillait. Je fût obligé de fermer les yeux tellement la lumière était intense. Lorsque je les rouvrit, je vis une sorte de petit dragon blanc et bleu qui me dévisageait. Je fis un bon en arrière et me prépara à tirer une autre flèche, soudain j'entendis la voix que j'avais entendue plusieurs fois déjà.

- Calme toi, je ne te veux pas de mal, c'est moi qui t'ai aidé et qui t'ai déjà donné quelques conseils dans les situations délicates... Je suis et 'ai toujours été dans le pendentif.
- Hein ? C'est toi cette voix ? Pourquoi m'as-tu aidé ?
- Parce que c'était la volonté d'Etteh, ta mère adoptive.
- ...
- Retourne à l'intérieur du vaisseau, je dois te montrer quelque chose.
- D'accord...

Il m'emmena dans une pièce du vaisseau avec des habits, rouges et noirs.

- C'est pour toi, de la part de ta mère.
- De quoi ? Pour moi ? Comment pouvait-elle savoir que j'allais être dans ce vaisseau ?
- Je te l'ai dit, j'ai suivi sa volonté, je t'ai amené vers ce vaisseau et je t'offre ce qu'elle voulais t'offrir.
- Hum... D'accord, mais si on doit rester ensemble, je veux savoir ton nom.
- Tu n'as qu'à m'appeler Light.
- D'accord Light.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Red-Mages
L'un des Maitres de la Magie Blanche


Masculin
Nombre de messages : 254
Age : 20
Localisation : Café de Treno
Date d'inscription : 03/02/2011

MessageSujet: Re: Etre un personnage...   Dim 11 Sep 2011 - 17:03

Le vieux Mezzo a décider de m’entraîner en premier.

- Bon le vieux ont fait quoi alors ?
- Tu est faible, tu fonce tête baisser face a l’adversité, tu ne connais pas la discrétion, tu te surestime…pour quelqu’un qui a choisi l’art des chevaliers dragon comme Job, c’est réellement décevant…
- Si c’est pour écouter tes sermons je préfère me barrer maintenant !
- Eh bien part ! tes amis te dépasseront et tu restera faible comme… toujours !
- C’est bon je t’écoute…
- J’ai lâcher un Pampa dans la foret a coté de la rivière, Je te prévient tout de suite : il est très joueur et tu auras beaucoup de mal a l’approcher… Mais il est aussi très puissant ! Ah et tu dois l’apporter vivant !
- -C’est comme si c’était fait papi !
- Dernière chose ! donne ton bras… C’est un artefact, qui t’empêche d’utiliser la magie, et tu ne peux pas l’enlever sans la clé…
- Et elle ou cette clé ?
- Sur le Pampa.
- Enfoirer de papi mojo…

Je me met en route vers la foret, je vais le trouver en moins de deux ce pampa ! c’est sur…
Aux même moment, Jin alla voir Le vieux mezzo :

-Et elle s’appelle comment cette foret ?
-La foret Maudite…
-Ce serait pas la ou il y’a le…
-Si, exactement !

Je m’aventure dans la foret, elle dégage une aura particulière, mais je n’arrive pas a déterminer pourquoi…
La foret est peupler de monstres plus aux moins puissants, du simple loup aux puissants gemini ! je préfère les éviter ceux la, trop puissants pour etre affronter en un contre un. C’est alors qu’aux detours d’un arbre je retrouve une vieille connaissance, une chimaira… C’est tout de meme moche comme la vie s’acharne sur vous quelque fois… je ne peux la detourner et, elle ma deja vu de toute facon !

-Hey…. Comment…comment tu vas depuis le temps ? Ah merde c’est vrai que t’es juste un cousin éloigner…

Oui… Je tente de taper la discute a une chimaira…tristesse absolue… elle décide de passer la première a l’attaque… je tendis mon bras mais rien ne sortit !

-PUTAIN D’ARTEFACT DE MERDE!!!

Je me prit de plein fouet sa queue de serpent en plein ventre et fut projeter 3 mètres plus loin contre un arbre…

-Merde, réfléchis pour une fois Red…

La chimaira prend un malin plaisir a me voir galerer pour me relever… elle attends, sagement, que je me releve pour me remettre un coup dans la gueule !
Mais je lui laisserais pas ce plaisir, une fois relever, je grimpe a l’arbre derrière moi et attend sagement a la première branche que la chimaira se lasse. je dus attendre une bonne heure avant qu’elle ne se ressoude a partir. Je me sentait honteux, je n’avais même pas essayer de la combattre…
Sur cet echec, je me remit en route, je ne sais vraiment plus quoi faire pour trouver ce Pampa et me decide a faire une pause sous un rocher, a l’abri des monstres, je m’allonge tranquillement et ferme les yeux un courts instant… Je les rouvre un voit un petit truc vert qui m’observe, dans une position bizarre, avec trois gros point noir sur la base…

-TU M’ETONNE QUE JE TE TROUVAIS PAS !!

le petit enfoirer me suivait depuis tout a l’heure…

-Pampi…Pampu… PAMPAAAAAAAAA !!!
-AAAAAAH !!!!

Il me lance un 1000 epine que j’esquive de justesse a l’aide d’une roulade improviser allonger. Loin d’avoir abandonner, le pampa me poursuit en me lancant des milliers d’aiguilles…

-J’ai compris ce que veut le vieux…

D’un seul coup, je prend un virage ce qui me laisse 2 seconde de repit ou le pampa ne peut plus me voir. Il arrive sur mes pas mais ne me trouva plus. Il semble paniquer, il cherche dans tous les recoins. Je suis simplement au dessus de sa tete, dans un arbre, ou je fais le moins de bruit possible et tente d’effacer toute trace de ma presence.
Je me decide enfin a bouger et de tomber en piquet sur le pampa sans ma lance pour l’attraper d’un coup…
C’est alors que la terre se met a trembler. Pire, elle se soulève sur nos pied, aux pampa et a moi. Ah non c’est pas de la terre en faite, c’est juste le crâne et le dos d’un dragon végétale, ce qui lui fait un camouflage parfait pour se fondre dans son environnement…
Mon premier reflexe et d’attraper le Pampa, le second et de partir, le plus discretement possible en sautant d’arbre en arbre… ces sans compter sur le sens du dragon qui est de ressentir la respiration de la foret, il sait grace a sa ou je suis et vers ou je me dirige.
Je suis donc, en train de sauter d’arbre en arbre, en hurlant, un Pampa dans la main, ma lance dans l’autre, poursuivi par un dragon qui fait 5 foit ma taille…
J’arrive jusqu'à la clairiere ou m’attendent Mezzo et mes amis, en me voyant arriver ils eurent un instant de joie… Jusqu’aux moment ou le dragon fit son apparition. Mezzo eut le reflexe de brandir un champ de force entre moi et eux… Pas le choix faut que je bute ce dragon maintenant ! j’attrape la cle accrocher aux cou du pampa et l’utilise pour enlever ce maudit bracelet, je ressent l’energie du feu affluer en moi, une energie differente a celle que j’avais avant… Lorsque Le dragon arriva en face de moi, il poussa un Long hurlement et me chercha tout autour de l’Arene… Comme ce dragon est aveugle, il se sert de la foret pour sentir ses proie, mais en dehors de la foret, il ne peut rien faire d’autre que compter sur son odorat. C’est pour sa que je ne bouge pas, dans un coin de l’arene et me concentre, silencieusement, attendant le moment propice pour attaquer… Je m’approche tout doucement du monstre, qui me cherche toujours, pose ma main sur son flanc, et l’embrasa ! Oui, les plantes sa prend feu facilement... mais plus que sa, je controlais parfaitement ma magie dorenavant.
Mezzo rompt la barriere et je vint vers lui, pour des explications.

-Cet artefact a pour pouvoir de bloquer des réserves de magie et de les distribuer équitablement partout a travers ton corps, C’est pour cela qu’avant tu était toujours prêt a sauter sur n’importe quoi. Car elle était repartie de façon très inégale… Maintenant tu devrais te sentir… Apaisée ?
- Non !!!!! J’ai envie de tuer du bestiaux maintenant !
- Et bien c’est graver dans ton caractère apparemment… Mais j’ai vue ton combat contre le dragon et c’est vrai que maintenant tu est capable de déployer une puissance phénoménale… et tu n’a pas encore vu tes progrès a la lance…
- Pasque ?
- Je peux sentir ces chose la et je sens que tu as grandie intérieurement…
- Mouais… je suis pas convaincue…
- Ta gueule Jin !! Ah en faite, sa c’est a vous !

Je décroche le Pampa qui s’était accrocher a mon dos pendant tout ce temps, préférant oublier nos vieille rancœur plutôt que de se retrouver face aux dragons…

-Bon je vais me reposer moi maintenant que mon entraînement est fini. A qui le tour ?
Revenir en haut Aller en bas
florette
Ultime membre


Féminin
Nombre de messages : 1392
Age : 23
Localisation : la ou je peut manger Eline et Red
Date d'inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Etre un personnage...   Sam 17 Sep 2011 - 15:56

Mezzo s'approcha d'Eline en lui faisant signe que c’était son tour et ils s'éloignèrent du groupe.
Ils parlèrent quelques temps puis Mezzo revint vers nous tendit qu'Eline s'enfoncée seule dans le bois. Il s'avanca vers moi et dit :
-Pendant qu'Eline fait son entrainement tu vas faire le tien, il consiste à ramener un couteau de Tomberry tout en restant indemne.
-Ok, sa marche, répondi-je en m’avançant vers le côté du bois qu'il m’indice.

J’entrai dedans et me mit à marcher à la manière des voleur sans faire le moindre bruits et commença à chercher des indices indiquant la présence de Tomberry.

Au bout d'une dizaine de minute j'entendis le bruit significatif des Tomberrys et m'avança discrètement vers la source du bruit, la source provenait d'une clairière ou se trouvait un nid de Tomberry. Soudain ils se tournèrent tous vers le buissons ou j'était caché et se dirigèrent vers moi. Je me tourna pour aller me cacher plus loin en attendant la bonne occasion quand je vis un autre Tomberry juste derrière moi et qui allé abaisser son couteau, je roula sur le côté pour esquiver et me retrouva piégé dans une sorte de trous creusé dans le sol:un piège !
Depuis quand les Tomberry creuse des pièges ?
M***de je suis coincé. A moins que je n'utilise l'oiseau Roc pour me sortir de la mais il est trop grand il ne passerai pas. Je me rappel alors la façon dont je l'avait invoqué dans l'arène lors du combat : juste deux ailes sortant de mon dos.
Mais la encore sa pose un problème car même si il n'y a que les ailes elles seront encore trops grandes pour le piège.
Pendant que je réfléchissait les Tomberrys étaient en train de me remonter grâce au filet sous mes pieds.
J’eus alors une illumination quand il m'auront remonté en haut je n'aurait cas lancer l'invocation et à en surprendre un puis à m'envoler. Je me concentra alors sur le moyen d’invoquer l'oiseau roc et surtout de ne laisser sortir qu'au bon moment et seulement la partie qui m'interresse car la dernière fois je l'avait fait à l'instinct et ce n'était pas le meilleur moyen pour réussir à tous les coup et donc de survivre à un danger immédiat.

Le filet arrivé en haut et je n'était pas totalement près l'oiseau roc ne répondé pas parfaitement à mon appel. Les conséquence d'une défaite à cet exercice m 'apparurent clairement:je serai un poids pour les autres car incapable de progresser et ils me laisseraient en arrière. Je devrais alors partir pour ne pas les pénaliser.

Arriver à cette conclusion une grande colère monta en moi contre l'oiseau Roc et je lui cria après :
-Tu vas m'obéir et apparaître au lieu de te cacher !!
A ces mots je sentis son pouvoir monter en moi et juste au moment ou les Tomberrs allés me sortir du filet deux grandes ailes me sortirent du dos.

D'un mouvement j’envoyai promener les Tomberrys qui s'approché de moi en faisant « Rancune » et sauta sur un qui avait l'air étourdi, esquivant un coup de son couteau je réussit à le lui faire tonber de la main et à m'envolé avec le couteau.

Je rejoigna les autres à la clairière en volant et atterrit devant Mezzo tout en remarquant qu'Eline n'était pas encore revenus.

Mezzo prit la parole et déclara :
-Je vois que tu à réussi à invoquer l'oiseau roc selon ta volonté et non selon la sienne, tu as réussit à le dominer ce qui étais le but de cet exercice mais aussi à le faire obéir de façon permanente ce qui est un bel exploit à ton niveau.

En effet je ressenté le pouvoir de l''oiseau roc dans mes veines alors que jusqu’à maintenat je ne ressenté ce pouvoir que quand je l'invoqué.

Je me sentais fier de cet exploit mais je ne pouvais pourtant pas arrété de me questionner sur l'exercice d'Eline et quand je posa la question à Mezzo il me répondit qu'elle nous raconterai son exercice seulement si elle le voulait et que lui ne le ferait pas.
Revenir en haut Aller en bas
JDsquall
Ultime membre


Masculin
Nombre de messages : 1052
Age : 23
Localisation : Edge la ville silencieuse
Date d'inscription : 10/04/2011

MessageSujet: Re: Etre un personnage...   Dim 18 Sep 2011 - 20:20

Red et Floan avait réussi avec succès leur entraînement respectif et bien que je ne sois pas totalement convaincu, ils avaient l’air plus confiant face à leur progrès. Quant à Eline, elle n’était pas encore revenue.

« Bon on rentre, il se fait tard. »
Red réplique aussi tôt.
« Comment ça on attend pas Eline ? »
« Je ne sais pas quand elle reviendra mais cela risque de prendre la nuit, enfin si elle survit. En plus Jin va devoir se préparer pour demain. »
« Je reste l’attendre. »
« Fais comme tu le sens, je vais faire comme il a dit, me préparer. »
« Tu ne t’inquiètes pas plus que ça ?! »
« Pas vraiment … »
« Espèce de … »
« Calme toi Red, je suppose qu’il a confiance en Eline et qu’il sait qu’elle va revenir. Je suis inquiet aussi mais nous devons croire en elle. Rentrons avec eux, ça ne servirait à rien d’attraper froid pour ça. »
« Très bien j’ai compris ! »

Arrivés au chalet Mezzo n’avait pas perdu le nord et notre nuit de repos se transformait en nuit d’esclavage. Il s’entretient avec moi aux alentours de minuit.

« C’est bon tu peux te reposer. »
« Enfin, je peux avoir des détails pour demain ? »
« Tu comprendra bien assez tôt mais pour l’instant bois ça. »
« Qu’est ce que c’est ? »
« Aie confiance c’est nécessaire pour l’entraînement. »

Je décide de lui faire confiance et avale sans me plaindre. Cela n’avait aucun goût en particulier mais très vite ma tête était lourde, je perds connaissance.
Je me réveille le lendemain au beau milieu de nulle part à côté d’une cascade et d’une rivière. Je trouve attaché à mon poignet un message de Mezzo.

Citation :
Bon réveil, j’ai emprunté dans ta sacoche la poudre soporifique que tu avais. Désolé mais c’était un bon moyen de te transporter là où tu es à présent sans que tu t’en rendes compte. Tu te trouve de l’autre coté de la forêt où j’avais envoyé Red dans une zone où les monstres ne sont pas bien fort mais ont une petite particularité. Ton objectif est de nous rejoindre par n’importe quelle moyen rien de compliqué n’est-ce pas ? Bonne chance.

« En effet rien de compliqué, Rei tu sens où ils sont ? »
« Humm difficile à dire je sens la présence de nombreux monstres aux alentours, difficile de distinguer des âme humaines parmi elles. »
« Je vois, on va tous simplement longer la rivière comme le chalet se trouve sur sa rive. »
« Et de quelle coté allons nous ? »
Il a bien dit qu’on se trouvait de l’autre côté de la forêt donc en allant au sud on devrait retrouver facilement notre route. »
« C’est pas un peu trop simple ? »
« J’en ai bien peur. Mais ne perdons pas de temps »

Je commence à courir à allure constante et tout se passe bien jusqu’à l’arrivé de quatres monstres embrasés.

« Des Bombos, tu ne devrais pas avoir trop de problème »
« Très bien … l’enflure »

Il y avait à ma ceinture un autre message

Citation :
PS : Tu pensais que ce serait si simple, ton point fort c’est le combat à distance donc je t’ai confisqué ton arme comme tu sembles beaucoup reposer sur elle.

« Mince je suis complètement désarmé. »
Les Bombos commence à me jeter des boules de feu. J’esquive et me rapproche de l’un d’eux pour lui flanquer un coup de pied.
« Attention !»
Mon coup de pied l’envoie deux mètres plus loin et il explose. L’onde de choc m’envoi valser. Je me relève rapidement pour esquiver les boules de feu qui ne cessait d’affluer.
« Qu’est ce qui c’est passé ? »
« Désolé j’aurait du te prévenir. Les Bombos peuvent exploser après avoir reçu un impact physique, on appelle ça la compétence kamikaze et c’est très dangereux. »

Je n’avais plus d’arme et combattre au corps à corps était suicidaire. Mais quel est le but de cet entraînement ? Je cours le plus vite possible en esquivant les boules de feu avec difficulté. Impossible de les semer. En plus trois guêpes géantes viennent se joindre au combat. Une fonce sur moi et j’esquive de justesse en effectuant une roulade sur le côté.

« Ceux là je peux les frapper ? »
« Oui mais fais attention à leurs dards. Le poison des Elmidea prend vite effet et tu ne pourras plus combattre correctement. »

Ces créatures étaient plus rapides que les Bombos il n’avait aucun mal à me rattraper pour tenter de me porter un coup de dard. J’esquive le premier en sautant, je tente de lui asséner une retourné acrobatique mais il esquive de son tour, le deuxième Elmidea se rut sur moi pendant ma chute libre. J’esquive de justesse en me servant de ma veste pour dévier son coup. Mais ma chute continuait et une boule de feu me toucha de plein fouet, j’ai juste eu le temps de me protéger avec mes bras qui avaient bien cramés sur le coup. Une fois retombé au sol je plonge dans la rivière pour éviter de me prendre un autre coup. C’était une mauvaise idée je me retrouve entouré de piranhas. Je nageait assez bien mais pas aussi bien qu’un poisson. Esquiver était impensable. Je nage jusqu’à la surface subissant les assauts répétés des piranhas. Je réussi à atteindre la berge et les poissons me lâche aussi tôt. Mon corps avaient subit de multiples blessures qui m’arrachait la peau avec le sel de la rivière, mais rien de suffisamment grave pour réduire ma mobilité. Enfin bouger mes bras carbonisé était en fait une épreuve. Malheureusement les bombos et les frelons étaient encore là. Je me précipite de grimper sur l’arbre le plus proche pour limiter les mouvements des Elmidea et les empêcher de les empêcher d’attaquer en groupe. Mais rester le même arbre trop longtemps était dangereux car un arbre, ça brûle. Je me déplace d’arbre en arbre progresse difficilement mais petit à petit. Finalement je tombe sur une autre cascade.

« Bon sang »

En dépit de cause je me jette de la falaise espérant survivre à la hauteur, les monstres volants n’avait malheureusement aucun mal à me suivre et un tente de me foncer dessus pendant ma chute. Heureusement j’avais anticipé le coup et en effectuant un joli salto arrière en m’appuyant sur la paroi de la falaise de la cascade je réussi à chevauché le monstre. Celui-ci s’efforce d’amortir la chute causée par mon poids. Les autres Elmidea évitaient de s’en prendre à leur congénère mais à trois quatre mètres du sol les bombo nous avaient rattrapés et nous lance sans hésitation de multiples boules de feux. Je saute au dernier moment et ma monture était carbonisée. Je me réceptionne dans la rivière. Cette fois ci il n’y avait aucun piranhas pour mon grand bonheur, j’aperçoit une lumière sur la paroi de la cascade en profondeur. Comme je n’avais aucune en vie de remonter je me dirige vers celle-ci. Il y avait un tunnel que je décide d’emprunter. Il était assez long et mes blessures m’empêchaient de nager à ma vitesse maximum. Je pensais mourir noyer mais la fin du tunnel arrivait à temps et je me retrouve dans un espace circulaire souterrain avec au centre une sorte de voile d’eau vers lumineux qui s’écoulait. C’était beau, je reprenais mon souffle sur le plancher formé par les roche.

« On peux dire qu’on à de la chance »

« Tu rigole j’espère »
« Cette cascade de lumière c’est du mako naturelle »
« Et alors »
« Essaye de rentrer en symbiose avec peux être que tu réussira à cristallisé une matéria suffisamment pure pour que tu puisse l’utiliser sans Pandora »

Avec Rei tout avait l’air facile, je n’ai jamais fait ça moi. Je tente de me concentrer et d’un coup la matéria foudre dans ma poche se mettait à briller. Je la place sous la cascade mako et continue d’essayer de me concentrer. La matéria se transforma en flux d’énergie et enfin se liquéfia dans un creux de rocher.

« Et maintenant ? »
« Heuu … »

Sans réfléchir je bois le liquide, le résultat n’était pas prévu. Je ressentais la même sensation que lorsque je transmettais de l’énergie à Pandora. C’était un peu douloureux mais court. Le silence s’installe.

« T’a une autre bonne idée ? »
« Désolé. »
« Bon pas le choix il faut sortir d’ici avec un peu de chance les monstres nous auront lâché. »

Je repasse par le tunnel et remonte à la surface. Le spectacle était impressionnant. Le nombre de monstre avait augmenté les Elmidea combattait les Bombos.

« Ils vengent leurs ami ? Les monstre ne sont ils pas censé n’avoir aucune raison. »
« Je suppose que la présence d’une source de mako aussi proche à purifier l’environnement et leur a permis de garder des sentiments suffisamment fort pour ne pas disparaître totalement. »
« La vengeance est un sentiment si puissant ? »
« Je dirais plutôt l’affection envers ses congénère persiste. Et leur privé de ce sentiment leur procure une haine tout aussi puissante. »
« C’est une vision bien optimiste, mais je comprends par ce qu'il voulait dire par petite particularité. »

Je profite pour m’échapper mais un Elmidea m’avait entendu et me fonce dessus. Je saute et m’appuis sur son dos et je sens une petite décharge sortir de mes bras. L’Elmidea tombe au sol paralysé. Malheureusement ses congénères avaient assisté à la scène et se ruent sur moi. Je cours le plus vite possible.

« Qu’est ce que c’était ?! »
« Il semblerait que tu est assimilé ta Matéria et que tu puisse t’en servir directement. »
« Et comment je fais ? »
« Je sais pas c’est la première fois que je vois ça. »

Je tente de libérer un éclair mais la seule chose que j’arrive à faire est une petite décharge qui me propulse un peu en arrière. Cela m’avait donné une idée je repense à la même sensation avec les pieds et je réussi à me propulser dans les airs j’essaie encore une fois et cette fois je suis propulser à l’avant. J’ai mis un peu de temps à le contrôler je pouvait courir dans les airs en propulsant une décharge sous mes pieds. Je pouvais également rivalisé avec la vitesse des Elmidea mais je préférais m’enfuir car affronté une nuée de monstre sans armes restait hors de portée. C’était une longue course mais je j’aperçois Eline qui rentrait de son entraînement. En me voyant me rapprocher d’elle elle fut d’abord surpris par le fait que je lévitait mais elle se rendut vite compte que j’était pas seul.

« Je te les laisses !»
« Et puis quoi encore ils sont trop nombreux »

Alors que j’essaie de m’enfuir elle a fait apparaître un tremplin de glace pour s’accrocher à mes épaules.

« Lâche moi »
« Tais-toi et court ! »

C’était un peu difficile mais Eline nous protégeait des monstres qui réussissaient à nous approcher. Au bout de quelques minutes on rejoignait Mezzo et les autres qui nous attendaient. Alors que je m’approche d’aux Red et Floan foncent en nous ignorant sur les monstres.

« Félicitation vous avez réussi, je sens que vous avez bien progresser mais nous en parleront plus tard, je leur ai dit que je n’interviendrait pas. »

Il me rend mon arme avec Eline nous rejoignons Red et Floan qui était encerclés. Nous nous retrouvons à quatre entourés d’une centaine d’Elmidea.

« Ce soir c’est barbecue de frelons ! »
« Red je pensait que tu avais appris de ton entraînement. »
« Pour une fois le rouquin a raison … »
« Montrons leurs le résultat de notre entraînement. »

Les derniers mots d’Eline lance le départ du combat Floan avait invoqué l’oiseau Roc tandis que Red avait crée un mur de feu pour limiter le nombre d’ennemi sur es côté. J’étais surpris de leur efficacité. Quant à Eline de nombreux monstre fonce sur elle mais ne réagit qu’au denier moment, sa vitesse était devenue prodigieuse, elles les avaient tous tranchés en un seul enchaînement. Je ne voulait pas être le seul à n’avoir rien donc je me propulse au centre d’un groupe d’ennemi en tournoyant j’assène de nombreuses balles au ennemis des alentours. Nous avions tous progressés, et nous étions tous coordonnée. Chacun couvrait les arrières de l’autre et la centaine de monstre fut vaincu sans complication. A la fin du combat nous étions épuisé et Mezzo se rapprochait en applaudissant. Red malgré qu’il tenait à peine debout se la racontait encore

« Alors surpris, trop fastoche ! »
Revenir en haut Aller en bas
Eline31
Ultime membre


Féminin
Nombre de messages : 1732
Age : 24
Localisation : Nulle part.
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Etre un personnage...   Sam 1 Oct 2011 - 2:12

Rhhhhhhhhhhaaaaaaaaaaa
Il me semblait bien qu’on n’arriverait pas à se détacher du vieux aussi facilement.
Manque de bol pour nous, il nous était bien utile, et surtout très attachant. Mais je ne savais que penser de lui. Ce mec était totalement obsédé par ma symbiose avec Shiva. M’est avis que ce gars n’est pas si clair que ça. Surtout depuis mon entraînement.

Flash-back
Spoiler:
 
Je vis Mezzo venir vers moi. Je sus que l’instant était enfin arrivé, j’allais savoir en quoi consistait mon entrainement. Et j’allais pouvoir essayer de le réussir. Cette idée me réjouissait, un peu d’air, une forêt, l’occasion rêvée de dégainer mon katana et de trancher quelques monstres, quoi de mieux ?
Le fait est que mon entrainement consistait juste à récupérer une babiole.
-Tu la verras quand tu la reconnaitras.
Si vous le dites…
-Et profites-en pour discuter avec Shiva ! me dit-il alors que je tournai les talons pour m’enfoncer dans la forêt.
Discuter… peut-être, un fois que j’aurais la babiole. Je m’avançai prudemment parmi les arbres, branchages et autres qui me bloquaient la vue, mais rien ne m’apparu. En fait, ce coin là de la forêt avec l’air aussi calme que ma grand-mère sur son lit de mort. En plus vivant.
Que voulait mezzo ? y avait-il une chimaira cachée par là ? Une armée de gobelins ?
J’arrivai une heure de marche plus tard en vue d’un petit autel. Dessus était posée une pierre précieuse. Doucement je m’approchai, redoutant l’assaut d’un monstre. J’en avais mal à la tête à force de la bouger partout pour contrôler tous les angles. Mais j’arrivai devant l’autel sans qu’il ne se passe rien…
Etrange. Un piège se déclencherait-il une fois que j’aurais saisi le joyau ? Je rengainai mon épée et, d’un bâton ramassé par terre, en faisant levier sous la pierre, l’envoyai valser dans la clairière. Rien. Que le son de l’eau claire de la rivière en contrebas ne parvint à mes oreilles attentives. Pas de gerbe de feu ou d’apparition subite d’un énorme truc impossible à battre surnommé couramment BOSS … Brutal Stupide et Sournois… Je ne me souviens plus du O. A moins que je me trompe aussi sur les autres lettres. Mais l’heure n’était pas venue de se rappeler les anciennes blagues d’un ami bien lourd de mon village d’enfance.
Je m’approchai du joyau, furieuse. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi on m’avait envoyé chercher une vulgaire pierre. Je pensai un instant que le monstre que je devais combattre avait du partir vers la zone de quelqu’un d’autre, mais je réfutai cette hypothèse : Mezzo n’aurait pas pris le risque que quelqu’un se fasse tuer. Du coup, je poursuivi mon chemin dans la forêt (non sans avoir fourré le caillou dans mon sac, ça pouvait toujours servir).
Mais une heure plus tard, toujours rien à part une douleur à la cheville car j’avais bêtement glissé sur une racine boueuse. Il fallait se rendre à l’évidence, Mezzo n’avais rien pour moi. A part le fait de pouvoir me convaincre de discuter avec Shiva. Se pouvait-il que ce soit ça mon entrainement ? Apprendre à connaître plus la force qui cohabitait avec moi ? Et qui cohabiterai toujours… Je me demandais si Floan ressentais la même impression de schizophrénie avec son oiseau.
-je ne pense pas me souffla la voix de Shiva.
J’étais tellement plongée dans mes pensées que son intervention me fit sursauter.

-comment ça ? Demandais-je alors, curieuse.
-Chaque invocation, du moins ce que vous appelez invocation, à sa propre manière d’agir et de penser, de même que de se lier à quelqu’un. Il est très improbable que Roc et moi ayons un comportement similaire face aux humains que nous occupons. Et les effets de cette occupations sont différents, de ce fait.
-Les effets ? Je ne serais pas juste schizophrène ?
-Tu n’es pas schizophrène.
-Je sais, c’était une plaisanterie…
- Ah. J’ai du mal à comprendre l’humour des humains.

Je m’assis sur une pierre au bord de l’eau, et trempai mes pieds dedans avec délice.

- tu me parlais des effets de la cohabitation. J’aimerais savoir ce que tu provoqueras chez moi. Je préfère être prévenue.
-Nous fusionneront.

Je me un instant à comprendre ce que je venais d’entendre.

-tout cela dépend de toi bien sur. Si tu souhaites fusionner, le processus se mettra en marche, sinon, rien ne se passera. Nous cohabiterons comme nous le faisons maintenant. Ou du moins le processus sera plus lent et jamais vraiment complété.
-Je ne comprends pas vraiment. Que se passe-t-il lorsqu’on fusionne avec son invocation ?
-Tu gagnes la capacité de te servir de ses pouvoir comme bon te semble, tu aquiert certaines de ses capacités mentales et physiques. Mais en contrepartie, la femme que tu es et la femme que tu seras dans 5 ans, ne seront pas les mêmes. Je ne peux prévoir ce qui se passera, mais si l’on fusionne, outre le fait que tu gagneras en pouvoirs et longévité, tu risques de perdre tes sentiments, ton humour ou ce qui te définie vraiment.
-Je risque ?
-comme je le dis, je ne peux pas prévoir. Tu conserveras certaines de tes facultés, sûrement car tu as un fort caractère, mais mon esprit est plus fort, il finira inévitablement par prendre le dessus sur le tien.

Mon cervreau se remit en marche. Je me dressai sur mes pieds comme un ressort, et fixant un point qui n’existait pas, je criai à Shiva :
-SORS ! SORS DE MON CORPS !
L’absence de réponse finie par me calmer au bout de 10 minutes. Les larmes commençaient à venir. Je sentais toujours cette présence en moi. Je n’en voulais pas, je n’en voulais plus, et je me haïssais de l’avoir touchée et servie.

-Je ne peux pas. Si tu veux que je sorte, tu dois mourir. Pour me recréer un corps, j’ai besoin d’énergie vitale. De beaucoup d’énergie vitale. Seule toute une vie (et encore) peut me permettre de faire ça. Ou ta mort, qui me libérera de l’engagement que j’ai envers toi. Tu m’as rapporté mon sabre et libérée, je te suis redevable.
-Je suis dnc condamnée à vivre comme ça ? à me battre contre ton esprit ?
-Si tu ne veux pas de cette fusion, le processus sera tellement lent que tu n’auras pas le temps de changer avant ta mort.
-Je ne tirerais donc jamais parti du fléau que je porte.
-Je ne me qualifierai pas de fléau.
-Mais je te qualifie de fléau. Si nous fusionnons, si j’accepte ce processus, dans combien de temps ne serais-je plus moi-même ?
-10 ans et tu auras complètement disparue. Pas ton esprit, il sera là, mais ta façon de penser, de voir les choses et de réagir seront sûrement les miennes.

J’accusai difficilement le coup. 10 ans, c’était très peu… Ceci dit… Je m’étais fixé comme but de parvenir à devenir quelqu’un, et à ne jamais laisser mourir quelqu’un que j’aimais. Entre rester la Eline faible que j’étais, et parvenir à accomplir des prouesses, le choix était vite fait. Après tout, la vie ne m’avait pas spécialement fais de cadeaux, je n’avais rien à en attendre si ce n’est une page dans un livre d’histoire. Et une fusion qui inévitablement arriverait.

-Je crois que je comprends. Si j’accepte la fusion, les effets seront immédiats ?
-certains oui, mais pour maitriser mon pouvoir, tu devras attendre un peu.
-Alors j’accepte.
-Ce n’est pas une décision à prendre à la légère.
-Accepte avant que je ne change d’avis.

Je sentis quelque chose se casser dans mon esprit, et les frontières entre Shiva et moi se brouiller un peu.
Je restais assommée un petit moment avant de recouvrer mes esprits, la sensation que j’avais ressentis n’était pas des plus agréables. Il était temps de rentrer à présent. Mais le vieux m’intriguait. Si les invocations avaient chacune leur propre moyen d’investir leur hôte, comment savait-il que je pouvais parler avec Shiva ?
-Cet homme n’est pas clair, mais tu peux lui faire confiance.
La voix de Shiva résonna comme une bénédiction. Tant que je l’entendrais, je serais moi même. Au court de mon voyage de retour, j’essayais de voir si des effets étaient apparus. Rien ne me sauta aux yeux. Ce ne fut que lorsque le combats contre les bombos vint que je me rendis compte de ma rapidité de déplacement et de réaction. Je m’en sentis grisée. Jamais un entraînement n’aurait su me faire atteindre un tel niveau.

Fin du flash back .

La cohabitation/fusion avec Shiva était extrêmement embêtante. A chaque geste que je faisais, je me demandais si c’étais moi ou elle qui le faisait, et comme elle s’était lassée de me rassurer sur l’état de mon psychisme, je n’avais aucun moyen de vérifier qui était l’auteur de mes actes.
Une semaine passa tranquillement, nous nous entraînions comme des fous toutes la journée, et progressions tous assez vite dans le maniement de nos armes respectives, puis rentrions manger et dormir comme des bébés. Du coup nous ne voyions guère le temps passer. Une fin d’après-midi cependant, je me retrouvai devant ma commode, une dague posée là me faisait les yeux doux. Je regardais avec des yeux experts le tranchant affuté de la lame, et me demandai pourquoi je l’avais d’abord prise pour un vulgaire couteau. Surement que je n’avais pas les yeux en face des trous après de tels entraînements.
J’eu l’idée extrêmement drôle pare que j’étais convaincue que cela ne marcherai pas, d’essayer de geler le couteau sans avoir recourt à Shiva. Je le sentis se moquer intérieurement de moi. Elle non plus n’y croyait pas trop.
J’avançais mes doigts et les pointais en direction de la dague, puis fermait les yeux et me concentrais. A ma grande surprise, je pris conscience de la tonne d’énergie sauvage qui se déversait de Shiva vers moi. Je ne savais pas la dominer, alors évidemment, en apporter même la plus infime quantité à mes doigts relevait de l’impossible. Je ne sus combien de temps je restais à fouiller mon intérieur à la recherche d’autres passages de ma fusion entamée. Je fus stoppée net dans mes recherches par Red, ouvrant la porte à la volée.
-Eline Eline Eline ! viens manger ! dit il en me prenant la mains qui était bêtement restée tendue.
Il la lâcha aussitôt
-T’as froid ou quoi ? T’as les mains gelées, va te couvrir !
Cette réponse m’amusa. Je trouvais ça marrant qu’il découvre ma mains gelée alors que je voulais justement geler quelque chose. Je voulu prendre ma veste, mais la voix de Shiva me rappela à l’ordre, m’enjoignant de regarder ma main.
Le bout des doigts était vraiment gelé, avec de fines pellicules de glace dessus. Je sentis l’incompréhension de Shiva, mais ce que je sentis le plus fut ma propre peur. Une semaine était trop court pour que je sache faire ça. Quelque chose clochait.

Revenir en haut Aller en bas
florette
Ultime membre


Féminin
Nombre de messages : 1392
Age : 23
Localisation : la ou je peut manger Eline et Red
Date d'inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Etre un personnage...   Jeu 3 Nov 2011 - 22:57

En attendant que Red poste.


Alors que nous étions tous autour d'un feu je décida de demandait aux autres de raconter un moment marquant de leur vie qu'il soit joyeux ou triste et après avoir eu leur approbation je me lança:

-"Pour moi mon évenement le plus marquant c'es le jour ou je suis entré à la guilde des voleurs. Avant je n'était qu'un gain des rue qui voler pour survivre et qui n'avait que peut d'espoir quand à mon avenir. Mais un jour j'ai essayé de voler un voleur et il m'a prit sur le fait. Plutôt que de me dénoncer il a préféré me prendre sous son aile pendant quelques mois ou j'ai apprit énormément de choses. Un beau jour il m'a dit qu'il m'avait inscrit au concour pour entrer dans la guide des voleurs. Deux mois plutard j'ai passé la théorie et la pratique et j'ai était accepté.
Quand mon mentor ma ammené devant le portail de la guilde il m'a dit quelque chose que je n'ai jamais oublié :
-"Jusqu'a présent tu à dépassé toutes mes espérances dans ton apprentissage et tu vas entrer dans une grande guilde mais ne perd jamais ton intégrité et écoute toujours ton coeur avant ta raison ainsi tu n'aurat jamais à regretter tes actions."
Il avait raison car je n'ai jamais rien regretter. Et quand j'ai passé le portail de la guilde je me suis enfiin sentis à ma place.

A qui le tour maintenant?"

Revenir en haut Aller en bas
Red-Mages
L'un des Maitres de la Magie Blanche


Masculin
Nombre de messages : 254
Age : 20
Localisation : Café de Treno
Date d'inscription : 03/02/2011

MessageSujet: Re: Etre un personnage...   Mer 9 Nov 2011 - 19:37

La bête noire poursuit l'enfant dans le couloir de la maison. Il prend des virages au hasard, cherchant la lumière qui peut le sauver. Il finit par arriver dans une grande salle éclairée, une grande bibliothèque fait le tour du mobilier et un feu brûle dans une cheminée. La pièce lui est si apaisante qu'il en oublie sa terreur passé. Il s'approche du feu et s'aperçoit qu'une jeune femme aux longs cheveux roux qui lui tourne le dos est assise dans un fauteuil de velours rouge. Elle doit avoir tout au plus 18 ans.

-Approche Red...

Le garçon se rapproche prudemment, il peut maintenant touchez le fauteuil.

-Je veux...

Il se rapproche encore.

-Je veux juste

Encore...

-Je veux juste, elle enfonce sa main dans la poitrine du garçon jusqu’à le perforer complètement, je veux juste ton cœur...

-AAAAAAAAAAH!

Je me réveille en sursaut, trempé de sueur. J'ai encore fait un cauchemar. Floan tombe du plafond pour atterrir sur la chaise.

-AAAAAAAAAAH! Tu fais quoi la?
-Ben je t'ai entendu hurler alors je suis venu...
-En sortant du plafond?!
-C'est pas ma faute c'est mes compétences de voleur!
-Putain mais quel con!

Mezzo fait son apparition dans ma chambre. Sans dire un mot - Comme a son habitude - il me touche le front et finit par me questionner:

-Ce n'est pas la première fois que sa t'arrive?
-Euuuuh.... Non papy!
-On en parle demain!
-Mais explique le vieux Bordel!
-Je suis fatiguée... Puis tu ma réveiller en pleine nuit... tu feras le petit déjeuner pour tout le monde comme punition demain!
-Enfoirer de papy mojo!

Et il claque la porte, je suis trop énervée et stresser pour me rendormir, Floan qui est toujours la m'accompagne jusqu’à a la fenêtre, je lui propose une cigarette qu'il refuse poliment, j'en prends une pour moi et l'allume d'un claquement de doigts qui provoque une légère flamme a l'extrémité du pouce.

-Sa fait longtemps que sa t'arrive Red?
- De plus en plus souvent, avant c'était une ou deux fois par mois mais depuis Edge sa me fait sa un jour sur deux.
-Et tu rêve de quoi?
-D'un môme qui serait censé me représenter et d'une femme aux cheveux roux qui veut absolument me bouffer le cœur.
-Toi, ont ta briser le cœur après une déception amoureuse quand tu étais petit et tu t'en es pas remis... a moins que ce soit Eline qui occupe tes pensée!
- Mais non! Ne vas pas t'imaginer des trucs abrutis!
-Mouais...

Je le pousse par la fenêtre mais il a le temps d'invoquer les ailes de Roc et de remonter a ma hauteur.

-Bref Floan demain il faudrait que je vous parle a tous!
- C'est à dire?
-Une nouvelle aventure!

La nuit se passe sans encombre mais je n'ai pas l'impression d'avoir dormi longtemps! Je descends a l'aube préparer le petit dej'. Mezzo était déjà installer a table.

-Au sujet de ton rêve, cela ne peut être que deux choses: soit tu ressent quelque chose inconsciemment qui s'est passer ou qui va se passer soit quelqu'un tente de te dire quelque chose par le biais de la magie des rêves...
-La magie des rêves?
-C'est une magie perdue qui permet d'entrer en interaction ou de pénétrer dans les rêves des gens, elle pouvait a un temps encore plus reculer, tuer des gens a distance et de l'intérieur, c'est pour cela que cet magie a été interdite.
-Ben merci! je préfère crever aux combats si c'est pas trop demander!
-Ouais ben crève pas maintenant on aura sans doute encore besoin de toi!

Eline descend les escaliers suivi de Jin et Floan, ils s'installe autour de moi tandis que Mezzo s'éclipse dans une salle aux fond.

-Floan nous a dit que tu voulais nous proposer une nouvelle aventure!
- Je vais sans doute rentrer chez moi, a besaid, pour savoir si ma mère est au courant de quelque chose aux sujet de mes rêves, et je voudrais savoir si vous vouliez m'accompagner?
-J'ai pas envie de perdre un compagnon comme ont a failli le faire avec Eline! trancha Floan. Je vient avec toi!
-T'es un alcoolique, un boulet, tu gueule tout le temps, tu sais jamais t'aretter mais t'es un bon compagnon et j'ai pas envie de vous abandonner comme je l'ai déjà fait! je viens avec vous deux!
-Merci Eline!
-Si les autres sont d'accords, je vais pas rester tout seul avec Mezzo!
-D'accord mais j'ai une dernière chose a vous montrer.

Je sort l'envellope de ma poche arrière.

-si vous venez avec moi, autant que je vous dise ce qui se passe exactement, j'ai reçu cette lettre des 'Bannisseurs' la sorte de police montée de mon île:

Spoiler:
 

-Toujours déterminer a me suivre?
-Évidemment! répondent ils a l'unisson.
-Vous avez donc décider de partir?

Nous nous tournons vers Mezzo.

-Eh oui papy! on a plus besoin de toi! marre de faire la bonniche a la fin!
-J'aurais eu tellement de chose a vous enseigner, mais le temps nous manque cruellement!

Une phuroluciole s'échappe du corps de Mezzo

-Mais Mezzo, vous êtes déjà mort! s"exclame Eline
-Cela vas faire longtemps maintenant... C'est pour cela que je peux entendre la voix de shiva a travers toi.
-Mais c'est pas possible! s'exclama Floan, vous ne pouviez pas rester sur la terre aussi longtemps en tant qu’âme!
-Sans doute tu as raison! mais le sentiments de mes amis morts au combat m’empêchait sans doute de monter en haut! je m’était persuader de devoir vivre pour eux, même après ma mort. Mais maintenant que je voie un groupe aussi souder que le votre, je peux me dire que je vais pouvoir monter au ciel sans m’inquiéter pour la génération future et en laissant une trace de moi a travers mon entraînement...

De plus en plus de phurolucioles s’échappe de lui.

-Pourtant avant de partir, je voudrais vous offrir mes dernière possession

Il sort quatre materia de sa poche.

-Je peux vous dire maintenant adieu, vous aurez réussi a m'amuser pour mes derniers instant! et surtout n'oubliez jamais de vous battre avec conviction, suivez vos rêves, tracez votre chemin et le plus important de tous, n'oubliez jamais vos amis...

Le corps de Mezzo explose dans une pluie d’étoile magnifique, ces dernier mots résonne encore dans nos tètes et toute la maison. Jin se baisse et prends les materia. Je prend la rouge, Eline la bleu, Floan la verte et Jin le jaune. Et finalement, sans aucune larme, sans aucun mot, sans aucun bruit, nous prenons nos affaires et quittons la maison, maintenant en paix.

Nous quittons la ville et refaisons la route en sens inverse, nous passons a quelque kilomètres du repaire des voleurs, passons devant Alexandrie après avoir largement contourner Edge, faisons une halte et passons la nuit a Treno. Nous nous remettons en route le lendemain matin pour arriver a la croisée des mondes: 'la route de mi-hen'.

-Luca est au bout de la route, la bas ont aura juste a prendre le Liki pour arriver a besaid!

Effectivement, Luca n'a rien perdu de sa splendeur, toujours aussi bleuté, les bruits des bateaux bercent la ville avec le chant des mouettes, le stade trônent au milieu des docks tels un roi, des gens bien habillés sortent du théâtre, des joueurs jouent aux cartes dans les rues, le soleil tape... Magnifique!

-Je vous propose qu'on se sépare pour la matinée et qu'on se retrouve aux cafés pour midi! vendez vos butins et équipez vous! je pense qu'on en aura besoin!

je sais ou je veux aller moi! je me rends directement chez le synthétiseur et lui donne les écaille de dragon et la peau de dragon. Il m'en fait des chaussures noirs extrêmement résistantes et légère! elle m’alliait bien en plus...
Je vais ensuite dans un magasin de vêtements et m’achète 2-3 beaux vêtements, si je vais voir ma mère autant être bien habillé. Je sort donc de la boutique avec une toute nouvelle tenue: chemise blanche, veste noir, pantalon noir! Les gens me regardent un peu bizarrement et parle en chuchotis. je capte certains mot comme turks et un de leur agent special mais rien de plus! de toute façon j'en ai jamais entendu parler. je me met en route vers le café.
Eline et Jin sont déjà installer dans le café. Cale m'amuse de voir qu'ils se sont installer a la même table qu'Eline la première fois que je l'ai rencontrer. Je tire une chaise et m'installe a leur coté.

-Eh bien Red, chapeaux! c'est la première fois qu'on te voit faire autant attention a toi!
- C'est surtout pour ma mère, je veux lui faire bonne impression quand je la reverrais!
- Qu'il est môgnon! il veut faire plaisir a sa môman!
-Ta gueule le Blanc!

Floan fait a son tour l'apparition dans le café, il met un temps a nous trouver et, après avoir jeté un coup d’œil aux tableaux de chasse, vient s'asseoir a nos cotés.

-Ont fait quoi maintenant? questionna t'il
-Ont a plus aucune raison de rester ici. Je me suis renseigner, le Liki part d'ici une demi-heure! ont a qu'a se préparer et partir pour besaid! proposais-je
-Ont a qu'a faire sa alors!

Nous montons a bord et pour patienter, j’entreprends de raconter a Jin comment est besaïd, Eline observe sa matéria a la lumière du soleil tandis que Floan tape la discute au sujet de son mal de mer avec le capitaine du bateau qui tente tant bien que mal de le rassurer.

La première chose qui surprend Jin en arrivant est les fleurs qui flottent dans l'eau.

-C'est quoi sa?
-A chaque Mort ou disparus dans le village, ont enferme le corps dans une grosse boite a laquelle ont fait un petit trou et quand la marée baisse, ont enterre le corps sous le sable qui se retrouve immergée a marée Haute. Les fleurs sont les fleurs funéraires que l'on dispose sur le sable a l'endroit ou le corps a été enterré. Ont dit que L’âme continue ensuite a voyager a travers le bouquet qui parcoure les mers. Je pense que dans le cas de nos disparitions, les fleurs ont juste été posée sur le sable sans le corps en dessous.
-C'est beau comme tradition... Murmura Floan

Ont débarque et nous nous mettons en route pour le village. ont croisa quelque Pampa qui ne faisiez plus le poids face a nous, par contre, nous nous contraignons a fuir devant les gigantesques Zu, pas de peur de les combattre mais de nous épuiser a la tache. Ont arrive finalement sans trop d'encombres aux villages. une boule aux ventres me tenaille l'estomac; j'etait partie du village sans prévenir grand monde et je craignais leur réaction.
Sa n’empêche pas Valo de m'accueillir a bras ouverts.

-Red! Enfin une lueur d'espoir dans tout ce malheur...
-Salut Valo! Moi aussi sa me fait plaisir de te revoir! Je te présente Eline, Floan et L'argenté!
-Jin! précisa l'argenté
-Enchanté!

Valo est le chef des Bannisseurs. je le connaît depuis tout petit et il est mon meilleur ami de l’époque. Comme tout les gamins de l’île, son rêve était de faire partie des Bannisseurs dans l'espoir de protéger l’île. mais contrairement aux autres, il avait eu p^lus de chances. A la mort de ses parents, il a été élever par un ancien juge et guerrier a la retraite venu prendre son repos sur l’île. Ce dernier lui a inculquer tout l'art du combat jusqu’à ses 16 ans, Age limite pour entrer dans les Bannisseurs. il devint chef des Bannisseurs rapidement après car il avait tout le profil pour le devenir: il est grand, une forte carrure, il manie une épée aussi grande et grosse que lui et il est équipé d'un plastron de fer et d'un pantalon d'acier.

-Viens dans ma tente, j'ai des chose a t'expliquer seul a seul.

Je fait signe aux autres de nous laisser et d'aller faire un tour dans le village. je m'installe dans la tente:

-Si je t'ai demander de venir c'est pasque nous faisons face a une affaire de disparition depuis plus d'un mois. il n'y a chaque fois aucune trace, aucun bruit et le plus inquiétant, nous ne retrouvons jamais le corps. impossible dans ces conditions de déterminer si la victime est recéder, vivante ou si elle a été attaquer par une bête sauvage ou un humain. De plus, de nouvelle race de monstres, habituellement installer dans le désert de sanubia, ont fait leur apparition sur l’île.
-Vous avez mené une enquête?
-Évidemment! mais comment veux tu explorer l’île en recherche d'un quelqu'onque indice sans devoir affronter ne serait ce que les Zu, ou les vers abyssales.

Je me lève et me dirige vers la sortie

-Je vais voir ma mère, elle doit sans doute savoir quelque chose au sujet de mes rêves... Ah oui je te l'ai pas dit mais je fait de sérieux cauchemar qui semble assez réel en ce moment!

Valo me rattrape le poignet

-Red, Nous avons souffert de dix disparitions et d'une mort.
-Tu vas pas me dire...
-Ta mère est décédée Red, ont a retrouvée son corps sur la place du village, un trou parfaitement rond dans la poitrine, il manquait son cœur...

Valo retire sa main de mon poignet, non pas pour me laisser partir mais plutôt de douleur. Je suis en train de bouillir intérieurement et sa main vient d'en faire les frais. Je sort de la tente en courant, en hurlant, en pleurant. Je court jusqu’à la plage, fuyant les monstres que je rencontre. je me jette dans l'eau, ce n’était pas possible, je vivait encore un cauchemar, c’était un cauchemar. je suis ramener sur la plage a l'aide des vagues. le soleil se couche sur l'eau turquoise et les fleurs brillent a la lumière de ce dernier. Les larmes ne finissent plus de couler et je ne peux plus bouger... Je ne veux plus bouger...

-Adieu maman, Bon voyage...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Etre un personnage...   Aujourd'hui à 19:37

Revenir en haut Aller en bas
 
Etre un personnage...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Chenille]Etre suivi par un perso en pleine partie
» A quel personnage FF voudriez-vous ressembler ?
» Quel personnage de IE et IE go aimeriez vous être ?
» Classe de personnage Custom pour Pathfinder
» Fiches de personnage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
·´¯`·-> Final Fantasy Mystique :: Autres...vos loisirs! :: Créations :: Le coin des écrivains (fanfics, poèmes...)-
Sauter vers: