AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Final Fantasy : le meilleur RPG de tous les temps ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Reiya-san



Féminin
Nombre de messages : 4527
Age : 28
Localisation : Dark Palace
Date d'inscription : 04/11/2004

MessageSujet: Final Fantasy : le meilleur RPG de tous les temps ?   Dim 23 Mai 2010 - 13:07

Pensez-vous que Final Fantasy soit LE meilleur RPG jamais conçu ? (ou plutôt devrais-je dire : est-ce que c'est "la meilleure saga RPG de tous les temps")

Si oui, pourquoi ? (Histoire de dire ce qui vous a vraiment plus dans les FF... ce qui les différencient des autres RPG quoi ^^)

Si non, quel(s) jeu(x) vous semblent encore meilleurs ? (et si vous dites pourquoi, c'est encore mieux Very Happy )

_________________
Reiya - P'tite rêveuse sur son nuage - Pitchounette dans un monde de brute - Fan des p'tites bulles ♥
Revenir en haut Aller en bas
Choco-sama



Masculin
Nombre de messages : 11416
Age : 29
Localisation : en train de diriger la mafia avec Mao-chan
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: Final Fantasy : le meilleur RPG de tous les temps ?   Lun 24 Mai 2010 - 22:19

Pour ma part, je ne pense pas qu'il y ai LE RPG absolu ( ah si pokémon Noeliste)

Je pense que c'est un tout, FF nous plonge dans un univers merveilleux mais parfois, on veut changer de style, comme un monde moderne et sombre comme les Shin megami, les odyssée comme pokémon, rempli d'action comme crisis core ou secret of mana, monde magique mais avec fait réel (koudelka, shadow hearts)....

Donc le RPG ultime est une association d'une collection de plein de RPG

_________________
"Venez rejoindre le RP sur Final Fantasy Concours"


Revenir en haut Aller en bas
http://e-monsite.com/spbffcenter
Reiya-san



Féminin
Nombre de messages : 4527
Age : 28
Localisation : Dark Palace
Date d'inscription : 04/11/2004

MessageSujet: Re: Final Fantasy : le meilleur RPG de tous les temps ?   Mar 1 Juin 2010 - 22:09

Hummm... Une vision intéressante. Je n'y avais pas pensé. ça se tient. Il faut savoir varier les plaisirs.

Ceci dit, de mon côté j'arrive quand même à établir une hiérarchie entre certains jeux. Par exemple, je préfère un bon vieux Final Fantasy (tout opus confondu) à un Pokemon... Je trouve les FF plus complets à absolument tous les niveaux. (Mais ça ne m'empêche pas de jouer à Pokemon et de trouver ça très bien.)

_________________
Reiya - P'tite rêveuse sur son nuage - Pitchounette dans un monde de brute - Fan des p'tites bulles ♥
Revenir en haut Aller en bas
Eline31
Ultime membre


Féminin
Nombre de messages : 1732
Age : 24
Localisation : Nulle part.
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Final Fantasy : le meilleur RPG de tous les temps ?   Lun 14 Mar 2011 - 20:42

Bon, j'en ai marre de voir le forum un peu dead xD. A la recherche d'un sujet auquel je puisse apporter mon humble avis, j'ai trouvé celui-ci.
Je ne pense pas que Final Fantasy soit la meilleure saga RPG jamais conçue. Tout simplement parce qu'elle se dégrade vers la fin. Je ne parlerais pas ici de FFXIII, car même si je connais l’histoire et les musiques, je ne connais absolument rien sur le système de combat ou sur la difficulté du jeu. De même pour FFXI et XIV, dont je ne connais absolument rien.
Niveau Scénario: Je vais commencer par vous parlez du plus vieux FF auquel j'ai joué (sans compter le 3 sur DS, j'en parlerais après) Le VI est parfait, envoutant au possible, on a toujours envie d'en savoir plus, même si le jeu est assez difficile je trouve. Et puis il est bourré de petit trucs sympa qui font que c'est... splendide^^. Ce qui est bien dans les FF c'est que chacun d'eux nous plonge dans un univers totalement différent, et je trouve ça merveilleux. Mais après le VI, on observe une baisse des scénarios je trouve. Le VII, Le VIII et le IX sont quand même très bien mais beaucoup moins complets que le VI, mais ils ont pas mal de quêtes annexes qui nous permettent de quand même nous éclater (et nous prendre la tête sur les boss, évidemment Smile.). Mais le X, le X-2 et le XII sont assez vides. Beaucoup aiment le X, mais il n'y a aucune liberté comparé aux autres FF. Et le scénario a beau être assez sympathique, il n'est pas aussi bien que celui du VI. Et celui du troisième opus refait sur DS, je trouve vraiment vide en fait, aucune quête annexes, des persos mignon mais pas très très attachants, pas dès le départ en tout cas^^. Donc voilà, je trouve que la saga FF perd ses charmes scénaristiques de jeux en jeux...

Graphiquement? Rien à redire. Square a toujours le don pour produire des graphismes bien plus beaux que ceux des jeux précédents. Sauf pour le X-2 qui reprend simplement les graphismes du X.

Jouabilité: je vais parler ici de tout ce qui concerne le jeu, les vols de manettes et autres. Tout ce que je peux dire, c'est que les FF deviennent de plus en plus faciles. Je n'ai jamais pu finir le VIII car ultimécia est trop balèze pour mes personnages. Le VI je suis morte pas mal de fois. Et pourtant avec un émulateur on a la possibilité de sauvegarder même pendant les combats… Le VI pareil, et pourtant jamais dépassé le CD1 par manque de temps. A partir du X, on a la possibilité de se régénérer grâce aux sphères de sauvegardes. Personnellement, si j’avais pu me régénérer comme ça dans le VIII, je l’aurais trouvé très simple. Je trouve que ce système enlève un peu de la difficulté au jeu, de son aspect RPG épique quoi… Le XII est très simple à partir du moment où on a des gambits adaptés. Bref les FF perdent leur aspect, pas inaccessible mais presque, que je trouvais si exaltant dans le VIII ou la VI.

Musicalement : là aussi ça se dégrade vers la fin, je pense que je me suis assez exprimée sur ce sujet dans un autre topic xD.

Voilà donc mon avis. Je penserais aux FF pour la meilleure sage, ça oui, mais cela n’est dû qu’à mon manque de connaissance dans le sujet. Il me semble que chrono cross est 10 fois plus complet que n’importe quel Final Fantasy, et les Legend of Zelda, bien que reprenant toujours la même histoire déformée dans tous les sens, sont toujours un réel plaisir à jouer (pas comme FFX-2), agrémentés de bonnes musiques, et d’ailleurs Ocarina of Time occupe la première place des classements des meilleurs jeux de tous les temps, ce n’est pas un FF^^.
Voilà, en espérant que ce soit assez constructif, pas bourré de fautes d’orthographe, et assez compréhensible aussi….
Revenir en haut Aller en bas
Cissnei-Chan
Ultime membre


Masculin
Nombre de messages : 2095
Age : 28
Localisation : Ganymède
Date d'inscription : 25/07/2008

MessageSujet: Re: Final Fantasy : le meilleur RPG de tous les temps ?   Lun 14 Mar 2011 - 21:16

Ma tendance serait à répondre par oui mais la logique me dit de dire non.

Si il y a bien un jeu que je continuerais de refaire c'est bien FF7 ainsi que le 8. Il y a des tonnes de critiques qui vont dans ce sens, donc j'irai pas plus loin.

Donc pourquoi je pense à non. Je ne suis pas un fan de RPG à vrai dire ça m'agace, les FF sont les seuls que je tolère. Quand j'ai rejouer à FF9 j'ai été à 2 doigt de lancer ma psp tellement c'était lent, et c'est que j'ai retrouver dans pas mal de RPG que j'avais tester (c'est pourquoi c'est pas mon style préféré).
Évidement ça sous entend que je m'y connais très peu, et donc avec le peu d'expérience il y a forcément un éditeur qui a proposer quelque chose de plus complet et plus intéressant. Personnellement quand je pense à Kotor je me dis que globalement il surpasse nombre de jeux et de FF.

Sinon il existe une autre série de RPG de plus de 5 titres de qualité autre que la Saga FF? Parce que sur la longueur, là je suis pas sur qu'il y ait mieux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Eline31
Ultime membre


Féminin
Nombre de messages : 1732
Age : 24
Localisation : Nulle part.
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Final Fantasy : le meilleur RPG de tous les temps ?   Lun 14 Mar 2011 - 21:28

Si on compte The legend of zelda parmis les RPG, et je ne vois pas pourqoi ce n'en serai pas, eh bien on a une saa qui propose pas mal de titres de qualité: A link to the past, Ocarina of Time, Majora's Mask, Twilight princess plus recemment, the wind waker, et les jeux sur Game boy/ GBA sont vraiment vraiment bien... Mais faut pas regarder les graphismes^^'. J'ai cité tout ça de tête, je les ai pas tous fait, mais les critiques sur ces jeux laisse entendre qu'ils sont pas mauvais du tout, voire bien mieux.
La sage FF n'est pas la seule. Evidemment, c'est celle qui compte le plus de jeux je pense... Mais The Elder Scroll est aussi une bonne saga, mais de 4 jeux seulement... Fin bref, voilà, y en a d'autres...
Revenir en haut Aller en bas
Sanguinius
Big connaisseur de Final Fantasy


Masculin
Nombre de messages : 129
Age : 30
Localisation : Baal
Date d'inscription : 02/01/2011

MessageSujet: Re: Final Fantasy : le meilleur RPG de tous les temps ?   Mar 15 Mar 2011 - 3:10

    Le problème vient déjà de la classification des sous-genre du RPG en lui-même. De nombreux noms ont été cité dans ce topic, dont KOTOR et The Legend of Zelda. The Legend of Zelda est un jeu de type A-RPG, ce qui sous entend un niveau de difficulté souvent plus faible qu'un Final Fantasy, car plus simple et plus facile d'accès. Kingdom Hearts entre dans cette catégorie. Ensuite, KOTOR est un RPG de type occidental, ce qui signifie qu'il répond a des codes particuliers auquel ne répond pas Final Fantasy.

    Pour régler directement le cas KOTOR et ne plus y revenir, je sais qu'il a été considéré comme une référence, mais pour ceux qui ne le connaîtrait pas, je résume : en gros, KOTOR est un MMORPG un joueur. On crée un avatar personnalisable, donc un héros sans personnalité propre, que l'on fait évoluer dans l'univers de Star Wars 4000 années avant les films. Il faut donc déjà éliminer du public les allergiques a Star Wars et au MMORPG. Le système étant également très semblable a Donjon et Dragon, dont il reprend le système de calcul, je suggère aux allergique du RPG sur table de passer leurs chemin.

    Concernant The Legend of Zelda et pour faire plus court Ocarina of Time, puisque c'est celui cité par Eline, il s'agit d'un jeu devenu mythique. Très bien réalisé il est vrai, il convient de ne pas en oublier ses limites : le scénario, relativement basique, reste très simple et sans saveur, l'on ne réfléchit pas sur des notions philosophiques ou d'autre chose en jouant a Zelda. Il s'agit également d'un jeu dont la difficulté est très abordable pour tous, comme tous jeu Nintendo qui se respecte. Final Fantasy présente pratiquement toujours un scénario plus étoffé et une difficulté plus élargi qu'un Zelda. Mais les deux jeux ne visent pas le même public, donc ne sont pas comparable.

    Mon analyse serait totalement l'inverse de celle d'Eline. Final Fantasy est une série en constante évolution, qui s'adapte a son public, quitte a rompre avec les plus puriste d'entre nous. Pour moi, Final Fantasy VI est une déception scénaristique, car tout est centré sur Kefka et cela devient lourd a la fin, les personnages sont creux, sans intéret a l'exception du clown mégalomane et dieu que l'on s'ennui dans toute la première partie du soft ! Je ne reviendrais pas sur le coté linéaire de Final Fantasy XIII, j'ai déjà expliqué en long en large et en travers que c'était la même chose pour pratiquement tout les Final Fantasy sur d'autre topic. Le seul point ou je te rejoint c'est sur le scénario de Final Fantasy X que j'ai trouvé faiblard, alors je ne parlerais même pas du XII...

    D'une certaine manière, je pourrais rejoindre le point de vue de la volaille cannibale, a ceci près que bien que je connaisse certaine chose du RPG, je n'en suis pas un connaisseur. J'apprécie FF car la personnalité des personnages a toujours été plus poussé et qu'il a su se crée un univers propre, sortant des éternels clichés crée par les japonais (que je pourrais tous cité en masse par notre de titre que notre même volaille vénère) et se rapprochant de plus en plus de notre culture, ce qui reste quand même assez appréciable.

    Après a l'image de Cissnei-Chan, je ne suis pas du tout un amateur de RPG, je joue a FF parce que j'aime cela, mais par exemple, le RPG de type PC, a l'occidental (donc proche du RPG sur table offrant énormément de liberté) ou le MMO me gave. Je le cri haut et fort, j'aime la linéarité des softs, bien que j'apprécié également des moments de relâche ou l'on peut choisir, je trouve que les softs offrant trop de liberté dès le début sont déprimant a mon gout. Final Fantasy représente le type de RPG que j'affectionne le plus, donc pour moi, il est la référence ultime. Je dirait toutefois que plus que cela, il est la preuve que l'on peut toujours tenter de briser les codes, la ou des jeu comme les Elder Scroll ou d'autre se contente de resservir toujours le même concept sans rechercher l'innovation a aucun moment en sachant que c'est cela qui assurera le chiffre de vente.
Revenir en haut Aller en bas
Ayame



Masculin
Nombre de messages : 5505
Age : 26
Localisation : Netherworld
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: Final Fantasy : le meilleur RPG de tous les temps ?   Mar 15 Mar 2011 - 3:50

Bien difficile comme question. Je t'avoue que même chez Square, ils ont fait mieux.
Dans les RPG innovants, j'avais beaucoup aimé The World Ends With You, une pure merveille sur DS.
Jamais sorti en France, et toujours sur DS, on a eu Sands of Destruction, lui aussi était une pure bombe.

Pour les amateurs de PSX, on avait nettement mieux que les FF, y'a qu'à regarder Vagrant Story, Grandia, Suikoden II, Xenogears, Wild Arms ect.

Concernant les Pokemons, la série avait tendance à tourner en rond. Au final, on avait quelques nouveaux (pas très originaux) et énormément d'anciens dès le début du jeu. La version Blanche et la version Noire nous replonge en enfance: rappelez vous, en 95 je crois, on jouait pour la première fois à Pokemon. C'était un plaisir de rencontrer des p'tits monstres qu'on connaissait pas à chaque région qu'on visitait. Les nouvelles versions sont exactement comme ça. Les 150 premiers pokemons sont tous des nouvelles têtes et on y prend énormément de plaisir. Le retour de l'excitation de la première fois.
Le défaut de la facilité n'est plus, la difficulté est de retour. Enfin bref, le renouveau des pokemons, c'est une évolution dans le monde du RPG mine de rien.

PS2, aussi bien dans les RPG classiques que dans les Action-RPG, on trouvait notre bonheur: Kingdom Hearts, Musashi, Grandia II (aussi sur Dreamcast de mémoire), on avait de quoi faire.

Un des meilleurs RPG des années 2000, c'est quand même Baten Kaitos sur GC. Il surpassait est de loin la plupart des FF (pour pas vous mentir, je préfère BK à FFIX, pourtant mon FF préféré avec le VI): le scénario était absolument merveilleux, la bande originale sublime et le gameplay innovant. La durée de vie était aussi assez convenable. Un jeu qu'on ne pouvait pas manquer.
Sur la même console, on se tapait aussi le meilleur Tales of (Symphonia) qui était une petite réussite (malgré une suite décevante).

Depuis longtemps, le domaine de l'action-RPG est dominé par les Castlevania qui, à leur façon, surpassent les FF.

Longtemps considérés comme une sous-sorte de RPG, le PC est largement dominé par le Point&Click: là, on ne peut pas passer à côté des hits façon vieux jeux Lucas Art. On avait Woodruff, Day of the Tentacle, les Zinzins de l'Espace, les Monkey Island, Sam&Max et plus récemment, les Runaway, et ça, c'est des jeux tout simplement exceptionnels. Autant par les dialogues que par la difficultés (Runaway, faut chercher looooooooooooooooongtemps pour avancer).

Le fait est que FF, c'est une série de RPG dit classique mais qui tend à se diversifier dans l'Action-RPG (avec les CC), le mini-game (Chocobo Tales), la baston-rpg (Dissidia) et les Tactical (T/TA/TA2). Ils l'ont compris chez Square-Enix, ils tournent en rond, ça en devient lassant. L'ennui, c'est que leurs nouveautés sont pas si terrible. J'veux pas dire, mais les CC, c'est pas des réussites. Même en innovant, ils font plus tellement de choses intéressantes côté FF.
Au final (fantasy -ahah-), FFVII c'est le premier gros RPG à débarquer en France, et c'est un peu ce qui a fait le succès du jeu chez nous. Autrement, je pense qu'il aurait très bien pu être dominé par d'autres.

'fin bref, pour moi, aucun FF ne vaudra mes bons vieux Point&Click v_v

*retourne sur Runaway*
Revenir en haut Aller en bas
http://journalduneloutre.blogspot.fr/
nesouk
Ultime membre


Masculin
Nombre de messages : 1269
Age : 22
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Final Fantasy : le meilleur RPG de tous les temps ?   Mer 16 Mar 2011 - 18:28

Citation :
The Legend of Zelda est un jeu de type A-RPG, ce qui sous entend un niveau de difficulté souvent plus faible qu'un Final Fantasy, car plus simple et plus facile d'accès. Kingdom Hearts entre dans cette catégorie. Ensuite, KOTOR est un RPG de type occidental, ce qui signifie qu'il répond a des codes particuliers auquel ne répond pas Final Fantasy.

HEU ça dépend KHII est certes très facile KHI en expert m'a donné plus de mal que n'importe quel FF sur PS1, PS2 ou FFVI (oui parce qu'il a beau être mon préférer FFVI est vraiment simple) et je ne parle même pas de Mysterious Figure de KH : BBS qui reste le pire boss des RPG pour moi, en autres A-RPG Rogue Galaxy m'a donné du fil à retordre et si on les considère comme des A-RPG Star Océan : The Last Hope et Tales of Vesperia

Mais il est vrai qu'il est difficile de savoir qu'est qui est RPG ou non car à l'heure actuel beaucoup de jeu mêle des éléments de RPG à d'autres jeu ce qui fait que certain jeux sont considérer comme des RPG par certain joueur, exemple la saga Devil May Cry (c'est qu'elle a certaine chose typique du RPG), et puis Mass Effect qui fait plus penser à un FPS qu'autres chose même si il y'a des éléments de RPG, Dissidia qui est un jeu baston encore une fois avec des éléments de RPG et puis il y'a :

Citation :
Si on compte The legend of zelda parmis les RPG, et je ne vois pas pourqoi ce n'en serai pas,

Bah désoler moi je ne vois pas en quoi c'est un RPG pour ce qu'on m'en a montré ça ressemble à un Action/aventure qu'autres chose, certes il y'a peut-être des éléments de RPG mais voilà quoi.

En fat je pense qu'il faudrait carrément mettre les pendule à l'heure et ce dire qu'est ce qu'un RPG au final.

Pour ce qui est de la saga FF pour moi c'est loin d'être la meilleur saga de RPG il y'a toujours mieux c'est vrai mais il n'en ai pas moins que c'est une bonne saga, même si il est vrai que la saga a régressé sur certain point en outre la difficulté FFI et II restent pour moi les plus difficile FF il n'empêche que FFVI est vraiment très simple, FFVII relevait un peu la difficulté (oui j'ai eu plus de mal avec FFVII qu'avec FFVI) puis FFVIII qui est le FF le plus simple à partir du VIII les FF sont d'une simplicité très grande à part peut-être FFXII qui a quelque challenges.

Niveau durée de vie en revanche les FFX et XII reste les plus long (quoique FFXIII avec ses succès/trophée est pas mal non plus) cependant c'est pas sans conséquence en effet pour le finir à 100% FFX est LE FF le plus chiant (d'autant qu'il est d'une facilité ahurissante), le XII est long mais à un trop manque de variété dans ses quêtes annexes.

Revenir en haut Aller en bas
Pavel.54
L'un des Protecteurs d'Alexandrie


Masculin
Nombre de messages : 407
Age : 26
Localisation : Asteroide B.612
Date d'inscription : 30/11/2010

MessageSujet: Re: Final Fantasy : le meilleur RPG de tous les temps ?   Ven 18 Mar 2011 - 20:26

Je dirai egalement que non. Final Fantaisy n'est pas le RPG ultime. C'est un tres bon RPG version nippon mais qui tourne decidement trop en rond. Comme il a été dit, La sasga Final Fantaisy a sans acun doute, marquer le monde du jeux videos europeen par la sortie du monstrueux FF VII. Si je ne m'abuse a cette epoque le RPG était pas vraiment courant dans nos pauvre contrées et encore moins ceux de nos amis Japonnais...

Pourant c'est une série qui restera a jamais dans les livres et dans mon coeur. Deja, parce que beaucoup de personne de ma generation (je pense) on commencer le jeu video grace à cette saga mythique (à la maniere de POKéMON sur game boy), mais aussi par sa richesse des premiers jours. J'entends par là, qu'avant de devenir une serie lourde et rebarbative ( car tu m'excusera Sanguinius mais c'est pas parce qu'il change de genre et font un brusque virage à 90° avec FF XIII que les codes ont beacoup changer) elle était bourré de tout un tas de petits plus que d'autres n'avaient pas. Je suis pas un crack du genre, car petit joueur, mais j'ai rarement vu de RPG possedant autant de mini jeux different par episodes, de quetes annexes, de quetes et d'histoire reserver aux personnages secondaires, et une grande harmonie entre l'histoire, l'Histoire, la fiction, la philosophie, et bien d'autre. Sans parler du nombre de personnages maintenant culte.
Je n'ai pas souvenir, si ce n'est Crash Bandicoot ou Lara Croft, de personnage eyant marquer l'univers du jeu vidéo comme ceux des final fantaisy.





Citation :
Longtemps considérés comme une sous-sorte de RPG, le PC est largement dominé par le Point&Click:

Ayame consideres tu "Baldur's Gate 1 et 2" dans cette catégorie? Car meme les decouvrant que recement, je trouve que ces deux episodes sont une des Saga phare du RPG sur PC. Car, si The elder Schroll à conquis un large publique, il n'en reste pas moins tres pauvre en histoire, symbolique et autres. On se retrouve juste avec une liberté total et on ne sait absolument pas quoi en faire...
Niveau PC, on se retrouve avec ce fameux KOTOR, qui Sanguinius semble ne pas apprecier. On oublie qu'il est en fait le precurseur d'un autre RPG dont vous avez, sans aucun doute entendu parler (libre à vous d'aimer ou pas, mais son succes est bien reel) j'entend bien sure Dragon Age...
Car, si Square peut se venter d'avoir creer une Saga de RPG sur console, Bioware est sans doute en plein BOUM dans le creation d'une futur serie sur PC. Et comparer KOTOR a un RPG sur table est un peu vite fait.(peut etre etait ce ce que tu voulais faire.)


Revenons sur console, Ayame nous parles aussi de Vagrant Story. OK, jusqu'à tres peu de temps je ne connaisser meme pas le nom. Je l'ai esseyer et on se retrouve dans des lieux sombres, moche avec une histoire qui sens le deja vu.(je l'ai jamais fini donc libre à vous de me persuader de le reprendre).
Recement, Level 5 a voulu faire une sortie aussi, et si son fameux "Jeanne d'arc" sur PSP était assez réussi, on peut pas dire la meme chose de ce qui ve devenir une serie (le 2 devrai pas tarder à sortir) des " White Knight Chronicle". Un tres bon jeu, mais loin, tres loin de rivaliser avec Final Fantaisy...

Maintenant, je dirai que tous les gout sont dans la nature (Helas !!!) et que, comme dis Choco, pour reelement apprecier une Saga, meme FF, il vaut mieu la laisser de coté un moment et la reprendre plus tard apres avoir esseyer quelque chose d'autre. ( Ca evite de devoir acheter des manette et des PSP tous les mois...)
Une Saga sera toujours la meilleur de tout le temps mais ce n'est pas un RPG...
Revenir en haut Aller en bas
Sanguinius
Big connaisseur de Final Fantasy


Masculin
Nombre de messages : 129
Age : 30
Localisation : Baal
Date d'inscription : 02/01/2011

MessageSujet: Re: Final Fantasy : le meilleur RPG de tous les temps ?   Ven 18 Mar 2011 - 20:50

    Alors oui je n'aime pas KOTOR. Pourtant, je partais plutôt avantagé sur ce jeu : je suis un fana absolu de la guerre des étoiles et de son univers étendu, mais je trouve KOTOR beaucoup trop élitiste pour un public qui n'est pas initié au produit Bioware : le système de combat offre beaucoup de compétence (bien plus que dans un Final Fantasy, notamment sur le fait qu'il permet d'obtenir des compétences hors combat, ce qui change beaucoup du J-RPG) et au départ, l'on ne sait pas trop ou donner de la tête.

    Si j'ai rapproché KOTOR de Donjon et Dragon et donc du RPG sur table, c'est justement a cause de Bioware, les créateurs de Baldur's Gate : ce jeu a été conçu sur les mêmes mécanisme que Donjon et Dragon, dont il l'adaptation pure et simple sur PC. Kotor en reprenait également les formules de calculs adapté a la guerre des étoiles. Je ne sais pas pour Dragon Age, mais comme cette société a tendance a toujours travaillé sur le même modèle, je pense qu'elle aura repris le même.

    Et puis je pense que vous l'aurez compris depuis le temps, je déteste les jeux trop libre ! La première fois que j'ai joué a Guild Wars, j'ai ressenti une grande détresse après le didacticiel : tu est lâché dans le jeu sans plus d'explication, sans savoir quoi faire...J'ai quitté le jeu, je l'est désintaller et ranger dans sa boite alors que j'avais taxé 60 euro puisque je l'avais acheté le jour de sa sortie, depuis il n'en est jamais ressorti...J'aime les jeux linéaires ou je n'est pas nécessairement besoin de me prendre la tête, la difficulté je ne la recherche pas dans l'exploration mais dans le système de combat avant tout. Si je parle de Guild Wars, c'est parce que pour moi, le MMORPG n'est qu'une évolution de Baldurs Gate et KOTOR au multi-joueur, il suffit de voir que KOTOR 3 sera un MMORPG pour s'en persuadé d'ailleurs.

    La question est donc a mon sens mal posé, avant de s'étriper a savoir lequel est le RPG Ultime (d'ailleurs, je suis assez amusé par ce sujet : nous somme venu sur ce forum parce que nous adorons tous FF, mais apparemment, je suis le seul a le placer au sommet des saga, ce qui m'amène parfois a me demander si ce n'est pas juste le plaisir de cracher dans la soupe pour certain...) il faudrait déterminé quel est la forme de RPG favorite. Nesouk a évoquer le Point and Click, je ne considère pas ce genre comme un RPG pour ma part, mais comme un Point and Click. La "saga favorite" de chaque personne est lié a la forme de RPG qu'il préfère. Par exemple, je suis incapable de mettre sur un piedestal des jeu comme KOTOR ou Baldur's Gate qui m'ont royalement fait chier car je ne supporte pas leur forme de RPG.
Revenir en haut Aller en bas
Ayame



Masculin
Nombre de messages : 5505
Age : 26
Localisation : Netherworld
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: Final Fantasy : le meilleur RPG de tous les temps ?   Ven 18 Mar 2011 - 20:59

En même temps, les jeux du genre Baldur's Gate c'est toujours la même chose alors va pas me parler d'originalité devant un mmorpg, et les rpg pc pour juste après me sortir un "Vagrant Story c'est du déjà vu", je trouve ça légèrement gonflé.
Après je veux bien que chacun soit libre d'avoir son avis. Mais là, je trouve ça un peu gros. Ça n'engage que moi.
Revenir en haut Aller en bas
http://journalduneloutre.blogspot.fr/
nesouk
Ultime membre


Masculin
Nombre de messages : 1269
Age : 22
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Final Fantasy : le meilleur RPG de tous les temps ?   Ven 18 Mar 2011 - 21:41

Sanguinius a écrit:
(d'ailleurs, je suis assez amusé par ce sujet : nous somme venu sur ce forum parce que nous adorons tous FF, mais apparemment, je suis le seul a le placer au sommet des saga, ce qui m'amène parfois a me demander si ce n'est pas juste le plaisir de cracher dans la soupe pour certain...)

Bah disons que j'adore les FF il n'empêche que je reconnais qu'il ne sont pas parfait, le jeu parfait pour moi n'existe pas car il y'aura toujours quelqu'un pour te dire qu'il a pas aimé tel ou tel jeu et puis un jeu à toujours ses défauts contrairement à ce que disent certain site, tout dépends des joueurs il suffit juste de voir ton avis sur FFVI et le mien pour s'en rendre compte autant toi tu l'as pas aimé autant c'est mon FF préféré.

Citation :
Nesouk a évoquer le Point and Click, je ne considère pas ce genre comme un RPG pour ma part, mais comme un Point and Click.

HEU on peut m'éclairer parce que c'est quoi ce genre (j'ai du cité des jeux sans savoir qu'ils appartenaient à cette catégorie^^).

Citation :
Et puis je pense que vous l'aurez compris depuis le temps, je déteste les jeux trop libre !

En fait ce qui est bien c'est un jeu libre mais pas TROP libre car finalement c'est qu'un jeu trop libre au final peut-être encore plus décevant qu'un jeu super linéaire, exemple GTA : San Andreas (le MEILLEUR jeu de tout les temps celon certain joueur) je n'aime pas du tout ce jeu pour diverse raisons (le principe du jeu, le gameplay, les persos qui sont de vrai poupées lobotomisés) l'une d'elle est qu'au final il est tellement libre que je n'y comprend rien du tout j'arrive pas à m'orienter dans ce que je dois faire pour poursuivre l'aventure principale au final j'ai revendu le jeu après 10h de jeu ça m'a saouler (en gros la même expérience que toi avec Guild Wars), et son exact opposer est FFXIII linéaire même si c'est affirmer et que le jeu a quand même des qualité c'est trop linéaire hormis le scénar il y'a vraiment pas grand chose autre que suivre l'histoire à faire ce qui fait en partie ma déception.

Citation :
La question est donc a mon sens mal posé, avant de s'étriper a savoir lequel est le RPG Ultime il faudrait déterminé quel est la forme de RPG favorite.

Et surtout déterminer qu'est ce qui est un RPG et qu'est ce qui ne l'est pas c'est ce qui me fait marrer d'ailleurs beaucoup de joueur critique le genre RPG alors qu'a l'heure actuel beaucoup des jeux les plus apprécier par les joueurs ont piqué des éléments qui étaient à la base propre au RPG (Système d'évolution, de stats ou même de limite break et même job (bah oui les styles dans Devil May Cry 3 c'est quoi à votre avis)).

Après effectivement il faut voir les style de RPG le RPG a d'après ce que j'ai compris 4 genres principaux le RPG, l'A-RPG, le T-RPG et D-RPG (je n'ai jamais essayer ce quatrième genre) pour mes impressions les 4 genres essayent d'avoir un scénar pousser, puis :

-le RPG "normal" tentent en fait d'être polyvalent sans en faire trop parmi les différent critère d'un jeux vidéo,

-le A-RPG développe surtout le gameplay, le scénar et parfois la durée de vie,

-le T-RPG se concentre surtout sur la durée de vie parfois le gameplay (exemple : Disgaea) notons que les graphismes sont rarement super poussé c'est peut-être le sous-genre le plus difficile d'accès (enfin après je n'ai joué qu'a Disgaea 2 et FFT comme T-RPG).

Comme l'a dis Sanguinius c'est une fois qu'on a trouvé son genre de prédilection qu'on peut en déduire son jeu préférer personnellement j'ai vraiment du mal avec le T-RPG.

Citation :
J'entends par là, qu'avant de devenir une serie lourde et rebarbative ( car tu m'excusera Sanguinius mais c'est pas parce qu'il change de genre et font un brusque virage à 90° avec FF XIII que les codes ont beacoup changer)

Sur ce point je suis totalement contre c'est pas parce que une saga est célèbre qu'elle va cesser d'évoluer soyons logique si la saga est aussi célèbre c'est parce qu'elle a évolué, s'il nous faisait la même chose que Dragon Quest (c'est à dire faire quasiment la même chose depuis plus de 10-20 ans) la saga finirait par stagner et par lasser tu t'imagines toi 13 jeux identiques à FFI je pense qu'il y'aurait bel lurette que cette saga ce serait retrouver aux oubliettes si ça avait été ainsi, désoler mais on peut dire la même chose de FFX qui lui aussi à bien bousculer les habitudes et si on sort de la saga FF on peut citer KH : BBS qui a apporté un véritable renouveau à cette saga niveau gameplay et gestions du scénar, donc au final il vaut mieux que les développeurs fasses évoluer des sagas plutôt que de stagner et nous pondre la même recette, quitte à décevoir les puristes je préfère une saga qui se renouvelle plutôt qu'une saga qui stagne même si je trouve que FFXIII est moins que les FFVII, IX, VI et compagnie je salut tout de même l'envie des développeurs de ne pas stagner et de faire évoluer leur saga à leur risque et péril, le succès vient des echecs et des leçons qu'on en tire.


Revenir en haut Aller en bas
Pavel.54
L'un des Protecteurs d'Alexandrie


Masculin
Nombre de messages : 407
Age : 26
Localisation : Asteroide B.612
Date d'inscription : 30/11/2010

MessageSujet: Re: Final Fantasy : le meilleur RPG de tous les temps ?   Dim 20 Mar 2011 - 20:56

Houla, j'ai dut mal m'exprimer au vu de vos réaction...


Citation :
En même temps, les jeux du genre Baldur's Gate c'est toujours la même chose alors va pas me parler d'originalité devant un mmorpg, et les rpg pc pour juste après me sortir un "Vagrant Story c'est du déjà vu", je trouve ça légèrement gonflé.


J'entendai par là le scénario... J'avais encore jamais vu ce genre de systeme de combat. Maintenant, malgré cela, quant je vois le nombre de fan de ce jeu, je m'éttone quant meme...

Citation :
Sur ce point je suis totalement contre c'est pas parce que une saga est célèbre qu'elle va cesser d'évoluer

Je ne parle pas de cesser d'evoluer. Comme tu l'as dis, si ca avait été le cas, la saga ne serai pas aller aussi loin. Non, j'entend par là que FF XIII est RADICALEMENT different de ses ainés. Un peu comme lorsqu'ils nous ont annoncé un FF MMORPG. Le style, la vitesse, la facon de se deplacer, les combats, enfin, tous ce dont nous avons deja parler, fait que FF XIII est tres different des autres. On quitte un genre. Mais bien entendu qu'il faut qu'une série évolue, et elle avait trés bien évoluer jusqu'au XII , car je considere qu le XII, malgré ses defaults est assez bien réussi quant meme, justement dans le sens qu'il rompt avec le genre precedent mais en en gardant les dogme.

Citation :
s'il nous faisait la même chose que Dragon Quest

Je n'aime pas Dragon Quest. Pourtant, la série à encore beaucoup de fan malgré tes dires? Ce n'est qu'une incompréhension que j'exprime là.

Sinon, BIOWARE a en effet repris le meme principe pour Dragon Age. C'est un pu ca marque de fabrique.

Le plus de chez Bioware est sans aucun doute la possibilité d'influencer le scenario. Avec des fin multiples, des quetes au résolutions differente, une approche souvent tres complexe des dialogues... Ce qui m'amene à la suite...

Je ne placerai pas la saga de FF en haut du podium RPG, car je pense que Final Fantaisy n'est pas vraiment un RPG ( Real Player Game si je ne m'abuse ?). Puisqu'on en arrive à ce stade, je pense qu'un RPG est un jeu qui laisse une grande liberté, et pas forcement au niveau scenaristique mais quant à l'evolution des personnages. Or, FF nous propose ce concepte mais toujours de facon tres lineraire. Par exemple, si il est possible de faire évoluer nos personnages comme bon nous semble dans FF X, il est quant meme preferable au depart, de ne pas trop sortir des chemins battus... Final Fantaisy IV ne nous le permet meme pas. FF VII, si on regarde bien, à part le principe d'associer les materia afin d'avoir un mage plus puissant et un guerrier pus fort, on se rend vite compte qu'il y a des persos pour la baston et d'autre pour la magie. etc.. Quant à la liberté scénaristique, si j'aime beaucoup FF, c'est justement parce que ca nous raconte une histoire, et qu'on est pas obligé de se prendre la tete avec ce qu'on va bien pouvoir repondre...




Citation :
ce qui m'amène parfois a me demander si ce n'est pas juste le plaisir de cracher dans la soupe pour certain...


Tu as raison, pour ma part j'ai tendence à ce genre de chose et je ne réfléchi qu'ensuite. Désolé...

Final Fantaisy est sans doute à placer sur un Podium hors catégorie. Je trouve qu'il est un genre de jeu à lui tout seul. Il y a sur cette saga une sorte de marque de fabrique que personne n'oubliera vraiment. D'ailleur je suis pas du tout convaincu lorsqu'on compare un FF à un autre jeu. On peut comparer l'histoire, le systeme d'evolution ou de combat, mais on peut pas se permettre de dire " Ha ca me fait penser à FF". Je trouve en tout cas...


Je n'aime pas non plus la liberté à la Elder Scroll, mais il semblerai que ce soit CA, la genre rpg, ce qui m'invite à penser de nouveau que FF est une saga à part.
Concernant l'eventuelle ressemblance entre KOTOR et The Old Republic, il n'en est absolument rien. Si ce dernier MMO reprends les regles de KOTOR, l'equipe de Bioware ET Lucas Art, on clairement dis que KOTOR se terminer avec le 2 ( ce qui a valu bien des reproches tant le 2 se termine en jus de boudin qu'on se demande si c'est vraiment une fin...). Le petit fils de KOTOR est bel et bien Dragon Age.
Quant à l'autre ressemblance, entre Baldur's Gate et KOTOR, la je dis non. Peut etre que KOTOR reprends les bases du jeu de plateau mais je l'ai vraiment pas senti. Oui, il est question de jet de sauvegarde (à la maniere d'un lancé de dés) mais il y à prescription quant à au jeu en general...

Je conclu en disant que en efet j'ai sans aucun doute craché dans la soupe un peu vite, mais en relisant mon ancien post, j'ai pas arréter de faire des comparaison qui au final tombe toutes d'accors sur le fait que FF est totalement à part. Meme d'autre jeu de Square ne seront jamais à la botte d'un FF. Cetter saga à ce petit quelque chose depuis sa création qui fait qu'elle est unique est le loisir qu'elle procure est assez unique en son genre.
Revenir en haut Aller en bas
nesouk
Ultime membre


Masculin
Nombre de messages : 1269
Age : 22
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Final Fantasy : le meilleur RPG de tous les temps ?   Dim 20 Mar 2011 - 23:24

Citation :
Je ne parle pas de cesser d'evoluer. Comme tu l'as dis, si ca avait été le cas, la saga ne serai pas aller aussi loin. Non, j'entend par là que FF XIII est RADICALEMENT different de ses ainés. Un peu comme lorsqu'ils nous ont annoncé un FF MMORPG. Le style, la vitesse, la facon de se deplacer, les combats, enfin, tous ce dont nous avons deja parler, fait que FF XIII est tres different des autres. On quitte un genre. Mais bien entendu qu'il faut qu'une série évolue, et elle avait trés bien évoluer jusqu'au XII , car je considere qu le XII, malgré ses defaults est assez bien réussi quant meme, justement dans le sens qu'il rompt avec le genre precedent mais en en gardant les dogme.

Désoler pour l'incompréhension, perso le XII niveau gameplay faut pas se leurrer s'est un FFX-2 en temps réel la gestion de l'ATB est la même (d'ailleurs dans la version international Zodiac Job ont retrouve même le système de job) sauf qu'au final les gambits font que c'est vraiment un gameplay de flemmard une fois les bons gambit régler tout ce qu'on a à faire c'est bouger le joystick donc bon, FFXIII opère juste un changement majeur et brise les habitudes des autres FF et je ne vois où est le problème finalement comme je l'ai dit FFX a fait la même chose à son époque (on est passé de la World Map à un couloir, d'un système de LV où pouvais différencier les persos à un système où on se retrouve au final avec une armée de clones). Niveau liberté de gameplay dans FFXIII c'est clair que les cristariums sont très dirigistes mais là où on a la liberté c'est dans les équipements et surtout les armes où là il y'a quand même une liberté chaque à ses qualité à exploité et ses défauts à compenser c'est déjà que FFX où pour la fin du jeu il te fallait un équipement précis et rien d'autres (ce qui fait qu'au final la liberté des équipements dans FFX étaient faussé par le fait qu'il y'est des armes ultimes et des compétences quasi obligatoire).

Citation :
Je n'aime pas Dragon Quest. Pourtant, la série à encore beaucoup de fan malgré tes dires? Ce n'est qu'une incompréhension que j'exprime là.

La fait est que Dragon Quest a une grande place nostalgique pour les japonais car c'est la première saga de RPG nippon qui a vraiment marché (d'ailleurs quand Dragon Quest sort il paraît que c'est jour fériée au Japon), après j'avoue que le IV et le V m'ont saoulé, le VIII était un peu mieux grâce à un système d'évolution un peu améliorer et qui offrer un peu plus de liberté et un scénario qui réservent quelques surprises mais par contre ça m'a saoulé niveau LVUP.

Citation :
Je ne placerai pas la saga de FF en haut du podium RPG, car je pense que Final Fantaisy n'est pas vraiment un RPG ( Real Player Game si je ne m'abuse ?). Puisqu'on en arrive à ce stade, je pense qu'un RPG est un jeu qui laisse une grande liberté, et pas forcement au niveau scenaristique mais quant à l'évolution des personnages.

Pas vraiment daccord parce que si on le prend comme ça alors le nombre de RPG est infime le genre inexistant et puis FFV avec système job et possibilité d'associer les compétences entre jobs offrer finalement une grande liberté de personnalisation de même que Crisis Core qui offre plus de liberté dans son système de materia que FFVII, outre les FF ça voudrait donc dire que dans la série KH par exemple seul Birth By Sleep et Chain of memories serait des RPG, les Valkyrie Profile, Star Océan, Tales of, Phantasy Star, Chrono Trigger....etc... tous ses jeux/saga ne sont donc pas des RPG :hum: excuse moi on va un peu loin dans ce cas il y'a "TRES" peu de RPG dans le monde, heuresement que tout le monde n'a pas cette vision des choses Rolling Eyes .

Citation :
Je conclu en disant que en efet j'ai sans aucun doute craché dans la soupe un peu vite, mais en relisant mon ancien post, j'ai pas arréter de faire des comparaison qui au final tombe toutes d'accors sur le fait que FF est totalement à part. Meme d'autre jeu de Square ne seront jamais à la botte d'un FF. Cetter saga à ce petit quelque chose depuis sa création qui fait qu'elle est unique est le loisir qu'elle procure est assez unique en son genre.

Bah perso je vois pas ce qu'elle a de plus qu'un autre jeux si ce n'est qu'elle est plus populaire, plus vieille et plus vendu c'est tout pour ma part je le dis les FF sont des jeux comme les autres ils ont leur qualité et leur défauts et je continue à dire que finalement il n'ya pas de jeu parfait tout dépend des joueurs et de leur façon de voir les choses au final tout est subjectif donc.

Revenir en haut Aller en bas
kakashi93230
Novice de Final Fantasy


Masculin
Nombre de messages : 39
Age : 23
Localisation : In my bed
Date d'inscription : 08/12/2010

MessageSujet: Re: Final Fantasy : le meilleur RPG de tous les temps ?   Lun 28 Mar 2011 - 0:42

Ou là j'ai pas tout lu désolé mais bon je veut aussi donné mon avis.

Comme beaucoup la saga FF n'est pas la meilleur saga de tous les temps je m'explique:
- De FF 1 à 3 (+ le 5 mais par contre pour les scénario je sais pas) même système les job et le système de combat et aussi accessoirement le scénario des cristaux.
- FF 4 et 6 pour le 4 n'ayant pas jouer à l'original je ne sais pas si il a la jauge ATB mais en bref à partir du 4 les scénarios se développent mais le système de combat stagnent.
- De FF 7 à 9 l'ajout de la limite (qui change de nom en fonctions de l'épisode) après je sais FF8 à un système basé sur la magie et le 7 sur les matérias sinon rien de bien neuf.
- Le 10 et le X-2 (failli l'oublier) alors lui il a l'apparition des couloirs (je ne critique pas) et on nous dévoile les tours OMG!!! combats plus dynamique, (c'est ironique) il garde la limite, et nous met le sphérier.
- Le 12 liberté totale, (un peut trop pour moi) il reprend les limites (on va pas ch*er dans la semoule merci) système de permis et gambit.
- Le 13 réapparition des couloirs, système de cristarium qui ressemble légèrement au sphérier, et combat hyper dynamique.

En gros c'est dernier temps les mec de Square cherche un peut des bonnes idées.

Après KH est un RPG pour moi sinon Tales Of et Star Ocean n'en serais pas je m'explique.
J'appuie sur attaque il attaque voilà la base de ces jeux et désolé je considère Tales Of et Star Ocean comme des RPG. La barrière entre les RPG et A-RPG est très mince grâce aux jeux que j'ai cité.

Donc plutôt que de ce faire la gue-guerre définissons ce qu'est le A-RPG pour faire une liste de RPG pour décider lequel est un peu l'ultime RPG.
Revenir en haut Aller en bas
Ayame



Masculin
Nombre de messages : 5505
Age : 26
Localisation : Netherworld
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: Final Fantasy : le meilleur RPG de tous les temps ?   Lun 28 Mar 2011 - 3:51

Revenir en haut Aller en bas
http://journalduneloutre.blogspot.fr/
nesouk
Ultime membre


Masculin
Nombre de messages : 1269
Age : 22
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Final Fantasy : le meilleur RPG de tous les temps ?   Lun 28 Mar 2011 - 9:10

Citation :
J'appuie sur attaque il attaque voilà la base de ces jeux et désolé je considère Tales Of et Star Ocean comme des RPG. La barrière entre les RPG et A-RPG est très mince grâce aux jeux que j'ai cité.

Pour moi un A-RPG est un RPG où le gameplay est relativement dynamique et où généralement ont peut contrôler les déplacements du perso que l'on contrôle.

Citation :
- Le 10 et le X-2 (failli l'oublier) alors lui il a l'apparition des couloirs (je ne critique pas) et on nous dévoile les tours OMG!!! combats plus dynamique, (c'est ironique) il garde la limite, et nous met le sphérier.

En termes de gameplay j'ai trouvé que le X était une vrai réduction on passe de l'ATB à vieux tour par tour facilisé de plus le sphérier n'est pas parfait et a des défauts, pour le X-2 s'était une reprise du système de job sauf que les combat était bien plus dynamique
Revenir en haut Aller en bas
Sanguinius
Big connaisseur de Final Fantasy


Masculin
Nombre de messages : 129
Age : 30
Localisation : Baal
Date d'inscription : 02/01/2011

MessageSujet: Re: Final Fantasy : le meilleur RPG de tous les temps ?   Lun 28 Mar 2011 - 14:48

    Alors pour Nesouk, le Point And Click est en réalité l’ancêtre de jeu comme Professeur Layton : il s'agit de jeu souvent d'enquête très difficile ou le joueur se retrouve confronter a des pièces ou il doit trouver des indices a l'intérieur. C'est très difficile et pour un joueur console franchement ennuyeux. Ce genre est un peu tombé en désuétude, son représentant le plus connu était les "Chevaliers de Baphomet"

    Sinon, Pavel a frôlé selon moi la bonne réponse : Final Fantasy a crée un genre de RPG. Celui que l'on nomme aujourd'hui le J-RPG et que beaucoup considère maintenant comme perdu. Lors de la sortie de Final Fantasy 1, les combats au tour par tour avec transition entre les phases de combat et phase de jeu n'était pas monnaie courante sur console. Le seul a avoir du tenter l'aventure, c'était Dragon Quest...L'on touche ici a une rivalité éternelle qui a cesser sur PS1, ou les retard de l'arlésienne Dragon Quest VII ont permis a FF de prendre une véritable stature international et supplanté son rival.

    Tales Of a beaucoup de qualité, mais il reste quand même une copie de FF. D'ailleurs, les spécialistes ne s'y sont jamais trompé, car l'élève n'a jamais supplanté le maître, en tout cas a l'époque de ses premières sorties. Énormément de RPG Japonais sorti l'ont été sur la recette de FF. Bien entendu, certaines choses changeaient, mais l'idée principale était présente.

    Maintenant, pour en revenir au principe de l'évolution des séries, penchons nous sur celle de FF :

    FF1 : La génèse, système de classe simpliste et système de combat au tour par tour. Difficulté très élevé mais scénario assez pauvre pour nos critère actuel, faut voir quand même qu'on est dans quelque chose bien plus complexe que Zelda.

    FF2 : Système d'évolution plus proche du RPG PC ou les personnages progresse dans leurs compétences en utilisant leurs armes ou leurs magie, mais les personnages restent souvent classé (Si Firion est assez polyvalent, Maria est clairement tournée vers la magie et Guy vers le Berserker). Scénario plus présent, bien que manquant quand même de charisme et répondant au canon habituel de l'époque (sacrifice de nombreux membres de l'équipe pour avancer, etc...)

    FF3 : Souvent considéré comme un épisode supérieur a cause du faible nombre de ses ré-édition et qu'il a été le FF qui est resté en dehors du territoire européen pendant très longtemps, FFIII est en réalité un jeu très basique : le scénario régresse, puisque les héros n'ont plus de personnalité et le personnage antagoniste est sans charisme. Retour au système de classe, mais plus évolué que dans FF1.

    FF4 : C'est l'invention de l'ATB. Bien qu'elle n'apparaissait pas sur l'écran a l'époque, elle était gérée. Scénario bien plus étoffé que les précédents mais recul au niveau de la polyvalence du système de combat : les personnages n'ont plus qu'une seule classe et la montée en niveau est le seul moyen d'évoluer. Si le scénario de FFIV répond toujours aux canons kitch avec les morts nombreux dans l'équipe afin d'ajouter un effet dramatique, il est toutefois plus complexe que ses prédécesseur ainsi que son suivant direct. (ce qui explique sa popularité et son nombre de ré-édition assez impressionnant, ainsi que sa suite)

    FF5 : Retour a FF3 sur presque tous les points de vue. Si l'ATB reste (elle ne bougera plus jusque FFX), FF5 ramène un système de classe et propose des personnages qui, s'ils sont cette fois nommé, manque de charisme pour la plupart en comparaison de ceux de Final Fantasy 4. Même le scénario présente des similitudes avec FF3, puisqu'on lutte une nouvelle fois contre le Néant, introduction des Guerriers de l'Ombre et des Guerriers de la Lumière, etc...Toutefois, FF5 apportent son petit lot d'évolution, notamment avec plus de sous quête, c'est la première réelle introduction d'arme légendaire en dehors du donjon final, et le système de classe est plus développé et polyvalent que FF3, puisqu'il permet d'utiliser des compétences de deux classe différentes.

    FF6 : FF6 préfigure beaucoup la suite de la série : Les personnages, en combat, peuvent pratiquement tous apprendre les mêmes choses car le système repose sur l'association des Espers (système qui reviendra avec les G Force dans FF8) pour apprendre les magies et tous les personnages peuvent apprendre tous le panel. Toutefois, ils restent dans l'ensemble assez classé également par leurs stats et leurs compétences particulière. FF6 préfigure également au niveau du scénario des changement, c'est la première fois ou la Science Fiction prend une part aussi importante : Magie fusionné avec la technologie, Empire puissant et totalement mécanisé, guerre totale et manipulation génétique. FF6 est également l'apogée pour les personnages antagoniste. Si le cast du jeu est trop nombreux pour être réellement travaillé en profondeur, Kefka Palazzo est vraiment remarquable a de nombreux point de vue. Pour beaucoup FF6 reste un Saint Graal jamais égalé, mais attention, l'attente crée jusqu'au moment ou on peut enfin l'avoir en main peut décevoir...

    FF7 : FF7 pousse en avant les traits de caractères de Final Fantasy 6 : si l'ambiance de FF6 était assez héroic Fantasy avec une pointe de Science Fiction, FF7 inverse la tendance, avec une dominante SF pour quelques pointes de Fantasy nécessaire dans un RPG. Contrairement a FF6, les personnages principaux disposent d'un background plus étoffé généralement, bien que cela soit discutable pour certain membres de l'équipe, mais le personnage antagoniste est assez en retrait, il faudra une compilation complète et un Ultimania Guide pour lever les zones d'ombre du titre. Question système de combat, l'on est a la même tendance : L'hyper polyvalence trouve son premier champion, car même si les personnages sont encore classé dans leurs statistiques de base, les Matéria sont si importante dans leur évolution qu'elles permettent de tout faire. Le système d'association était assez tordu, buggé (comme tout le jeu) et pas évident a appréhender d'autant que FFVII ne disposait pas comme le 8 d'un tutorial accessible a tout moment. FF7 est également le premier, 3D oblige a apporter son lot de mini-jeu amusant et de nombreuses sous-quête intéressante. Il est celui qui a fait connaitre la série et le FF le plus en concurrence avec FF6 pour le titre de FF absolu.

    FF8 : Final Fantasy 8 est le paroxysme de l'évolution commencé a FF6 : abandon pratiquement total de l'héroic Fantasy, mais le premier CD plonge le joueur dans un monde contemporain aux commandes d'un héros hyper-pragmatique, centré sur une réflexion poussé avant tout sur lui-même. L'intrigue se développe surtout autour du couple Squall/Linoa qui dispose donc d'un Background très étoffé, malheureusement au détriment des autres personnages. Pour la première fois, il fait le parti-prit de donner une échelle réaliste a FF, avec des personnages bien proportionné et une mise en scène plus importante, notamment au niveau des cinématiques qui méritent leurs noms. C'est d'ailleurs l'un des rares point positif qui sera retenu par les fan. Pour beaucoup, l'abandon total de l'héroic Fantasy sera très mal vécu, et le système de combat sera très critiqué pour son extrême polyvalence et l'abandon des MP. Il repose comme sur FF6 sur l'association des invocations, mais le vol de magie, rébarbatif a la longue, sera très critiqués. De même, les niveaux flottant des boss signifierons pour beaucoup une trop grande facilité du jeu. A notez toutefois que si FF8 est avec 13 le plus critiqué de la série, il est toutefois celui qui c'est le mieux vendu sur la période de sa sortie, l'effet FF7 oblige...

    FF9 : Alors je sais que FF9 est très apprécié ici, car le forum est peuplé d'un microcosme de "puriste" qui le considère comme l'évolution ultime, mais FF est un jeu en constante évolution. FF9 brise la règle dans le sens ou il régresse a tous les points de vue. Si Final Fantasy serait une religion, FF9 serait l'hérétique pour une seule raison : il n'apporte absolument rien a l'univers, il n'est qu'une association de clin d'oeil et en cela, il ne diffère absolument pas de Dissidia. Coté scénario, si l'on échappe au canon kitch des morts de l'équipe et que le jeu a le mérite de s'attaquer a un sujet grave et difficile, il le fait avec trop de légèreté pour être pris réellement aux sérieux. Les personnages manquent souvent de profondeur ou de charisme (voire des deux) et les personnages secondaires sont souvent plus intéressant que les originaux, mais surtout, c'est le premier FF ou l'on a réellement l'impression de voir des clones des personnages des épisodes précédents. Le système de combat en lui-même est également simpliste, il revient au principe des classes dans FF4 et il est aussi limité que lui, si les Magikolithe sont un système de boost sympathique, ils ne sont pas assez transcendant pour parler de véritable nouveauté. C'est le dernier FF de Hironobo Sakaguchi et également le dernier ou Amano a crée les personnages avant Nomura (chose qu'il n'a pas fait dans le 7 et le 8 ) et le dernier ou Nobuo Uematsu a totalement signé la bande son. Il est un hommage a la série en même temps que son hérésie : afin de lui rendre ses palmes mérités dans une séance d'autosatisfaction, FF a rompu avec sa seule véritable règle : la théorie de l'évolution.

    FF10 : Les premiers FF de chaque cycle de console ont toujours changé la donne, avec FF10, c'est peut-être encore plus vrai que pour FF4 et FF7. FF10 a apporté un vent de changement dans la série, avec une mise en scène encore plus poussé et, première depuis FF4, l'abandon de l'ATB pour un retour au tour par tour. Toutefois, le système de combat permettait de réaliser un vieux rêves pour certain joueur : celui de jouer son invocation soit-même. Coté système de combat, il pouvait être ultra-libre comme dirigiste selon le sphérier choisit, mais il était la polyvalence poussé a l’extrême, avec des personnages capable de tout faire a la fin. Le sphérier influençait tellement la grille statistique que Yuna pouvait frapper avec son bâton aussi fort que Auron avec Masamune. Scénaristiquement parlant, FF10 met clairement l'accent sur les personnages et leurs rapports. Il est le premier a réellement le faire et pour la première fois, les personnages disposent d'un background presque complet, a l'exception de certain, le couple du jeu restant dominant. L'intrigue, basé sur une critique du pragmatisme et du désespoir ainsi que du fanatisme religieux, est assez curieuse dans cet univers qui se voulait résolument asiatique. Mais au final, le mélange fut assez efficace pour conquérir des millions de joueur. FF10 arrive probablement en troisième position du panthéon des FF les plus appréciés, supplanté par FF6 et 7. Je ne reviendrait pas sur X-2, je me contente de la série principale.

    FF11 : N'ayant pas joué a cet épisode, je ne pourrais pas en parler en profondeur comme pour les autres. Cependant, l'on peut parler de ses applications et de ses conséquences : Final Fantasy 11 est le premier a prendre en contre-pied pratiquement total la série en revenant a un contexte totalement héroic Fantasy ainsi qu'en faisant le choix du MMORPG. Sa sortie sur PS2 a été un désastre, l'internet n'a jamais très bien fonctionné sur cette machine et les fan de FF on boudé un épisode qui les forçaient a s'abonner pour jouer. Toutefois, en sortant sur X Box et PC, FF11 a su trouvé son public et faire un assez beau succès pour justifier le choix du MMORPG pour le XIV opus.

    FF12 : Sur énormément de point de vue, FF12 a rompu avec les habitudes des joueurs de FF. La première, et souvent la moins remarqué, était que FF12 ne proposait pas un univers original. En effet, il n'est qu'une déclinaison du monde d'Ivalice, apparu pour la première fois lors de la sortie du premier FFT ainsi que dans Vagrant Story. La raison de ce choix a été que l'équipe de FF12 est la même que celle de ses titres et qu'elle a imposé a Square Enix le choix d'Ivalice. Bien que le concepteur principal a été remercié au milieu du développement a cause de son perfectionnisme (et j'ai envie de dire heureusement, car a mon avis, on attendrait encore FF12 sinon...) le jeu conserve son empreinte dans un environnement général très héroic Fantasy, bien qu'il utilise également de nombreux code de la guerre des étoiles. FF12 a fait le choix scénaristique d'offrir une intrigue politique ou pour la première fois, l'on ne visite pas le monde dans son ensemble et ou l'intégrité de celui-ci n'était pas menacé. Les héros n'ont pas un Background des plus développé et leur charisme douteux a rendu le scénario assez ennuyeux, bien que devenant plus intéressant sur la fin grâce a l'intervention de bon personnages secondaire (surtout le Docteur Cid et Gabranth). Le système de jeu en lui-même est un hybride entre la polyvalence et les classes, ici les statistiques avaient énormément d'importance et il était impossible de faire de Ashe une brute accomplie car sa statistique naturelle la pousse vers la magie. Toutefois, la fin de la transition entre les combats et les phases d'explorations, les sous quêtes réduite a la simple chasse et le système d'ATB très semblables aux Hack and Slash PC faisant naitre une inquiétude : n'était-ce pas un moyen, après l'échec commercial de FF11 (qui au moment de la sortie de FF12, était encore réel) d'essayer d'acclimater définitivement le public de FF au fait que le jeu ne serais plus qu'un MMORPG. Final Fantasy 13 apportera sa propre réponse a cette question : un non assez franc et massif...

    FF13 : Retour a la science fiction pure, abandon de la liberté de FF12 au profit d'un jeu plus linéaire, combat qui, bien que moins libres que FF12, sont beaucoup plus dynamique, ajout du spectaculaire, personnage au centre de l'intrigue, ils l'incarnent et sont véritablement l'intrigue du titre et dispose souvent d'un background plus étoffé que leurs collègues des autres Final Fantasy, FF13 propose, comme chaque FF de nouvelle série de console ce doit de le faire, une approche totalement différente de Final Fantasy. Ayant profondément divisé les fans et, une première, la presse, FF13 est l'incarnation du fait que les J-RPG sont a la fin d'une époque : se rapprochant de plus en plus de l'action. Le genre souffre de ce que lui a volé les autres et qui faisait sa marque de fabrique (comme l'a souligné Nesouk il me semble, l'on retrouve de plus en plus d'élément RPG dans des jeu comme Devil May Cry) qui change l'attente des joueurs envers le titre. Final Fantasy 13 propose un game play et une manière d'appréhender FF tourné vers l'action : pas de temps mort dans les dix premiers chapitres, une course poursuite constante. Il ramène a la fusion de la technologie et de la magie que l'on a entrevu dans FF6, en poussant le concept plus loin, notamment avec le PMA du Sanctum et les Eidolons, dont le look est dans l'ensemble en cohérence avec l'univers du titre, donc assez réussit. Il est intéressant de noter que malgré tous les "codes" rompu, FFXIII apporte quand même un personnage antagoniste, Barthandelus, très oldies, de part son apparence burlesque et inquiétante a la fois qui semble tout droit sorti d'une planche a dessin de Amano, mais également du fait que la menace qu'il fait pesé est présente sans être palpable.

    Ainsi, l'on a une meilleur idée de l'évolution des Final Fantasy. Alors maintenant, si le terme RPG est si souvent associé a BIOWARE, c'est bien parce que Donjon et Dragon est le tout premier RPG du monde. RPG signifie Role Playing Game, donc Jeu de Rôle. Normalement, il doit pouvoir s'appliquer a n'importe quel univers, mais Donjon et Dragon, ainsi que Baldurs Gate et d'autre titre, ont cantonné ce genre a l'Héroic Fantasy, poussant ses fan a crier a l'hérésie dès que cela sort de ce genre. Le RPG PC, souvent considéré comme le genre occidental, celui qui a poussé le paroxysme au MMO, est le type du jeu ultra-libre, ou le scénario est clairement secondaire et le gameplay passe avant tout. KOTOR est en effet un OVNI : il est bien moins libre que ses autres références et propose un scénario plus riche, aidé en cela par le contexte de la guerre des étoiles, mais n'atteint pas ce que l'on peut faire dans un FF...
Revenir en haut Aller en bas
nesouk
Ultime membre


Masculin
Nombre de messages : 1269
Age : 22
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Final Fantasy : le meilleur RPG de tous les temps ?   Mer 30 Mar 2011 - 19:07

Citation :
Tales Of a beaucoup de qualité, mais il reste quand même une copie de FF. D'ailleurs, les spécialistes ne s'y sont jamais trompé, car l'élève n'a jamais supplanté le maître, en tout cas a l'époque de ses premières sorties. Énormément de RPG Japonais sorti l'ont été sur la recette de FF. Bien entendu, certaines choses changeaient, mais l'idée principale était présente.

Pour moi si Tales of Vesperia a surpassé FFXII et même FFXIII en terme de gameplay et de scénario, le scenario de FFXII était trop ennuyeux même si Vayne demeure un méchant interessant dans le sens où il n'en est pas vraiment un en revanche pour moi Gabranth est l'inutile de service en gros il ne sert à rien dans le scénar et obtient vraiment un rôle dans le scénar qu'à la fin du jeu mais tout le reste du temps il ne fait rien et reste statique quand au perso principaux ils ont le charisme d'une moule alors bon, pour celui de FFXIII dans l'ensemble le scénar est bien mais certaines partie sont vraiment chiantes de même si je reste d'accord que Tales of Phantasia restait merdique en termes de gameplay, les "spécialistes" ne sont pour moi que des humains qui ont des goûts différents ont identiques au mien point barre c'est pour celà que je ne fais pas entièrement confiance au test sur les différent sites.

Citation :
FF1 : La génèse, système de classe simpliste et système de combat au tour par tour. Difficulté très élevé mais scénario assez pauvre pour nos critère actuel, faut voir quand même qu'on est dans quelque chose bien plus complexe que Zelda.

En même temps à l'époque les scénarios étaient rarement super développer, et avec les moyens il n'y avait pas de quoi faire des gameplay super complexes, au final le jeu vaut le coup juste pour le plaisir de voir les débuts de la saga, pour ce qui est de Zelda pour ce qu'on m'en a montrer je ne croit que je risque d'aimer ces jeux scénario minimaliste et gameplay basique donc à part la durée de vie et peut-être les musiques que reste il ?

Citation :
FF2 : Système d'évolution plus proche du RPG PC ou les personnages progresse dans leurs compétences en utilisant leurs armes ou leurs magie, mais les personnages restent souvent classé (Si Firion est assez polyvalent, Maria est clairement tournée vers la magie et Guy vers le Berserker). Scénario plus présent, bien que manquant quand même de charisme et répondant au canon habituel de l'époque (sacrifice de nombreux membres de l'équipe pour avancer, etc...)

Pas trop avancer dans ce jeu pour ce que j'en ai vu le scénar à l'air en effet plus développer que le FFI pour ce qui est du gameplay bah j'ai envie que c'est le premier FF où on peut apprendre n'importe quel magie aux persos même si les stats conservent une différence, j'ai bien aimer le système de LVUP des armes assez intéressant qui forcément je pense obligera à faire des choix (si j'obtiens une hache super forte mais que le niveau de maniement de la hache est faible alors que le niveau de maniement de l'épée est élevé que dois je conserver ?)

Citation :
FF6 : FF6 préfigure beaucoup la suite de la série : Les personnages, en combat, peuvent pratiquement tous apprendre les mêmes choses car le système repose sur l'association des Espers (système qui reviendra avec les G Force dans FF8) pour apprendre les magies et tous les personnages peuvent apprendre tous le panel. Toutefois, ils restent dans l'ensemble assez classé également par leurs stats et leurs compétences particulière. FF6 préfigure également au niveau du scénario des changement, c'est la première fois ou la Science Fiction prend une part aussi importante : Magie fusionné avec la technologie, Empire puissant et totalement mécanisé, guerre totale et manipulation génétique. FF6 est également l'apogée pour les personnages antagoniste. Si le cast du jeu est trop nombreux pour être réellement travaillé en profondeur, Kefka Palazzo est vraiment remarquable a de nombreux point de vue. Pour beaucoup FF6 reste un Saint Graal jamais égalé, mais attention, l'attente crée jusqu'au moment ou on peut enfin l'avoir en main peut décevoir...

Pour ce qui est des différences entre perso elles sont tout de même présente au niveau de leur compétence seul Gogo peut réellement être un perso très polyvalent même si après il faut voir au niveau des stats, côté charisme les persos les plus travaillé sont Terra, Locke, Celes, Setzer et Shadow les autres sont un peu (voir complètement) passer à la trappe mais ça c'est le cas de nombreux RPG, au niveau des méchants Kefka est très charismatique et joue une place essentiel dans le scénar mais au final on le voit assez rarement, niveau gameplay je trouve que dans leur principe les espers ont plus inspirer le système de materia que celui des GF de FFVIII.

Citation :
FF7 : FF7 pousse en avant les traits de caractères de Final Fantasy 6 : si l'ambiance de FF6 était assez héroic Fantasy avec une pointe de Science Fiction, FF7 inverse la tendance, avec une dominante SF pour quelques pointes de Fantasy nécessaire dans un RPG. Contrairement a FF6, les personnages principaux disposent d'un background plus étoffé généralement, bien que cela soit discutable pour certain membres de l'équipe, mais le personnage antagoniste est assez en retrait, il faudra une compilation complète et un Ultimania Guide pour lever les zones d'ombre du titre. Question système de combat, l'on est a la même tendance : L'hyper polyvalence trouve son premier champion, car même si les personnages sont encore classé dans leurs statistiques de base, les Matéria sont si importante dans leur évolution qu'elles permettent de tout faire. Le système d'association était assez tordu, buggé (comme tout le jeu) et pas évident a appréhender d'autant que FFVII ne disposait pas comme le 8 d'un tutorial accessible a tout moment. FF7 est également le premier, 3D oblige a apporter son lot de mini-jeu amusant et de nombreuses sous-quête intéressante. Il est celui qui a fait connaitre la série et le FF le plus en concurrence avec FF6 pour le titre de FF absolu.

Pour ce qui est du gameplay même au niveau des stats il est possible d'avoir des source à l'infini et donc d'augmenter ses stats au final on obtient la polyvalence total aucune différence entre les persos, pour ce qui est du scénario il est effectivement très bien travailler mais à également de grande zone d'ombre si bien que comme tu l'as dis il est préférable de se renseigner pour saisir l'ampleur du scénar, notons niveau gameplay que FFVII est le premier FF où le système de limite break est personnalisable et apparaît sous la forme de jauge, de même qu'il est également le premier dont les altération Barrière et Barrière M apparaissent sous forme de jauge, le fait qu'il soit le plus connu et qu'il est eu toutes une compiliation derrière a forcément participer au fait qu'il est le FF (voir même le RPG) le plus célèbre à ce jour.

Citation :
FF8 : Final Fantasy 8 est le paroxysme de l'évolution commencé a FF6 : abandon pratiquement total de l'héroic Fantasy, mais le premier CD plonge le joueur dans un monde contemporain aux commandes d'un héros hyper-pragmatique, centré sur une réflexion poussé avant tout sur lui-même. L'intrigue se développe surtout autour du couple Squall/Linoa qui dispose donc d'un Background très étoffé, malheureusement au détriment des autres personnages. Pour la première fois, il fait le parti-prit de donner une échelle réaliste a FF, avec des personnages bien proportionné et une mise en scène plus importante, notamment au niveau des cinématiques qui méritent leurs noms. C'est d'ailleurs l'un des rares point positif qui sera retenu par les fan. Pour beaucoup, l'abandon total de l'héroic Fantasy sera très mal vécu, et le système de combat sera très critiqué pour son extrême polyvalence et l'abandon des MP. Il repose comme sur FF6 sur l'association des invocations, mais le vol de magie, rébarbatif a la longue, sera très critiqués. De même, les niveaux flottant des boss signifierons pour beaucoup une trop grande facilité du jeu. A notez toutefois que si FF8 est avec 13 le plus critiqué de la série, il est toutefois celui qui c'est le mieux vendu sur la période de sa sortie, l'effet FF7 oblige...

Bon FFVIII fut mon premier FF et reste quand même l'un de mes préférer, le scénario tournent surtout autour du thème de temps le couple Linoa/Squall n'est qu'une couverture pour faire évoluer l'intrigue, niveau gameplay FFVIII est le premier où les GF sont indispensable aux gameplay il est également le premier où on pouvait augmenter ses stats de façon significative et relativement rapide, en plus des niveau ce qui aura fait la facilité du jeu est l'apparition de l'altération invincible avec les objets qui permettent de l'infliger et de la possibilité d'enchaîner les limite break de façon continue.

Citation :
FF9 : Alors je sais que FF9 est très apprécié ici, car le forum est peuplé d'un microcosme de "puriste" qui le considère comme l'évolution ultime, mais FF est un jeu en constante évolution. FF9 brise la règle dans le sens ou il régresse a tous les points de vue. Si Final Fantasy serait une religion, FF9 serait l'hérétique pour une seule raison : il n'apporte absolument rien a l'univers, il n'est qu'une association de clin d'oeil et en cela, il ne diffère absolument pas de Dissidia. Coté scénario, si l'on échappe au canon kitch des morts de l'équipe et que le jeu a le mérite de s'attaquer a un sujet grave et difficile, il le fait avec trop de légèreté pour être pris réellement aux sérieux. Les personnages manquent souvent de profondeur ou de charisme (voire des deux) et les personnages secondaires sont souvent plus intéressant que les originaux, mais surtout, c'est le premier FF ou l'on a réellement l'impression de voir des clones des personnages des épisodes précédents. Le système de combat en lui-même est également simpliste, il revient au principe des classes dans FF4 et il est aussi limité que lui, si les Magikolithe sont un système de boost sympathique, ils ne sont pas assez transcendant pour parler de véritable nouveauté. C'est le dernier FF de Hironobo Sakaguchi et également le dernier ou Amano a crée les personnages avant Nomura (chose qu'il n'a pas fait dans le 7 et le 8 ) et le dernier ou Nobuo Uematsu a totalement signé la bande son. Il est un hommage a la série en même temps que son hérésie : afin de lui rendre ses palmes mérités dans une séance d'autosatisfaction, FF a rompu avec sa seule véritable règle : la théorie de l'évolution.

En termes de gameplay je suis daccord que FFIX est une regression les seuls différences sont les magikiolithe et la transe, niveau scénario je trouve le scénar très intéressant tournant principalement autour d'un thème peu abordé qui est la mort le jeu tourne constamment autour de la mort pour finalement la personnifié (= Darkness), après pour moi FFIX est le FF qui m'a le plus marquer niveau musique, côté réalisation ont peut également noter que pour certain perso il revient au format "grosse tête" des précédent FF.

Citation :
FF10 : Les premiers FF de chaque cycle de console ont toujours changé la donne, avec FF10, c'est peut-être encore plus vrai que pour FF4 et FF7. FF10 a apporté un vent de changement dans la série, avec une mise en scène encore plus poussé et, première depuis FF4, l'abandon de l'ATB pour un retour au tour par tour. Toutefois, le système de combat permettait de réaliser un vieux rêves pour certain joueur : celui de jouer son invocation soit-même. Coté système de combat, il pouvait être ultra-libre comme dirigiste selon le sphérier choisit, mais il était la polyvalence poussé a l’extrême, avec des personnages capable de tout faire a la fin. Le sphérier influençait tellement la grille statistique que Yuna pouvait frapper avec son bâton aussi fort que Auron avec Masamune. Scénaristiquement parlant, FF10 met clairement l'accent sur les personnages et leurs rapports. Il est le premier a réellement le faire et pour la première fois, les personnages disposent d'un background presque complet, a l'exception de certain, le couple du jeu restant dominant. L'intrigue, basé sur une critique du pragmatisme et du désespoir ainsi que du fanatisme religieux, est assez curieuse dans cet univers qui se voulait résolument asiatique. Mais au final, le mélange fut assez efficace pour conquérir des millions de joueur. FF10 arrive probablement en troisième position du panthéon des FF les plus appréciés, supplanté par FF6 et 7.

FFX est l'arrivé de la linéarité pure dans un FF, les persos sont de super clones, niveau gameplay c'est une régression on passe de l'ATB à un vieux tour par tour faciliser cependant, niveau scénario je pense avoir clairement exprimer mon avis sur la partie concerner à FFX, niveau musique le jeu est très bien fait cependant certain perso sont vraiment mal travailler et exaspérant, les invocations sont cool à contrôler mais deviennent totalement inutile vers la fin du jeu, quand aux armes personnalisable pour la première fois cependant l'intérêt est minime car au final on est presque obliger d'avoir certaine compétences et la présence d'arme ultime rend totalement sans intérêt, niveau durée de vie le jeu est long mais chiant au possible en gros FFX c'est 50-60 h de scénar + 100-120 heures de capture de monstre + 80-100 heures de power-up + 40-50 heures de quête annexes pour les armes ultimes + 10-15 heures pour les boss ultimes (qui sont d'une simplicité risible au final).

Citation :
FF12 : Sur énormément de point de vue, FF12 a rompu avec les habitudes des joueurs de FF. La première, et souvent la moins remarqué, était que FF12 ne proposait pas un univers original. En effet, il n'est qu'une déclinaison du monde d'Ivalice, apparu pour la première fois lors de la sortie du premier FFT ainsi que dans Vagrant Story. La raison de ce choix a été que l'équipe de FF12 est la même que celle de ses titres et qu'elle a imposé a Square Enix le choix d'Ivalice. Bien que le concepteur principal a été remercié au milieu du développement a cause de son perfectionnisme (et j'ai envie de dire heureusement, car a mon avis, on attendrait encore FF12 sinon...) le jeu conserve son empreinte dans un environnement général très héroic Fantasy, bien qu'il utilise également de nombreux code de la guerre des étoiles. FF12 a fait le choix scénaristique d'offrir une intrigue politique ou pour la première fois, l'on ne visite pas le monde dans son ensemble et ou l'intégrité de celui-ci n'était pas menacé. Les héros n'ont pas un Background des plus développé et leur charisme douteux a rendu le scénario assez ennuyeux, bien que devenant plus intéressant sur la fin grâce a l'intervention de bon personnages secondaire (surtout le Docteur Cid et Gabranth). Le système de jeu en lui-même est un hybride entre la polyvalence et les classes, ici les statistiques avaient énormément d'importance et il était impossible de faire de Ashe une brute accomplie car sa statistique naturelle la pousse vers la magie. Toutefois, la fin de la transition entre les combats et les phases d'explorations, les sous quêtes réduite a la simple chasse et le système d'ATB très semblables aux Hack and Slash PC faisant naitre une inquiétude : n'était-ce pas un moyen, après l'échec commercial de FF11 (qui au moment de la sortie de FF12, était encore réel) d'essayer d'acclimater définitivement le public de FF au fait que le jeu ne serais plus qu'un MMORPG. Final Fantasy 13 apportera sa propre réponse a cette question : un non assez franc et massif...

FFXII est au final un jeu incomplet je pense car le renvoie de Matsuno en plein n'a pas été en sa faveur, niveau gameplay il est clair que Square ne voulait pas des persos super polyvalent et celà c'est définitivement conservé avec FFXII International Zodiac Job qui comme son nom l'indique propose en plus du FFXII initial un système de job identique à FFI (avec grille de permis différentes celon le perso), mais sinon niveau combat je trouve que FFXII était un mélange de FFX et FFX-2 en temps réel en effet le système de permis s'apparente pas mal à celui du sphérier, quand à la façon dont l'ATB est utilisé ça ressemble à FFX-2, en revanche il est regrettable que le système de gambit automatise trop les combats faisant que la seule chose que fait le joueur c'est bouger le joystick en appuyant parfois sur R2 pour fuir. Il est clair que FFXII offrait une liberté gigantesque il est dommage cependant qu'il ne l'exploite pas pour varier ses quêtes annexes qui manque de variété comme on l'a déjà évoquer je ne sais plus où.

Citation :
FF13 : Retour a la science fiction pure, abandon de la liberté de FF12 au profit d'un jeu plus linéaire, combat qui, bien que moins libres que FF12, sont beaucoup plus dynamique, ajout du spectaculaire, personnage au centre de l'intrigue, ils l'incarnent et sont véritablement l'intrigue du titre et dispose souvent d'un background plus étoffé que leurs collègues des autres Final Fantasy, FF13 propose, comme chaque FF de nouvelle série de console ce doit de le faire, une approche totalement différente de Final Fantasy. Ayant profondément divisé les fans et, une première, la presse, FF13 est l'incarnation du fait que les J-RPG sont a la fin d'une époque : se rapprochant de plus en plus de l'action. Le genre souffre de ce que lui a volé les autres et qui faisait sa marque de fabrique (comme l'a souligné Nesouk il me semble, l'on retrouve de plus en plus d'élément RPG dans des jeu comme Devil May Cry) qui change l'attente des joueurs envers le titre. Final Fantasy 13 propose un game play et une manière d'appréhender FF tourné vers l'action : pas de temps mort dans les dix premiers chapitres, une course poursuite constante. Il ramène a la fusion de la technologie et de la magie que l'on a entrevu dans FF6, en poussant le concept plus loin, notamment avec le PMA du Sanctum et les Eidolons, dont le look est dans l'ensemble en cohérence avec l'univers du titre, donc assez réussit. Il est intéressant de noter que malgré tous les "codes" rompu, FFXIII apporte quand même un personnage antagoniste, Barthandelus, très oldies, de part son apparence burlesque et inquiétante a la fois qui semble tout droit sorti d'une planche a dessin de Amano, mais également du fait que la menace qu'il fait pesé est présente sans être palpable

FFXIII le FF que j'aurais eu le plus de mal à accrocher même si finalement il reste un bon jeu, niveau scénario le jeu est assez confus si les persos ont en effet un background plutôt bien développer mais je ne suis pas tout à fait daccord que l'intrigue tournent totalement autour d'eux elles tournent également autour des fal'cie également qui sont ceux qui font avancer le scénar, Anima qui transforme les persos en l'cie de pulse, Barthendelus qui l'est fait avancer et qui au final à l'origine de beaucoup de truc en outre c'est en grande partie lui qui fait avancer les persos de plus on peut dire qu'il est le grand patron de Cocoon et donc en partie responsable de la purge et tout le bordel il me semble que c'est également à cause de lui que Fang et Vanille se sont retrouvés sur Cocoon bref au niveau de son rôle dans le scénar il est un peu comme Kefka peu présent mais il est finalement en quelque sorte l'élément déclencheur du scénar et celui qui dans l'ombre le fait avancer, niveau gameplay FFXIII est en fait lui aussi un mixte de FFX et FFX-2 son système d'évolution est un mixte entre système de job et sphérier le système de combat est en fait FFX-2 plus dynamique seul la jauge de choc est une nouveauté en revanche contrairement à FFX-2 (où les stats initila de Yuna, Rikku et Paine étaient identique (metter leur la même vétisphère, sans équipement et au même niveau et vous verrez que c'est les même stats)) là les persos ont des stats différent ce qui laisse beaucoup de possibilité tactique et là où on a vraiment de la liberté c'est dans les équipements contrairement à FFX les armes ont vraiment chacune leur stats et leur contraintes ce qui fait qu'il n'y a de choix fixe comme les précédent FF chaque joueur prendra les armes qu'ils veut pareil au niveau des accessoires (où seul l'Oeuf de Croissance et le Gant Genji sont indispensable), question musique il y'a de la qualité dans l'OST mais c'est cette idée de remixer le thème principal 36 fois.









Dernière édition par nesouk le Ven 1 Avr 2011 - 19:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pavel.54
L'un des Protecteurs d'Alexandrie


Masculin
Nombre de messages : 407
Age : 26
Localisation : Asteroide B.612
Date d'inscription : 30/11/2010

MessageSujet: Re: Final Fantasy : le meilleur RPG de tous les temps ?   Mer 30 Mar 2011 - 23:18

Nesouk et Sanguinius, vos descriptions sont magnifique. Chapeau à tout les deux...
Revenir en haut Aller en bas
nesouk
Ultime membre


Masculin
Nombre de messages : 1269
Age : 22
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Final Fantasy : le meilleur RPG de tous les temps ?   Ven 1 Avr 2011 - 20:01

Bah je viens de le finir (j'avais pas eu le temps de terminer la dernière fois).

Je pense qu'il faut tout faire pour exprimer son avis, enfin après le mérite à Sanguinius c'est en partie en lisant ses pavés très bien argumenter et en essayant de répliquer que je me suis améliorer en argumentation ^^ (au grand mots les grand moyens comme on dit. Noeliste )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Final Fantasy : le meilleur RPG de tous les temps ?   Aujourd'hui à 9:01

Revenir en haut Aller en bas
 
Final Fantasy : le meilleur RPG de tous les temps ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Final Fantasy XIII
» Sondage 2: Meilleur duo NBA de tous les temps
» Call of duty. Le meilleur fps de tout les temps.
» CHRONO TRIGGER meilleur RPG de tous les temps ?
» La meilleure console de tous les temps? Sondage!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
·´¯`·-> Final Fantasy Mystique :: Forum Final Fantasy :: Les FF en général-
Sauter vers: